La compagnie aérienne Air Caraïbes va suspendre pour une durée indéterminée sa ligne entre Paris et Saint-Martin dans la partie néerlandaise de l’île, mais elle y a programmé en novembre trois vols de plus, avec une escale en Guadeloupe au retour.

Annoncé fin aout 2022, la suspension « pour une durée indéterminée » de la liaison de la compagnie française entre sa base à Paris-Orly et l’aéroport de Sint Maarten-Princess Juliana devrait connaitre un sursis. Alors que la dernière rotation était affichée le 28 octobre, Air Caraïbes a prévu d’en opérer trois supplémentaires, opérées en Airbus A350-900 pouvant accueillir 18 passagers en classe Affaires, 45 en Premium et 326 en Economie. Ces vols sont programmés les 4, 14 et 16 novembre à 10h50 pour arriver à Saint-Martin à 14h30, les vols retour décollant à 16h00 pour se poser 45 minutes plus tard à Pointe à Pitre-Pôle Caraïbes, puis repartir de Guadeloupe à 19h45 pour atterrir à Orly le lendemain à 8h50.

le directeur général adjoint aux Antilles d’Air Caraïbes Éric Michel expliquait cet été que la suspension avait été décidée « à contrecœur », en raison d’un prix du pétrole qui a presque doublé. « À cela s’ajoute le change du dollar. Dans notre industrie, toutes les dépenses sont libellées en dollars : achat du carburant, maintenance, achat des avions,… Avec la baisse de l’euro, nos dépenses nous coûtent plus cher », soulignait le dirigeant. Il faudrait selon lui une augmentation de 150€ sur le prix du billet d’avion pour « arriver à l’équilibre » sur les vols vers SFX, mais « la clientèle ne suivrait pas ».

Au printemps dernier, Air Caraïbes visait jusqu’à trois vols par semaine sur cet axe, face à la concurrence d’Air France depuis CDG. En revanche l’accès à Saint Martin-Grand Case est toujours proposé en ATR au départ de la Guadeloupe.

Rappelons qu’Air Caraïbes lancera le 22 octobre une nouvelle liaison entre Paris et Cancun au Mexique, avec deux puis trois rotations hebdomadaires en A350-900.

Air Caraïbes : un bref passage à Saint Martin Juliana cet hiver 1 Air Journal

©Airbus