Ethiopian Airlines part à Oslo, revient à Conakry

air-journal_Ethiopian-787-8

La compagnie aérienne Ethiopian Airlines lancera au printemps une nouvelle liaison entre Addis Abeba et Oslo, sa deuxième destination en Scandinavie après Stockholm. Son retour à Conakry en Guinée est annoncé pour début février.

A partir du 26 mars 2017, la compagnie nationale éthiopienne proposera cinq vols par semaine entre sa base à Addis Abeba-Bole et l’aéroport d’Oslo-Gardemoen, opérés en Boeing 787-8 Dreamliner pouvant accueillir 24 passagers en classe Affaires et 246 en Economie. Les départs sont programmés tous les jours sauf mardi et jeudi à 0h30 pour arriver à 7h00 à Stockholm-Arlanda, en repartir à 8h00 et se poser à 9h20 à Oslo ; les vols retour quitteront la Norvège à 19h30 pour atterrir à 20h50 dans la capitale suédoise, en repartir à 21h50 et arriver en Ethiopie le lendemain à 6h20. Ethiopian Airlines sera sans concurrence sur cette route, les seules liaisons africaines à Oslo étant proposées par la low cost Norwegian Air Shuttle (Agadir, Marrakech).

La compagnie de Star Alliance précise dans son communiqué qu’Oslo sera sa 14e destination européenne. Pour le CEO Tewolde GebreMariam, « avec le boom économique africain et la croissance des échanges, de l’investissement et du tourisme avec l’Europe en général et la Norvège en particulier », la nouvelle route apportera « une connectivité essentielle au service de cette croissance » ; en plus de répondre à une demande croissante entre Oslo et l’Afrique, elle permettra à Ethiopian Airlines de proposer des correspondances vers l’Europe centrale et de l’est via ses partenaires d’alliance (SAS Scandinavian Airlines en l’occurrence). Ce lancement entre également dans le cadre du plan Vision 2025, qui vise à relier l’Afrique aux « grands pôles économiques et financiers mondiaux », ajoute le dirigeant.

En Afrique même, Ethiopian Airlines annonce pour le premier février 2017 la relance des vols entre Addis Abeba et l’aéroport de Conakry-Gbessia, avec cinq rotations hebdomadaires en 737-800 (16 places en Affaires, 138 en Economie). Les départs d’Ethiopie sont programmés tous les jours sauf mardi et jeudi à 10h00 pour arriver à 16h05, les vols retour quittant la Guinée tous les jours à 8h30 pour atterrir à 20h30. Pas de concurrence là non plus pour la compagnie éthiopienne vers ce qui sera sa 54eme destination en Afrique et 96eme internationale. A Conakry, sa partenaire ASKY Airlines propose des vols vers son hub de Lomé avec des correspondances vers Lagos, Douala, Libreville, Cotonou, Kinshasa ou Brazzaville ; mais les passagers peuvent aussi se rendre à Sao Paulo ou New York (Newark) sur les vols long-courriers d’Ethiopian Airlines.

Rappelons qu’au départ de Paris-CDG, Ethiopian Airlines opère jusqu’à 6 vols hebdomadaires directs vers Addis Abeba, avec des connexions vers entre autres Johannesburg, Brazzaville, Djibouti, Douala, Kilimandjaro, Kinshasa, Pointe Noire, Seychelles et Zanzibar.

Fondée en 1945, Ethiopian Airlines opère une flotte de près de 80 avion vers 20 destinations intérieures et donc 96 à l’international. Elle est compagnie de lancement en Afrique du Dreamliner et depuis le 30 juin de l’Airbus A350.

 

http://www.air-journal.fr/2016-11-29-ethiopian-airlines-part-a-oslo-revient-a-conakry-5173346.html

Commentaire(s)

  1. Pet

    Ah! La diaspora pourra voyager confortablement au départ de la paisible et superbe Oslo.

    • en étant déja installée à Stockholm et avec les partages de code avec sa partenaire la SAS, ce n’est pas non plus énorme comme avantage …

      • Pet

        Pas énorme certes. Ça évite un transit à Arlanda, un contrôle sécurité, des couloirs, l’attente etc.. sans parler des impondérables ( hier deux heures de retard au départ d’Arlanda .. dc connexions loupées etc..).
        Un vol direct n’offre que des avantages, d’autant plus sur long courrier, n’en déplaise aux fanas du stop ds le Golfe. En plus, c’est plus respectueux de l’environnement.

        • Franchement vous devez pas souvent aller à Arlanda pour vous plaindre des couloirs, des contrôles de sécurité etc. Cet aéroport est d’une simplicité!

          Les éthiopiens de Suède sont surtout à Solna, communne limitrophe de Stockholm, et c’est judicieux d’y mettre un 787 en continuation sur Oslo.

  2. Et pourquoi à Paris on a plus le droit au 787 ?

  3. Ethiopian serait plus utile à NCE que QR (si ils ouvrent la ligne), le réseau ET permet de rejoindre nombre de destinations vers le continent africain alors que QR n’a rien d’autre à offrir que ce que EK n’offre déjà (et même moins).

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter