DGAC : vols perturbés dans le sud-ouest pendant 15 jours

air-journal_aeroport roissy controle aérien

La Direction Générale de l’Aviation Civile (DGAC) modernise le centre du contrôle aérien de Bordeaux, ce qui entrainera à partir de jeudi et pendant quinze jours des perturbations sur les vols traversant ou desservant le sud-ouest de la France. Les aéroports de Biarritz, Bordeaux, Nantes, Pau, Tarbes et Toulouse devraient subir des retards.

Aucune annulation de vol n’a été demandée aux compagnies aériennes, précise la DGAC dans son communiqué du 15 novembre 2016 sur la modernisation du contrôle aérien dans l’hexagone, nécessaire pour faire face à l’augmentation du trafic aérien dans les prochaines années. Selon la DGAC, la France s’est engagée dans une refonte complète de son système de contrôle du trafic aérien, conçu il y a plus de vingt ans. A ce titre, les 280 contrôleurs aériens du centre en-route de la navigation aérienne (CRNA) de Bordeaux gèreront le trafic à compter de jeudi à l’aide du système informatique de nouvelle génération dit « Environnement Electronique ERATO (EEE) ». Ce nouveau système « utilise des fonctionnalités parmi les plus avancées en Europe », déclare la DGAC, et s’inscrit dans le cadre du programme de modernisation de la DSNA (direction des services de la navigation aérienne) lancé en 2011. Déjà entré en service au CRNA de Brest depuis décembre 2015, EEE « permet de maintenir un haut niveau de performance et de relever les défis d’un développement sûr et durable du transport aérien, en conformité avec les engagements du Ciel unique européen ».

Pour accompagner « en toute sécurité » cette mise en œuvre de l’EEE au CRNA de Bordeaux, la capacité de contrôle aérien y sera « volontairement abaissée de façon temporaire » : en conséquence, la DGAC prévient que des retards sont à prévoir durant une période de deux semaines à compter du 17 novembre, sur les vols survolant ou desservant le sud-ouest de la France. Il s’agit « notamment » des vols à destination ou au départ des aéroports de Biarritz, Bordeaux, Nantes, Pau, Tarbes et Toulouse. Aucune annulation de vol n’a été demandée aux compagnies aériennes, insiste l’agence ; « pour limiter les désagréments », la DSNA a préparé cette mise en œuvre « en étroite coordination avec tous les acteurs aux niveaux national et européen » – compagnies aériennes, gestionnaires d’aéroport, centres de contrôle aérien adjacents.

Le calendrier de mise en œuvre d’EEE à Bordeaux est le suivant : du 17 novembre au 22 novembre, la configuration de la salle de contrôle sera limitée à 13 positions de contrôle disponibles au lieu de 19. Les six autres resteront sur le système actuel pour permettre un retour arrière en cas de problème et ne seront pas utilisées pour étendre la capacité de la salle. À partir du 23 novembre, toutes les positions de contrôle auront migrées vers le nouveau système de gestion du trafic aérien ERATO. L’impact le plus important est à prévoir lors des deux premières semaines suivant la mise en service. Les évaluations menées par Eurocontrol montrent que la transition ERATO à Bordeaux pourrait générée un délai moyen par jour compris entre 5 et 35 minutes par vol. Au plus tard le 31 Mars 2017, le CRNA Bordeaux aura retrouvé « sa capacité initiale sinon plus ».

air-journal_bordeaux-controle-aerien-eee-impact

ERATO (En-Route Air Traffic Organizer) est un ensemble d’outils modernes, conçus par la DSNA pour les contrôleurs et intégrant « des fonctions innovantes d’aides au contrôle » :

Détection de conflits (filtrage): Si le contrôleur a besoin d’une analyse plus détaillée sur une situation, il peut isoler l’avion qui serait susceptible de causer un rapprochement dangereux en vol

Extrapolation (What-if): Le contrôleur voit la position future de l’avion en relation avec les instructions de contrôle. A partir du filtrage, le contrôleur peut extrapoler la position de l’avion. ERATO affiche la position future de chaque avion conflictuel. Avec cet outil, le contrôleur peut simuler un nouveau profil de vol de manière temporaire en modifiant les paramètres de vol et en utilisant les fonctionnalités de filtrage et d’extrapolation.

Suivi des trajectoires des avions (alertes en cas de déviations): ERATO souligne les vols qui divergent des trajectoires assignées par le contrôleur. VERT divergence dans le plan vertical par rapport à la trajectoire assignée, HORIZ divergence dans le plan horizontal par rapport à la trajectoire assignée, H+V divergence dans les plans horizontal et vertical par rapport à la trajectoire assignée

Planification (Agenda): Le contrôleur peut isoler un groupe d’avions pour définir le meilleur scénario pour agir sur eux. L’agenda identifie les conflits sur un axe temporel et peut être utilisé à la fois par le contrôleur radariste et le contrôleur organique de telle sorte que leur coopération soit optimisée (partage des tâches).

air-journal_controle-aerien-erato

http://www.air-journal.fr/2016-11-16-dgac-vols-perturbes-dans-le-sud-ouest-pendant-15-jours-5172652.html

Commentaire(s)

  1. Ca fait plaisir de lire que le contrôle aérien évolue de façon significative !
    @redaction : répétition du mot « programme » 9eme ligne du second paragraphe.

  2. Il était temps parce que monter et descendre dans la TMA de Bordeaux c’était cacatrosphique !

  3. GLLOQ

    Sécurité, sécurité, sécurité…..
    Très bien, il faut continuer, on doit toujours faire pour le mieux?
    Je suppose que cette décision n’a rien à voir avec les primaires!!!!

  4. La suite logique du déploiement de l’environnement électronique en France. On récupère enfin nos 15 voire 20 ans de retard. En espérant que l’expérience passée de Brest permette à Bordeaux de se transformer dans la souplesse.

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter