Emirates, Etihad, flydubai adoptent la règle de deux personnes dans le cockpit

air-journal pilotes etihad

Les compagnies aériennes des Emirats Arabes Unis, Emirates et Etihad, ou encore la low cost flydubai, ont indiqué dimanche 29 mars qu’elles allaient adopter avec effet immédiat, la règle imposant la présence permanente de deux personnes autorisées dans le cockpit.

Les deux compagnies du Golfe Emirates et Etihad ont décidé de revoir leurs procédures de sécurité à l’intérieur du cockpit suite au crash de l’A320 de Germanwings (vol U49525), en adoptant la règle de la présence permanente de deux personnes autorisées dans le cockpit. « Bien qu’il n’existe pas de réglementation dans l’industrie internationale l’imposant comme pratique obligatoire, Emirates a mis en œuvre une nouvelle politique opérationnelle qui fera en sorte qu’il y ait toujours deux membres de l’équipage dans le cockpit », a expliqué un porte-parole d’Emirates. « Elle prend effet immédiatement. Nous sommes en train de communiquer cette nouvelle politique auprès de notre personnel navigant technique et commercial. » 

Etihad en fait de même avec effet immédiat, son porte-parole expliquant que « la sécurité est et sera toujours la priorité numéro 1 d’Etihad ». Toujours dans la région, flydubai, la low cost basée à Dubai, met elle aussi en place cette réglementation.

Rappelons que l’Agence européenne de sécurité aérienne (AESA) a recommandé aux compagnies aériennes européennes d’adopter cette nouvelle règle de sécurité suite aux révélations fracassantes du procureur de Marseille sur le crash de Germanwings : le co-pilote s’était enfermé seul dans le cockpit, profitant que le commandant de bord parte aux toilettes, pour précipiter, de façon volontaire, l’avion sur la montagne. Le groupe Lufthansa a indiqué qu’elle allait s’y conformer. Au Royaume-Uni, les Autorités de l’aviation civile ont fait savoir que British Airlines, Virgin Atlantic, easyJet et Monarch Airlines l’ont aussi adoptée.

En France, la DGAC a demandé aux compagnies aériennes françaises d’appliquer cette nouvelle règle, une décision « précipitée » et « pas suffisamment évaluée », a regretté le syndicat de pilotes de lignes SNPL France Alpa.

http://www.air-journal.fr/2015-03-30-emirates-etihad-flydubai-adoptent-la-regle-de-deux-personnes-dans-le-cockpit-5141835.html

Commentaire(s)

  1. En France, la DGAC a demandé aux compagnies aériennes françaises d’appliquer cette nouvelle règle, une décision « précipitée » et « pas suffisamment évaluée », a regretté le syndicat de pilotes de lignes SNPL France Alpa.

    Peut être attendre encore un crach supplémentaire pour nos petits francais.

  2. Guy
    Publié le 30 mars 2015

    *British Airways

  3. Publié le 30 mars 2015

    En clair, on demande aux deux pilotes de se faire confiance pour une mission de plusieurs vols mais de ne plus se faire confiance lorsqu’un des deux va au toilette…..

    Que penser d’une approche cat3 automatique si la confiance est effritée ????
    Que penser d’un traitement de panne compliqué si la confiance est effritée ????…..

    En bref, soit on a confiance au système (médical, sûreté, entretien,…) et on vole sereinement soit on n’a pas confiance et on arrête le metier !!!!!

  4. SNPLMAN
    Publié le 30 mars 2015

    Notre syndicat SNPL ALPA a proposé aux compagnies francaises, la mise en place constante de 3 PNT par avion que ce soit en CC ou MC pour maximiser la sécurté des cockpits.
    Si cette procédure n’est pas étudiée et appliquée par ces dernières, nous le ferons savoir par la force!

    • Cette recommandation est tout simplement impossible, si elle n’est pas appliquée par toutes les applications, surtout si Ryanair et Easyjet ne l’applique pas, Air France/Hop ne pourra jamais s’en sortir

    • Vous n’en avez pas marre d’être stupide et rétrograde. Les années 50 c’est finis, réveillez vous !!!! Vous etes etonnes de votre mauvaise image mais arrêter de vous gratter le nombril et faites des propositions réalistes !!!!!

  5. flo
    Publié le 30 mars 2015

    Pourquoi ne pas mettre 3 pilotes sur tous les vols? Ca éviterait que celà se et reproduise et anéantir les psychopathes dans les avions comme le (s…) de nice!

    • Et c’est vous qui allez payer pour le surcout d’un PNT en plus sur chaque vols. la compétition est deja tendue et vous en rajouter un couche avec une proposition totalement irréaliste économiquement. Reflechissez un peu !!!!!

  6. Alain45
    Publié le 30 mars 2015

    Lido, la sécurité absolue n’existe pas, la confiance absolue non plus.
    Donc risque zéro n’existe pas, par contre on peut prendre des mesures pour le faire tendre au maximum vers zéro.
    Sans compter le facteur technologique, le facteur humain sera toujours présent et ne pas oublier les risques pouvant venir aussi de la personne assise à côté de vous (attentats septembre 2001).
    Mais ce qui est vrai pour les voyages en avion l’est aussi pour la vie de tous les jours…

    • G22
      Publié le 30 mars 2015

      Et pourquoi un garde derrière chaque flic qui en cas de pétage de plomb ouvre le feu dans la foule, ou un garde dans les trains pour éviter qu’un machiniste suicidaire décide d’enfoncer le quai à donf en gare, ou dans un poids lourd pour empêcher qu’un chauffeur suicidaire se fasse une sortie d’école…. Bref des exemples il y a en a la pelle. Alors faisons du comestique pour satisfaire le « bon peuple » nourri par TF1 et BFM TV….
      Je suis désespéré de la société dans laquelle nous vivons, nos anciens avaient vraiment plus de sang froid et de bon sens, mais à l’heure du « monde connecté » il faut une réponse dans la minute quitte à prendre des mesures vite fait mal fait.
      J’espère au moins qu’après toute cette agitation médiatique qu’en back office, une réponse « intelligente » sera apportée…

  7. Publié le 30 mars 2015

    Je regarde tout vos commentaire cher ami, mais personne ne s’inquite qu’un pnc quitte la cabine pour pour aller aux poste!!!!! 1 Pnc pour 50 pax et sur jumbolino des fois 1pnc pour 97 pax et voir les autres types de machine.. Alors en cas de Médical ou d’un autre problème grave en cabine, qui vas assurer la sécurité des pax???? Bonne journée et bonne réflexion a tous…

  8. Je suis sidère de voir le nombre si important de gens offusque par une réaction saine et immédiate de la part de nombreuses compagnies aériennes suite a cet événement tragique. La caste des pilotes français pensent que le cockpit est un lieu sacre et pensent a leurs intérêts personnel au lieu de penser a la sécurité d’abord. La règle du bon sens ne semble pas s’appliquer chez eux. Cette mesure ne fait l’objet d’aucune critique dans les pays sauf en France…..

    Un PNC dans le cockpit et correctement briefe n’est certes pas une solution miracle mais a le mérite de limiter les risques et pour certains je vous rappelle que si cette eu été active dans le vol Germawing, la catastrophe et la mort de 150 personnes aurait été évitee….

    Alors svp, arretez de vous regarder le nombril égoïstement et penser a la vie des autres !!!!

    • Mr Richie , comment vous expliquer…

      Avec une toute petite réflexion et un tout petit peu d’expérience aéronautique vous auriez pu immediatement comprendre que cette mesure est l’exemple de type de la fausse bonne idée destinée a rassurer le public .
      Encore une décision prise sous le coup de l’émotion par des décisionnaires qui ne savent pas résister à la pression.

      Pourquoi ? Parce que faire rentrer une personne dans le cockpit lorsque l’un des pilotes s’absente laissera l’entière possibilité à cette dernière de disposer du pilote restant ( d’autant plus facilement qu’il est attaché et de dos ) pour ensuite se retrouver seul au cockpit pour faire ce que ( mauvais ) lui semble…

      On remplace un risque par un risque encore plus fort…

      Le problème de ce monstrueux massacre est le suivi médical de ce jeune pilote qui n’a pas été effectué par une compagnie sérieuse comme LH .

      QUID DU SUIVI MÉDICAL DES PILOTES PAR LES COMPAGNIES QUI N’EMPLOIENT QUE DES PILOTES VACATAIRES QUI NE SONT MÊMES PAS SALARIÉS PAR LA COMPAGNIE ?

  9. Publié le 30 mars 2015

    N’importe quelle hotesse se serait prit une baffe par Le copi de Germanwings et aurait crié de peur jusqu’au crash. A defaut de ne pas pouvoir embaucher des gens psychologiquement aptes à 100% on demande aux hotesses de jouer les salieron texas ranger. Société de moutons.

  10. Erik de Nice
    Publié le 30 mars 2015

    Ahahahahahahah!!!!
    3 pilotes dans l’avion….avec 3 menus différents et 3 salaires à 18000 euros!!!!
    Toujours au Top de la C… ce « Flo de … »!!!

  11. Publié le 30 mars 2015

    SNPLMAN est un imposteur dont le seul but est de discréditer le SNPL, qui ne demande pas du tout un troisième pilote.
    Personnellement, je n’ai rien contre la présence d’un PNC dans le cockpit, même si ce n’est qu’une mesure destinée à rassurer les passagers.
    Essayez de mettre votre haine du SNPL de côté pour voir que cette mesure PEUT générer d’autres risques (aussi improbables que celui d´un pilote dépressif ): par exemple, ne peut-on pas imaginer qu’un PNC dépressif et suicidaire assomme à coups d’extincteur le pilote resté seul aux commandes (et devenu très vulnérable) et prenne ensuite le contrôle de l’avion? Ne peut-on pas imaginer qu’un incendie violent se déclare en cabine pendant qu’un PNC surveille le cockpit et que son absence en cabine soit un handicap dans le traitement du feu (qui peut tout autant détruire un avion qu’un pilote suicidaire…). Et dans le traitement d’un feu en avion, chaque seconde compte …
    De toute manière, dites-vous bien qu’un pilote déterminé à crasher un avion le fera sans soucis (en poussant très fortement sur le manche juste après le decollage ou avant l’atterrissage). L’autre pilote n’aura alors pas le temps de modifier la trajectoire…
    Il faut accepter que le risque zéro n’existe pas, que ce soit en aviation ou dans d’autres domaines. Le SNPL, si j’ai bien compris, a seulement dit qu’il fallait d’abord réfléchir avant de mettre en place ce genre de procédure.
    Il y a 4000 morts par an sur les routes, rien qu’en France. Et pourtant, vous roulez encore en voiture! L’aviation est basée en grande partie sur la confiance. Les mécaniciens font confiance aux constructeurs d’avion, à leurs procédures, à leur documentation. Les pilotes font confiance aux mécaniciens, à leurs compétences, à leur savoir-faire, mais aussi au PNC pour tout ce qui concerne la cabine et les passagers et leur sécurité. Les pilotes doivent aussi faire confiance au personnel sol qui s’occupe du chargement de l’avion, des calculs de masse de centrage etc… (Dont leur vie dépend pourtant). Les PNC (dans la grande majorité )font confiance aux pilotes (il leur confient leur vie à longueur d’année!).
    Si vous n’avez pas confiance dans les pilotes, ne prenez pas l’avion…
    Jean-Claude, CDB 777 (non syndiqué)

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum