Transavia : croissance à Lyon et assurance voyage

air-journal_Transavia nouvelle image©Studio Dumbar

La compagnie aérienne low cost Transavia France compte transporter 35% de passagers supplémentaires cette année à Lyon, via l’ajout de fréquences vers Marrakech, Oujda, Porto/Funchal et Tel Aviv. Et elle a signé avec ACE Group pour proposer une assurance voyage et/ou annulation.

Les dix lignes assurées par la filiale d’Air France à l’aéroport de Lyon-Saint Exupéry ne changeront pas en 2015, mais quatre d’entre elles verront leur fréquences renforcées : Marrakech et Funchal via Porto gagneront deux vols par semaine, tandis que Oujda et Tel Aviv en gagneront une chacune. De quoi porter à 33 le nombre de vols opérés par Transavia France chaque semaine à Lyon, d’où elle dessert également Tunis et Monastir, Athènes et Héraklion, et Séville. Deux Boeing 737-800 de 189 sièges sont basés sur place, et un troisième devrait s’y ajouter pendant la prochaine saison hivernale.

Si l’objectif de croissance parait ambitieux, c’est que Transavia n’a transporté « que » 200 000 passagers à Lyon l’année dernière, contre 3 millions dans l’ensemble du pays (loin derrière Paris-Orly et Nantes). Mais selon le directeur généra adjoint Hervé Kozar interrogé par La Tribune, « la plateforme de Saint Exupéry monte en puissance » : le trafic low cost y représente désormais 26,2% du marché total, et l’ouverture l’année prochaine du Terminal 1 devrait permettre un doublement de la capacité low cost à 5 millions de passagers par an. Cet hiver, Transavia France dessert 23 destinations au départ de Paris-Orly Sud, 6 destinations au départ de Nantes, 6 destinations au départ de Lyon et 1 destination au départ de Strasbourg (elle dessert également Funchal Madère au départ de Porto). Sa compagnie-sœur aux Pays-Bas dessert cet hiver Rotterdam depuis Bergerac et Nice, ainsi qu’Amsterdam et Eindhoven depuis Nice.

Les passagers de Transavia France bénéficient d’un nouveau service, disponible depuis le 23 février tout comme aux Pays-Bas, en France, en Allemagne, en Espagne, au Portugal et en Italie : lors de la réservation en ligne de leur vol, ils peuvent souscrire une assurance annulation ou une assurance voyage fournie par ACE Group. Paul de Raad, Vice President Marketing & E-commerce chez Transavia, explique : « Transavia souhaite être accessible à tous, notamment dans les domaines de l’accueil, du service et de l’offre digitale. Avec ACE, nous avons trouvé un partenaire qui convient parfaitement, s’adapte rapidement et développe des solutions sur mesure offrant une plus-value à nos clients ». Selon l’assureur, « les clients de la compagnie pourront ainsi bénéficier de nos assurances voyage et annulation, d’une prime attractive, d’excellentes conditions et d’une assistance de qualité en cas de besoin ou de sinistre ». La collaboration avec Transavia « fait partie de la stratégie européenne de ACE visant à proposer les assurances voyage via des partenaires. Les assurances voyage ACE sont déjà disponibles via de grandes compagnies aériennes, des agences de voyage en ligne et des banques ».
Rappelons que les passagers de Transavia bénéficieront à plein du programme de fidélisation Flying Blue à partir d’avril : ils pourront accumuler des miles lors de leurs vols sur Transavia, et non plus seulement utiliser ceux gagnés sur des trajets avec le groupe de l’alliance SkyTeam pour réserver des vols sur la low cost.

http://www.air-journal.fr/2015-03-03-transavia-croissance-a-lyon-et-assurance-voyage-5138576.html

Commentaire(s)

  1. Hulot ayant raté ces sélections AF - 3 mars 2015 à 7 h 12 min
    Hulot ayant raté ces sélections AF
    Publié le 3 mars 2015

    De quoi faire trembler EasyJet à Lyon…

    Quand est il du fiasco des anciennes bases AF, TO va t-il venir en force aussi ou laisser passer la caravane comme d’hab et se plaindre de concurrence déloyale?!

  2. Hulot ayant raté ces sélections AF erratum? –> Hulot ayant raté ses sélections AF ? TO va t-elle (c’est une compagnie aérienne= Féminin)

  3. Aulongcourt
    Publié le 3 mars 2015

    Certains voudraient avoir pour ambition de « faire trembler  » les autres,de casser la baraque des autres,d’écraser les autres,sortir les autres du marché,devenir prépondérant voire unique,…bref: la philosophie nombriliste du « c’est moi que je suis le plus fort,le meilleur… »
    D’autres ont pour ambition de se faire une simple place au soleil,de vivre en compagnie de…de se développer à son propre rythme sans forcément vouloir éliminer ses voisins,sans mordre tout ce qui bouge….
    …et de s’occuper de ce qui les regarde!

    • +1000 Tellement bien dit. Transavia se développe a son rythme, tranquillement. Rien a dire si ce n’est: continuez comme cela et surtout de lâchez pas le projet de bases Europe !!

    • Vincent
      Publié le 3 mars 2015

      Pardonnez-moi, AULONGCOURT, mais votre argumentation m’apparait très naïve.

      Quelle entreprise, aujourd’hui, surtout une compagnie aérienne, peut-elle se permettre de philosopher ?

      Nous sommes dans un environnement capitaliste où la seule règle qui vaille est « marche ou crève ». Il n’y a pas de règle du jeu, c’est à qui tuera l’autre. Croire l’inverse conduirait tout droit une entreprise à la faillite.

      Si TRANSAVIA passe à côté d’opportunités, ses concurrentes n’attendront pas son bon vouloir. TRANSAVIA est condamnée à se développer rapidement ou à disparaître.

  4. rwan
    Publié le 3 mars 2015

    Ils n’auraient pas pu peindre une « cuvette de wc » à la place du logo « t » sous leur avion, car pour moi cette compagnie représente ça 😀

  5. A oui et Easyjet et ryanair!!!! Des camion pour transporter du bétaille!!! Arête la!!! Vive AF et transavia

  6. Btz
    Publié le 3 mars 2015

    Transavia avanvé petit a petit … Faudrait qu’en même passer la seconde en France notamment

    • Publié le 3 mars 2015

      Le pb c’est que des avions, neufs qui plus est, ça coûte cher … très cher … et que le groupe AF-KLM est actuellement en manque de liquidités. AF aurait pu transférer quelques uns de ses moyens courriers mais Transavia opère des B737 et AF des A320. D’autres part il ne faut pas oublier HOP qui doit uniformiser (à moyen terme) sa flotte … et donc un coût à prévoir

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum