L’OACI veut traquer les avions toutes les minutes

air-journal_MH370_Malaysia Airlines map june 26

L’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) a proposé mercredi de nouvelles mesures incluant le traçage minute par minute des avions dès 2016 afin de faciliter les opérations de secours, mais aussi l’installation de boîtes noires éjectables et de meilleures informations sur le survol de zone de guerre.

Les deux accidents de la compagnie aérienne Malaysia Airlines l’année dernière, celle du vol MH370 disparu quelque part dans l’Océan indien et celle du vol MH17 abattu au-dessus de l’Ukraine, semblent devoir déboucher sur des actions concrètes. L’OACI, une agence des Nations Unies, a en effet décidé d’imposer dès l’année prochaine un suivi minute par minute des avions « en cas d’incident » : tant que le vol se déroule normalement, un traçage toutes les 15 minutes sera mis en place dans les zones non couvertes par le contrôle aérien, mais le délai sera réduit à une minute en cas d’incident. Il ne s’agit pas « d’empêcher les accidents », a expliqué le président de l’OACI Olumuyiwa Benard Aliu, mais de permettre un déploiement plus rapide et plus précis des secours dans le cas par exemple d’un avion tombé en mer, comme pour le vol MH370 donc mais aussi celui de l’AF447 d’Air France entre Rio de Janeiro et Paris. Un expert a précisé que ce délai raccourci permettra sans doute de limiter à un cercle de 22 kilomètres de diamètre la zone de recherche.

La deuxième mesure annoncée par l’OACI hier porte sur l’étape suivante de l’enquête : comprendre ce qui s’est passé grâce à l’analyse des boîtes noires, l’enregistreur des données de vol (FDR) et celui des conversations du cockpit (CVR). Les retrouver au plus vite et accélérer l’enquête sert non seulement les intérêts de l’industrie mais aussi celui des familles de victimes ou des passagers, trop souvent noyés d’informations contradictoires voire sensationnelles. L’agence demande donc aux avionneurs de rendre ces boîtes noires éjectables mais aussi flottantes, tous les avions neufs devant en être équipés d’ici 2021.

Enfin l’OACI va de son côté créer un « référentiel informatique » en ligne regroupant tout ce que l’on sait sur les zones de conflit, afin d’éviter qu’un avion de ligne puisse de nouveau être pris pour cible par des missiles ou des avions de chasse, comme ce fut le cas en Ukraine pour le vol MH17.

Toutes ces mesures feront l’objet d’un vote des membres de l’OACI en novembre prochain. S’il les a saluées, le directeur de l’IATA Tony Tyler a fait remarquer que de nombreuses compagnies aériennes n’attendront pas : « bon nombre ont déjà prévu d’améliorer le suivi de leurs avions », déclarait-il hier. Du côté des constructeurs, Airbus par exemple a déjà annoncé que ses A380 et A350 seront bientôt équipés de boîtes noires éjectables et flottantes.

http://www.air-journal.fr/2015-02-05-loaci-veut-traquer-les-avions-toutes-les-minutes-5135448.html

Commentaire(s)

  1. Letec

    Boîtes noires éjectables ? Flottantes? Ca me semble un coût très élevé. Ça ne semblerait pas moins cher d’équiper tous les avions en ADSB ( report automatique de position) et en simultané envoi de paramètres de vols ? Problème de quantités de données ? De securité ? Quand je vois que je peux faire du skype en wifi dans certaines compagnies, avec de la video ( donc beaucoup de data) je ne comprends pas pourquoi cela semble illogique que chaque minute la position et certains paramètres de vols ne puissent être envoyés à un centre de contrôle…

  2. Vincent

    Autant le tracker me semble un minimum devant être rendu obligatoire à toutes les compagnies, autant les « boîtes noires éjectables » m’apparaissent bien farfelues.

    Quitte à rester dans la loufoquerie, mieux vaut passer directement aux sièges passagers automatiquement éjectables avant un crash ! ! !

    • Et en plus des boite noir , une balise style argos qui s’éjecterai de l’appareil peut avant d’un impact mer ou sol !!!

    • je pense qu’il faut toujours réfléchir avant de parler d’idées farfelues. Le tracker en temps réel est intéressant pour pouvoir retrouver l’avion rapidement et porter peut-être secours et éviter des recherches longues et couteuses. Par contre compte tenue des capacités de transmission en temps réel ce ne sera jamais ou pas dans un avenir proche la solution pour disposer de toues les informations nécessaires pour comprendre les causes de l’accident. Car si malheureusement dans tous les caa qui se produisent au dessus des océans le secours aux victimes est très aléatoire, par contre il est du plus grand intérêt de faire en sorte qu’un accident ne puisse pas ce reproduire et donc de comprendre ce qui s’est passé. Et dans ce cas, nous devons disposer de toutes les informations possibles sur une période la plus longue possible avant l’accident. Ce qui n’est pour l’instant possible que par la technique des boites noires.Ce qui les rend moins farfelues les boites noires.

  3. easy sleeping pilot - 5 février 2015 à 13 h 39 min
    easy sleeping pilot

    ces mesures semblent nécessaires , de nombreux accident majeurs récemment , et des gros moyens mis en oeuvre en conséquences ( matériels et financiers) surtout que la technologie existe.

    -les reports de positions toutes les minutes , il suffit de programmer l’ACARS pour cela
    -une cartographie mondiales des zones de conflits , un petit site interne fera l’affaire
    -des enregistreurs éjectables et flottants ( avec ELT intégrée) cela existe déjà sur les avions militaires

    un report de position uniquement suppose que le système soit alimenté électriquement ( sans panne et sans intention malveillante)
    envoi de paramètres en live = coût extrêmement élevé ( bande passante satelitaire) , et idem il faudrait que ce système ne soit pas  » désactivable » , et aucun pilote n’acceptera de piloter un avion ( et prendre la responsabilité légale de l’accepter) dont il ne peux désactiver un système qui pourrait prendre feu . Le sytème d’éjection des enregistreurs est un système mécanique qui par des accéléromètres éjecte par la tuyère de l’APU une capsule .
    un exemple sur F18
    http://www.drs.com/Products/C3A/PDF/DFIRS.pdf

  4. Bonjour,

    Oui c’est clair que l’idée des boites noires éjectables semble hasardeuse.
    Les boites noires éjectées ne peuvent-elles pas être volées par des gens mal intentionnés ?? Ou des gros poissons affamés ?

    A voir…

  5. Ce qu’il faudrait, c’est construire les avions dans le même métal que les boîtes noires! Comme ca, plus de problème !

    • easy sleeping pilot - 5 février 2015 à 15 h 01 min
      easy sleeping pilot

      pas bête ! avec deux réacteurs nucléaires on devrait pouvoir arriver a le faire décoller …

    • Vincent

      C’était un sketch de Roland Magdane, si je ne me trompe pas : « Pourquoi ne conçoit-on pas les avions dans le même métal que les boites noires, afin de les récupérer intacts lors des crashs ? ».

  6. Je ne sais pas si cela avait déjà été pensé mais des caméras à bord qui filmeraient (image et son) ce qu’il se passe dans la cabine. Images visibles en temps réel au sein de la compagnie par exemple. C’est peut-être une idée de con mais comme j’y connais rien, j’aimerais bien savoir si c’est faisable. Merci.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum