Cathay Pacific : achetez un billet une heure avant le vol

Air-journal-A330 Cathay Pacific

La compagnie aérienne Cathay Pacific a modifié ses systèmes informatiques, et permet désormais au voyageur en puissance de réserver sa place jusqu’à une heure avant le vol sur l’ensemble des destinations proposées vers et depuis l’aéroport de Hong Kong.

Après six mois de développement, les 91 villes desservies par Cathay Pacific et sa filiale Dragonair n’exigent plus la présence aux guichets d’aéroport entre quatre et zéro heures avant le départ pour les acheteurs de dernière minute. Le nouveau système informatique interconnecte les ventes, les réservations en ligne et via les agences ou opérateurs téléphoniques, la billetterie et les disponibilités, et les opérations d’embarquement, permettant à la compagnie hongkongaise de mettre à jour à la minute le remplissage de ses avions. En conséquence, un voyageur d’affaires peut par exemple réserver en ligne sa place une heure avant le départ de son vol vers une destination non planifiée, ans avoir à faire la queue aux comptoirs.

Il s’agit d’offrir aux clients « plus de souplesse et la possibilité d’achats de dernière minute », explique la compagnie de l’alliance Oneworld dans son communiqué du 22 décembre. Cathay Pacific a investi depuis 2010 plus de 500 millions d’euros dans l’amélioration des services au passager, entre les nouveaux salons d’aéroport, la rénovation des cabines de ses avions long-courriers et la nouvelle image dévoilée fin octobre. Des améliorations qui lui ont valu d’être nommée en 2014 « meilleure compagnie aérienne au monde » par Skytrax.

On rappellera que Cathay Pacific vient d’inaugurer une nouvelle liaison vers Manchester, et en lancera deux autres l’année prochaine : Zurich à partir du 29 mars (quotidien) et Boston le 2 mai (4 vols par semaine), tandis que Dragonair desservira Tokyo-Haneda fin mars.

Cathay Pacific dessert Paris-CDG cet hiver à raison de dix rotations hebdomadaires, avec départs de Hong Kong à 0h05 et 9h50 (arrivées 6h20 et 16h05), et retours de France à 12h25 et 20h30 (arrivées le lendemain à 6h55 et 15h05). Des Boeing 777-300ER (42 places en classe Affaires, 32 en classe Premium et 268 dans les nouveaux sièges de classe Economie) sont déployés sur cette route. Les passagers au départ de CDG peuvent également profiter d’un stop-over gratuit à Hong Kong, à l’aller ou au retour, proposé par Cathay Pacific à ceux voyageant au-delà de sa base.

air-journal_Cathay_Pacific_new colorsair-journal_cathay pacific cabine affaires

http://www.air-journal.fr/2014-12-29-cathay-pacific-achetez-un-billet-une-heure-avant-le-vol-5131648.html

Commentaire(s)

  1. Gian

    Encore fumée noir pour la classe éco, rien de nouveau à l’horizon pour la classe « inférieure »!

  2. un plus de 3000 h de vol - 29 décembre 2014 à 12 h 20 min
    un plus de 3000 h de vol

    ET pourquoi pas de proposer pour gagner du temps de payer dans l’avion , comme dans les Bus ! Les gens sont tellement pressés et speedés!
    Je suis surpris que Ryanair n’y ai pas encore pensé.. ou Air France avec ses Navettes . Il suffirait de faire faire la queue aux Passagers à l’aéroport (c’est déjà le cas malheureusement même avec des réservations !), de compter les places disponibles et les premiers arrivés , premiers servis….et quand l’avion est plein les autres attendrons le suivant..
    Je crois me souvenir que çà a déja fonctionné pour les « Shuttles » aux USA , séquencées toutes les heures …ou on payait dans l’avion avec carte de crédit .. …
    En fonction des « No show » , et des places disponibles libérées , les listes d’attente fonctionnent déjà …il suffit d’extrapoller…

    • Aulongcourt

      ..vous croyez vous souvenir…et votre souvenir est correct…Des lors,la question qu’il faut se poser c’est: Pourquoi ce qui s’est fait -et c’était il y a longtemps- ne se fait plus,meme là-bas,aux USA??
      BA avait également tente l’expérience lors de la mise en place de navettes-sans-reservation-premier-arrivee-premier-monte à bord entre Glasgow et LHR..( a l’époque en HS Trident!!!!)
      Réponse: parceque cela n’a pas marché si bien que ca….et que les contentieux devant les tribunaux pour cette catégorie de clients ont été hallucinants en proportion de la clientèle représentée!!!!!.De plus cela a généré de nombreux conflits Passagers-PNC chargés de l’encaissement,qui ont de manière recurrente impactes le reste du service boisson/snack sur ces vols courts,au point que ces services à tres souvent dus être annulés…a la grande colère des autres clients ( ceux avec réservation,sur les vols US car BA ne faisait aucune resa sur sa tentative de navette) qui n’ayant rien à payer à bord se voyaient privé de leur service habituel…
      Il est parfois de bonnes idées théoriques qui sont moins positives en pratique…Mais peut être des compagnies qui ont essayé en ce temps la,aucune n’avait trouvé le bonne formule….( c’était surtout NY Air,Eastern,TWA,PeopleExpress Airways et toutes uniquemént sur les navettes du triangle NYC-Boston-Washington) Toujours est il que plus personne nulle part aujourd’hui n’a retenté l’aventure……Qui sait: demain est un nouveau jour!!!!

    • Aulongcourt

      Commentaire

    • J'me marre

      La grosse différence bus-avion,et ça ne vous aura pas échappé,c’est que devant une personne a probleme un bus ca s’arrête,ca ouvre ses portes et ca éjecte l’emmerdeur ( -euse…) illico!!!!Mais dans un avion,on fait comment?

  3. Pierreantoine

    Voilà une bonne idée, et je rejoins partiellement Gian, c’est un bon produit d’appel pour qui a l’argent immédiatement nécessaire.

  4. Si je me pointe chez air france « à la dernière minute » (par ex deux trois heures avant un vol pour New York et qu’il y a effectivement de la place) : ça serait tarifé comment ? très haut prix ou prix ridicule ? Peut-on faire un pari et se pointer juste avant pour voir et acheter la place si le prix est intéressant ?

    • Aulongcourt

      La logique du yield management voudrait que chez AF comme ailleurs,que les sièges gardes « pour les achats de nécessité de dernière minute » soient vendus au tarif le plus cher possible….sachant que le client est le seul qui pourra rapprocher prix du passage et « nécessité » de ce voyage et prendra sa décision en fonction….Quelques jours avant le vol ( une à deux semaines selon la nature des documents nécessaires au voyage: passeport/visa spécifique….) le systeme du yield détermine en fonction des resa déjà faites et du nombre de sièges encore vides,s’il y a lieu de faire ,sur internet le plus souvent,des offres commerciales exceptionnelles…c’est pour cela que un mous avant le vol,les tarifs les plus bas sont souvent impossible à avoir car l’allongement des sièges est épuisé,et que 8/10/12 jours avant le vol on peut retrouver pour quelques heures des bas tarifs..parfois encore plus bas que les bas tarifs initiaux..
      Ceci dit,dans l’article d’AJ sur Cathay,il n’est absolument PAS DIT que ces tarifs de dernières heures soient intéressants….

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum