Istanbul Atatürk devient le quatrième aéroport européen

Air-journal-aéroport Ataturk istanbul

Grâce à une croissance de son trafic passagers de 11 % en 2014, l’aéroport turque d’Istanbul Atatürk, base de Turkish Airlines, devient le quatrième aéroport européen avec 57  millions de passagers.

Alors que tous les grands aéroports dévoilent en ce début d’année leur  trafic passagers en 2014, la bonne affaire est sans conteste réalisée par l’aéroport d’Istanbul Atatürk qui passe devant ceux de Madrid Barajas et d’Amsterdam Schiphol. Bien que moins forte que les années précédentes (+ 14 % en 2013, + 20 % en 2012 et + 17 % en 2011), la croissance d’Istanbul Atatürk,  si elle se prolonge en 2015 malgré des problèmes de congestion, devrait  même lui permettre de rentrer dans le Top 3 des aéroports européens, et pourquoi pas devancer Paris Charles de Gaulle (CDG), second aujourd’hui, et qui a totalisé 63,8 millions de passagers l’année dernière (+ 2,8 %). L’aéroport de Francfort, 3ème aéroport européen en 2014, a accueilli 59,6 millions de passagers (+ 2,6 %).

L’aéroport congestionné de Londres Heathrow  reste sur la première marche européenne avec 73,4 millions de passagers transportés l’année dernière, en hausse de 1,4 %. Les marchés les plus dynamiques depuis Heathrow restent l’Amérique Latine (+ 6,3 %), l’Asie de l’est (+ 5,2 %) et le Moyen-Orient et l’Asie centrale (+ 3,5%). L’aéroport a aussi annoncé une hausse de son trafic passagers  long-courrier de + 4,7 %. Mais ces performances ne doivent pas faire oublier la nécessité pour Heathrow d’obtenir une troisième piste pour obtenir une croissance continue, même faible, alors que le nombre des mouvements d’avion  aura augmenté  de seulement 0,2 % en 2014. Les hommes politiques britanniques s’y refusent à ce jour, examinant des solutions alternatives comme l’ajout d’une seconde piste opérationnelle à Gatwick, son premier rival aéroportuaire à Londres. Gatwick a enregistré 38 millions de passagers en 2014, en hausse de 7,6 %.

http://www.air-journal.fr/2015-01-17-istanbul-ataturk-devient-le-quatrieme-aeroport-europeen-5133593.html

Commentaire(s)

  1. PE

    Si Londres ne veut pas faire d’efforts pour augmenter ses capacités aéroportuaires, tant pis pour eux !! Cela se fera au détriment du hub de British Airways qui se verra ainsi incapable de la moindre croissance et au bénéfice des autres CDG, MUC, FRA, AMS, MAD, etc. qui capteront les passagers en correspondance. Sans oublier que le potentiel de croissance à LHR est quasi-nul : il n’y a plus de créneaux disponibles et déjà de très nombreux très gros porteurs (5 a380 par jour pour Emirates, 3 pour Singapore airlines, 2 pour Qantas, 1 pour Qatar Airways, ceux de BA, etc.)

  2. La Turquie ne fait pas partie de l’Europe. Ni géographique, ni politique ( pas même d’un point de vue moral 😛 )

  3. Pierreantoine

    Aucun risque que les Brits se fassent doubler de sitôt. L’insularité est un réservoir inépuisable et obligatoire. Les joutes politico médiatiques prendront fin qd l’intérêt général devrea prévaloir. C’est une tradition ds cette brillante culture.

  4. il suffit d’enlever les aides de l’état turc et la TK s’écroule et l’aéroport aussi

  5. Vincent

    Avec tous les djihadistes y transitant, le succès est logique !

  6. Charlothebdi

    Les nombreux touriste britanniques qui voyageaient il y a dix ans vers le sud-ouest de la France et il y a cinq ans vers le sud de l’Espagne, préfèrent aujourd’hui le soleil de la Turquie. Pour beaucoup moins cher.

  7. VINCENT VOUS MELANGEZ MALHEUREURSEMENT TOUT, VOUS ETES DEMASQUE, VOUS ETES CONTRE LA TURQUIE ET VOU ETES UN ISLAMOPHOBE.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum