Un feu dans un mini-four d’un Airbus A330 d’Air Transat reliant Paris à Montréal a obligé, jeudi 8 août, l’appareil à faire demi-tour à l’aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle, à peine huit minutes après son décollage.

L’incident a eu lieu peu avant 16h sur le vol transatlantique d’Air Transat avec à bord 385 passagers et 8 membres de l’équipage. L’Airbus venait de décoller depuis 8 minutes lorsque un mini-four encastré s’est enflammé pour une raison que l’enquête doit encore déterminer. L’équipage a immédiatement fait demi-tour pour effectuer un atterrissage d’urgence à Roissy-Charles-de-Gaulle.

Dans un premier temps, le compte Twitter d’Air Transat a indiqué qu'”il n’y a pas de feu à bord de l’appareil, nous sommes revenus à Paris par précaution”, pour ensuite reconnaître qu'”il y a eu de la fumée dans la cabine causée par un four”. 

Le feu a été éteint avant l’arrivée des secours“, a précisé de son côté la Police aux Frontières (PAF) à l’AFP. Bian : 29 personnes ont été “incommodées” par la fumée, mais aucune n’a été hospitalisée. “Les relevés toxicologiques effectués sur place se sont révélés nuls“, selon la PAF. Les passagers évacués ont pu prendre un autre vol le lendemain pour Montréal.

Air Transat : un mini-four encastré prend feu et provoque un atterrissage d’urgence 1 Air Journal

@Wikipedia