La grève chez easyJet se poursuivra les 31 décembre et 1er janvier

air-journal_easyJet planes

Le SNPNC-FO et l’UNAC, représentant les hôtesses de l’air  et stewards d’easyJet, confirment l’appel à un nouvel arrêt de travail en France,  les mercredi  31 décembre et jeudi  1er janvier.

Le nouveau préavis est motivé par l’absence totale de la part de la direction  d’easyJet, d’ouverture de négociations afférentes aux revendications des deux syndicats. Rappelons que SNPNC-FO (majoritaire) et UNAC réclament la création d’une prime d’intéressement « digne des énormes bénéfices réalisés par easyJet », l’abandon de la réduction de 25% de l’actionnariat salarié, la mise en place d’un contrat de prévoyance et l’amélioration de leurs conditions de travail par la signature d’un accord de stabilité des plannings.

La low cost orange, qui emploie quelque 600 stewards et hôtesses de l’air sur le millier de salariés que comptent ses effectifs dans l’Hexagone, vient d’essuyer deux jours de grève les 25 et 26 décembre, ayant affecter 38 vols sur 185 opérés dans la journée de vendredi dernier, notamment à Lyon Saint-Exupéry. Mais la direction a évité la paralysie grâce au recrutement de PNC provenant principalement de Grande-Bretagne et « sur la base du volontariat », indique-t-elle. Ce que dénoncent les syndicats.

Le programme des annulations n’a pas encore été annoncé par easyJet mais rappelons qu’Eric Cunnac, responsable de l’Union des navigants de l’aviation civile (UNAC), avait estimé que ce premier épisode de contestation, avait été massivement suivi avec 70 à 80 % de grévistes, ce qui devrait être à nouveau le cas pour les 31 décembre 2014 et 1er janvier 2015.

http://www.air-journal.fr/2014-12-27-la-greve-chez-easyjet-se-poursuivra-les-31-decembre-et-1er-janvier-5131237.html

Commentaire(s)

  1. rantanplan

    Sans pour autant mépriser le personnel de cabine ni mettre en doute leurs capacités à réfléchir, j’ai le regret de constater qu’ils ne sont souvent rien de plus que des « moutons de Panurge » à la solde de syndicats imbéciles bien décidés à couper systématiquement la main qui leur donne à manger….. Un mal bien Français qui consiste à vouloir le beurre, l’argent du beurre, la crémière et qui n’a toujours pas intégré que la notion de profit est essentielle dans la survie de toute entreprise. Quant à la stabilité des plannings, à moins de travailler pour le groupe AF en vols intérieurs exclusivement (ce n’est qu’un exemple), ce n’est pas vraiment dans l’Aérien qu’il faut la rechercher et s’ils ont signé leur contrat d’embauche, c’est bien en toute connaissance de cause.

    • « Sans pour autant mépriser le personnel de cabine ni mettre en doute leurs capacités à réfléchir, j’ai le regret de constater qu’ils ne sont souvent rien de plus que des « moutons de Panurge » »

      C’est justement bien ce que vous faites en les qualifiant de moutons de panurge. Ils apprécieront…

    • Je ne vois pas trop le problème de la « survie de l’entreprise ». Les PN easyjet veulent avoir, comme tous les autres employés de la compagnie, un bonus de performance. Ce bonus est fonction des profits de l’entreprise.

      Si easyjet fait une année record, ça fait un beau bonus. Et si easyjet fait un profit plutôt faible (mais toujours un profit !), les PN ne recevront rien.
      Pour faire simple, ce que vous venez de dire Rantanplan est totalement faux. Lisez donc quelques articles, essayez de parler avec un employé easyjet, cela vous permettra de mieux comprendre la situation.

    • Il n’empeche cher Mr que dans l’aerien tout comme ailleurs chaque salarie a le droit de vouloir organiser sa vie meme si l’on sait faire preuve de flexibilite le contrat de travail n’a rien a voir avec la recurrence de modifications. Un mal bien Francais ? Non. Quand a la notion de profit il est tout a fait normal qu’il soit partage.

  2. dede

    le probleme est qu’ easy jet qui fait des benefices important ,veut reverse une part des primes des employees aux actionnaires.
    et si votre entrprise faisait pareil vous diriez quoi?

  3. Nom

    De manière générale en France, on a du mal à admettre qu’une entreprise fasse du profit. La vieille rengaine veut que l’actionnaire se sucre sur le dos du salarié…En l’occurence, le salarié n’est pas trop mal payé et si le bénéfice est important ; alors tant mieux, ça pérénise l’emploi et peut être que dans les années qui viennent, le cash flow et les investissements pourront aider à traverser des mauvaises passes.
    Quant aux plannings, comme le dit un autre commentaire, ce n’est pas vraiment dans l’aérien qu’il faut travailler si on recherche de la stabilité.
    Ça me surprend toujours de voir comment on peut dénoncer (et de cette manière) des condtions de travail qui figuraient sur le contrat qu’on avait signé il y a peu.
    Pourquoi rester dans un boite si elle déçoit au point de faire grève. Il y a pleins d’autres jobs de part le monde ; si les salariés étaient plus mobiles, le jeu de l’offre et de la demande feraient que les conditions s’équilibreraient d’elles même.

  4. groovy

    En travaillant pour une lowcoast franchement les pnc s’ attendent a quoi au tapis rouge? ??

  5. Erik de Nice

    Si, lorsque vous signez un contrat de PNC en CDI chez Easy Jet, vous signez en toute connaissance de cause, ayant pris connaissance des conditions de travail et de la rémunération avant de signer en bas, à droite…
    Pour ceux qui sont clients EZ depuis des années, vous aurez pu remarquer justement qu’il y a encore quelques années, les PNC Esay étaient tous (très) jeunes, souvent moins de 25 ans alors qu’aujourd’hui, il est très fréquent de rencontrer des hôtesses assez distingueras et ayant au minimum une bonne quarantaine d’années (ce qui n’a rien de désagréable au demeurant..).
    Au regard de leurs gestes avisés et leur professionnalisme, il est à peu près évidemment que cette « nouvelle » cathegorie de PNC à oeuvrée précédemment dans d’autres Compagnies, très probablement historiques et comme bon nombres d’entres elles sont françaises, il y a fort à parier qu’elles faisaient partie de la Compagnie Nationale et qu’elles aient également eu à subir les « charrettes » des précédents plans sociaux. Cependant, plus EZ engagera des personnels ayant exercés au paravant dans de grandes Compagnies historiques, plus cette Compagnie prendra le risque de connaître les affres des mouvements sociaux.
    Il est claire que, chez EZ, ce sont des méthodes « importées »!!!!
    Le choc des cultures est en marche…
    PS : @POUET : Si tu souhaites te meller au débat, (mais ne te crois pas vraiment obligé), essaye de comprendre ce que j’écris, ça t’évitera d’être hors sujet et de raconter des conneries, enfin, si tu peux…

  6. serpico

    G22, l’avocat des PNC, on aura tout lu ici, un TPMG qui se préoccupe des gueux, au fait le gréviste, tu vas me les rembourser les 1800 euros en moins sur ma fiche de paye en raison de ta grève ? Si tu veux, je te file un RIB !

  7. A force de lire les commentaires sur les différentes grèves, je fini par me désespérer de certains d’entre eux.

    Lorsque le personnel d’Air France est en grève, on lit « ah les moutons, les privilégiés, les faignants, les assistés etc… » sans oublier les détails croustillants « au moins à EasyJet et cie ils ont les pieds sur terre … » et puis ensuite lorsque le personnel d’EasyJet fait grève on peut lire les mêmes commentaires en verrouillant le fait que « c’est la faute du personnel français ». Quand dans une compagnie qui n’est en gros jamais en grève on compte pas moins de 80 à 90% de grévistes, vous pensez sérieusement que le personnel se dit « ah si je me mettais en grève pour perdre de l’argent histoire de passer le temps ».

    Mais quel mépris envers des gens qui luttent, et pour quelles raisons ? Oh mais trois fois rien mon bon monsieur, EasyJet réalise des bénéfices en net hausse (+22%) mais retire cette prime de participation aux salariés (-25%) mais de qui ose t’on se moquer, l’entreprise va bien grâce à qui ?
    Seulement les têtes pensantes ou aussi grâce au personnel qui fait forcément preuve d’une efficacité certaines pour permettre à un avion d’atterrir et redécoller en moins de 30 minutes ? Car, c’est un fait plus une entreprise pousse à la rentabilité plus c’est le personnel qui en subit les conséquences (stresse, pression etc…)
    On ose lire que les changements de planning c’est une simple conséquence du métier et qu’il faut la fermer … A priori, c’est un point qui se dégrade très nettement dans cette compagnie, la plupart des gens qui affirment que c’est « comme ça et puis voilà tans pis » ne supporterait pas qu’on leur fasse la même.

    J’aime beaucoup cette phrase « à la solde de syndicats imbéciles bien décidés à couper systématiquement la main qui leur donne à manger….. » alala, mais que croyez-vous ? Qu’un syndicat pose un préavis de grève et ensuite tout le monde suit sans réfléchir, mais il faut regarder un peu autour de vous et vous remarquerez que les gens font grèves quand ils estiment la nécessité et en aucun cas parce que des syndicats le leur oblige surtout avec un taux de syndicalisation de 8% en gros en France … la bonne blague

    « Quant à la main qui leur donné à manger », vous pensez sérieusement qu’EasyJet fait dans la charité, vous croyez que cette compagnie ainsi que toutes les autres ne restent pas en France parce qu’elle gagne de l’argent (et même beaucoup) sinon depuis bien longtemps il serait parti enfin un peu de sérieux tout de même…

    Vous osez traiter les gens qui se battent pour leur niveau et condition de vies de « moutons » mais accepter de voir son salaire et son « confort » de vie se dégrader quand une compagnie se porte comme un charme … Ne serait-ce pas là être un mouton. Alors, bien sûr, on va me rétorquer « il y a des gens au chômage qui aimerait avoir leur place », je suis désolé mais un fort taux de chômage ne doit pas être une raison pour tout laisser se dégrader, car certaines entreprises en profitent bien de cette situation. Sinon on pourrait diviser le salaire moyen de chaque français par 3 puisqu’il y a des pays encore plus pauvre etc…

    Ayons un peu de correction pour des gens qui luttent pour ce qu’ils estiment légitimes, puis arrêtons de regarder le voisin avec une jalousie certaines « les fonctionnaires, la SNCF, Air France, les éboueurs … » le métier des autres est toujours celui des faignants mais qu’on ne fait pas bien sûr!

    Si seulement on souhaitait voir sa condition s’améliorer plutôt que demander à celle du voisin de chuter…

  8. Ces revendications ne méritent pas de faire grève. Un dialogue constructif entre gens de bonne foi devrait suffire à trouver un accord acceptable par tous. Avec leur manie de faire grève, tout ce que nos chers syndicats vont gagner c’est de dégoûter la direction d’employer du personnel français. Le jour ou la croissance ne sera plus au rendez vous en France easyJet licenciera un maximum d’employés français dont le coût est largement superieur aux autres, principalement en raison du système français mais aussi en raison des conflits incessants dont nos syndicats ont le secret.

    Nos représentants sydicaux oublient qu’une majorité d’entre nous sommes actionnaires de l’entreprise et que nous recevront donc sous forme de dividendes une petite partie des énormes bénéfices de notre entreprise. Nos salaires augmenteront au 1er janvier d’un taux largement superieur à l’inflation. Quand à la stabilité des plannings un jour de réserve est un jour de travail comme un autre et non un jour de congé. Une réserve transformée en vol ne représente donc pas un changement de planning significatif. Nous avons choisi un métier de service où l’on travaille les 365 jours de l’année. Il fallait y penser avant de signer! A ceux qui sont mécontents, allez travailler dans un bureau de 9h a 17h mais ne venez pas vous plaindre que votre salaire sera divisé par 2!

    Messieurs les syndicalistes, plutôt que de bloquer le dialogue et de prendre l’entreprise à la gorge en demandant le beurre, l’argent du beurre et le sourire de la crémière, voyez donc plus loin que le bout de votre nez et pensez à l’avenir. Ne vous étonnez pas que la compagnie ne recrute que des CDD dont les salaires n’ont pas été revalorisés depuis plus de 4 ans. Vous tuez la poule aux œufs d’or par votre attitude irresponsable et vous faites du tort aux employés qui sont satisfaits de leurs conditions. Le mieux est l’ennemi du bien.

    Je suis très satisfait de mes conditions salariales et pour cette raison j’aurai le plaisir d’accueillir nos passagers le 31 décembre et le 1er janvier afin de leur montrer que nous ne sommes pas des enfants gâtés comme chez AF.

  9. Bonjour je pense que leur revendication sont correctes ! Surtout concernant les plannings il faut un minimum de stabilité ce qui est tous a fait possible ! Biensur ll y ya toujours les aléas mais avec plus de travail sur les plannings ( quitte a embaucher un employé en plus ) les conditions de travail ne peuvent que s’améliorer ! Meme pour les passagers des meilleurs conditoons de travail signifie un meilleur service client pour les passagers car les employés seront moins lassés !
    Concernant les bénéfices si ont fait gagner beaucoup d’argent a sa boîte c’est normal de demander une récompense pour son travail ‘
    Cdlt

  10. Bravo Rantanplan!
    Ceux qui n’ont jamais géré une entreprise privée (pas AF au statut de compagnie capitaliste privée étatique) ne peuvent comprendre les réalités du marché.
    Les Anglos Saxons ont une autre approche, leur fiançailles permanentes avec l’Europe en est la démonstration.
    Il faudrait connaître la sensibilité des syndicats pour savoir si ils obéissent à des extrêmes ou si leurs revendications sont objectives?

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum