Feu vert à la « privatisation » des aéroports de Lyon et Nice

air-journal_Lyon futur terminal 1 ext

L’Assemblée nationale a voté hier en faveur de la privatisation des gestionnaires des aéroports de Lyon-Saint Exupéry et Nice-Côte d’Azur, l’infrastructure devant rester la propriété de l’état.

Après avoir vendu 49,9% de l’aéroport de Toulouse-Blagnac au consortium sino-canadien SNC Lavalin et Symbiose, l’état français poursuit le mouvement avec deux autres importantes plateformes de province. Les députés ont adopté le 12 février 2015 le principe d’une ouverture du capital des sociétés gérant les aéroports de Lyon et Nice, les pistes et le foncier n’étant pas concernés – et l’état conservant un droit de regard sur les taxes d’aéroport. L’article 49 du projet de loi « pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques » autorise donc le transfert au secteur privé de la majorité du capital des sociétés exploitant Saint Exupéry et Côte d’Azur. Pendant les passes d’armes forcément politiques du débat, le ministre de l’Economie Emmanuel Macron a tenu à rappeler que l’ouverture de nouvelles lignes aériennes restait du ressort de la DGAC.

La privatisation partielle de Toulouse, Lyon et Nice devrait rapporter à l’état plusieurs centaines de millions d’euros (308 déjà pour Blagnac), une recette non négligeable dans la lutte contre le déficit public – avec en outre la perspective de rentrées fiscales supplémentaires. Pour les aéroports, l’espoir est qu’une gestion privée sera plus dynamique et plus axée sur le développement du trafic aérien et des services – sans conflit d’intérêt avec une autre société dont l’état est aussi actionnaire, Air France

air-journal_aeroport Nice

http://www.air-journal.fr/2015-02-13-feu-vert-a-la-privatisation-des-aeroports-de-lyon-et-nice-5136308.html

Commentaire(s)

  1. Vivement l’arrivée des compagnies du golf sur toulouse

    • Etant toulousain, je suis sceptique sur l’utilité d’une ligne vers Dubaï, Abu dabi ou Doha. Ca permettrait effectivement d’utiliser le hub de ces compagnies mais est-ce vraiment utile sachant que Turkish dessert déjà Toulouse au départ de son hub et qu’il faut reconnaître que le potentiel de trafic à Toulouse n’est pas si important (le repreneur SNC Lavallin parle d’un projet de 18M de pax mais qui peut le croire au vu de la population de la région, de la proximité de BCN et surtout quand on voit les résultats des aérodrome gérés par cette entreprise qui promettait pourtant monts et merveilles). Si le succès de la ligne sur Istanbul était tel, j’aurais dit pourquoi pas une liaison vers un autre hub mais ce n’est pas le cas (voir résultats 2014). Si en plus on tient compte du fait que Toulouse est bien desservie au départ des hubs de Francfort, Munich, Madrid, Amsterdam, Heathrow et évidemment CDG (et dans une moindre mesure Rome) et qu’on rajoute la proximité de Barcelone…

  2. un plus de 3000 h de vol - 13 février 2015 à 9 h 08 min
    un plus de 3000 h de vol

    On peut espérer qu’après privatisation , l’aéroport de Lyon Saint-Exupéry développera plus facilement des lignes directes à l’international LC …sans l’obligation de transiter par le Hub AF de Paris CDG….Après le vol Emirates vers Dubaï …puis l’ASIE , un vol direct vers les Amériques serait le bien venu !

  3. Ed

    Je ne suis pas économiste, ni politicien, mais je ne comprend pas tout à fait l’intérêt de cette manoeuvre.
    Je vois bien qu’il en ressortira une somme d’argent, qui semble toutefois négligeable à côté de la totalité du déficit public (puisqu’il s’agit là d’essayer de le combler).
    Qui plus est, ces aéroports n’étaient-ils pas rentables à la base ? Le fait d’en vendre une grosse partie ne va pas réduire les parts de bénéfice dues à l’état à chaque exercice financier ?
    Et cette somme une fois engloutie, ne se renouvellera pas chaque année, contrairement au déficit public, ce qui fera de tout ça une action inutile. Du moins c’est l’impression que ça me donne.

    Encore une fois, je ne connait presque rien à ce domaine, si d’autres personnes avec une connaissance plus étendue sur le sujet pourrai m’expliquer (et à d’autres intéressés), cela serai bienvenu =)

  4. vous êtes gentils…. mais connaissez vous la réalité du transport aérien??? sans hub pas de compagnie!! vous croyez qu’il va y avoir des gros porteurs sur toutes les destinations du monde sans escale au Depart de chaque aéroport français?? même la EK sans son hub ne pourrait pas survivre CQFD

  5. En tant que niçois, je suis contre la privatisation de notre aéroport qui fonctionne très bien actuellement et dont les obstacles au développement viennent de décisions parisiennes (consanguinité Etat, AF, DGAC, ADP…). En effet, il faut absolument préserver le hub parisien et son exploitant historique !
    Eh bien, non laissez tranquille les aéroport de province qui arrivent à se développer par eux-même !

  6. Niçois! Votez non à la consultation du 19 février. (si seulement cela pouvait servir à qqchose…)

  7. La phrase clef que beaucoup font mine d’ignorer est :

    Le ministre de l’Economie Emmanuel Macron a tenu à rappeler que l’ouverture de nouvelles lignes aériennes restait du ressort de la DGAC.

    Cela veut tout dire, pour l’Etat c’est quelques millions et cela donne l’illusion aux provinciaux que la porte est grande ouverte mais dans les faits, à part Nice il est peu plausible que la DGAC aille contre ADP et AF.

  8. easy sleeping pilot - 13 février 2015 à 12 h 28 min
    easy sleeping pilot

    En fait pour faire simple , cette « privatisation » c’est la privatisation des aérogares ( terminaux) uniquement , qui vont devenir de vrai centres commerciaux ( comme Nice en prend déjà le chemin ) et non plus des aéroports . Le circuit passagers/client sera conçu pour qu’il passe son temps à faire du shopping plutôt qu’a aller prendre sun avion simplement et rapidement .
    Oui l’Etat vend les bijoux de famille car les caisses sont vides . Triste .
    Pour les droits de traffic hors Union europenne ça ne changera …rien !

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum