KLM Cityhopper commande 17 Embraer

©Pieter van Marion

©Pieter van Marion

KLM Cityhopper, filiale régionale hollandaise du groupe Air France-KLM, a ccommandé à l’avionneur brésilien 17 appareils Embraer, dont 15 E175 et 2 E190, pour une valeur total de 764 millions de dollars au prix catalogue.

Les E190 seront livrés dès la fin de l’année, et les E175 entre mars 2016 et juin 2018. Ils remplaceront les anciens 19 Fokker qu’exploite actuellement KLM Cityhopper.

Selon l’avionneur brésilien Embraer,  cette commande ferme de 17 appareils est assortie d’une option d’achat sur 17 appareils supplémentaires susceptibles d’intégrer la flotte de HOP! Air France, ce qui porterait la valeur totale du contrat à quelque 1,5 milliard de dollars.

 

 

http://www.air-journal.fr/2015-03-30-klm-cityhopper-commande-17-embraer-5141868.html

Commentaire(s)

  1. Aulongcourt
    Publié le 30 mars 2015

    Peut le début de l’ébauche d’une esquive de rationalisation de la flotte HOP!… dans ce cas,au profit de Embraer…au détriment de Bombardier….à suivre….

  2. Non il s’agit de sortir la flotte de F70 , presque plus personne n’est qualifié sur les escales où opère KLC.
    Passer des F70 aux E90 , bon choix , on ne peut pas dire que la fotte est disparate..

    • Aulongcourt
      Publié le 30 mars 2015

      Oui ce que vous dites est plus que vrai…en fait,je pensais aux 17 options supp.  » susceptibles d’intégrer la flotte HOP!Air France » dont fait mention l’article….une rationalisation des flottes de TOUT le secteur  » régional » de tout le groupe AFKLM…totalité de HOP + Cityhopper.

      • +1
        Ce qui m’inquiète cependant c’est que HOP se contente d' »options » là où KLM bénéficie de commandes fermes.

        • Aulongcourt
          Publié le 31 mars 2015

          Ah les options plutot que des. Commandes fermes peuvent s’expliquer :1) Au delà de l’effet rationalisation,le besoin pour HOP de remplacer des avions de la catégorie 90/110 sièges est peu pressant: techniquement et commercialement les avions de cette capacite actuellement en flotte ne sont ni vieux ni périmés…ca viendra,mais il y a aujourd’hui de la marge…2) une partie de ces 17 potentiels doit être en prévision d’extension de services pour le compte d’AF ou en propre : dans les deux cas,les choses ne sont sans doute encore que potentielles et donc une prudence s’impose avant des engagements fermes agrandissant la flotte 3) ni le groupe AFKLM en général,ni HOP en particulier ne sont dans des situations financières merveilleuses a ce jour: une pose d’options peut garantir l’avenir,en particulier en terme de place sur la chaîne de fabrication et donc de livraisons,sans être une charge financière immédiate élevée: ca ne coûte presque rien une option…mais ça permet déjà d’avoir inclus le prix futur de l’avion lors de la nego globale du contrat…4) enfin une option ca se lève..ou pas selon l’évolution et l’actualisation des besoins. Et ne pas en lever coûte toujours moins cher que d’annuler une commande.

  3. Pierreantoine
    Publié le 31 mars 2015

    Bonne nouvelle !
    Et bon débarras des Fokker, sans doute le moins confortable des avions de cette taille.

  4. Brumos
    Publié le 31 mars 2015

    Et combien reste t’il de Fokker en activité sans le monde ?

  5. Mykel
    Publié le 31 mars 2015

    Et dire qu’ils auront bientôt fini dans quelques mois, voir déjà si ce n’est pas le cas, le remplacement des sièges des F70 par des nouveaux sièges Recaro style planche inconfortable ! 🙂
    Perso, certains qui m’ont déjà lu ici, je suis un grand défenseur de bombardier, et j’aurai bien vu des Q400 plus économes que les E-175…
    Surtout sur des routes tres courtes comme vers Bruxelles, Cologne, billund… Etc.
    Après, on ne peut pas leur reprocher d’unifier leur flotte avec un seul constructeur, c’est ça en plus qu’ils auront au détriment de HOP! qui en plus va bientôt se retrouver avec des Airbus dans peu de temps afin de reprendre tous les vols CC au départ d’Orly. 4 constructeurs…

    • Publié le 31 mars 2015

      HOP compte commencer à unifier sa flotte à partir de 2016 quand les 1ers contrats de location vont être renouvelés. Vous tirez à boulets rouges sur Hop mais il s’agit de la fusion de 3 compagnies qui exploitait chacune ses types d’appareils. Afin que le renouvellement de la flotte ne coûte pas horriblement cher il vaut mieux honorer ses contrats de location pour les avions pris en leasing, vendre les avions pas très récents car meme si ce n’est pas dans les même proportions la valeur baisse de façon plus signifcative les toutes 1ères année il faut prendre en compte aussi le coût des formations des PNT et PNC et aussi qu’il n’est pas possible pour une compagnie de former d’un seul coup ou en un temps très court la moitié de ses PN sans déstabiliser les opérations.

    • Pere Denis
      Publié le 31 mars 2015

      Le problème de rationalisation de la flotte de HOP! reste concentré sur le segment 70-100 sièges des appareils A REACTION seulement,puisqu’en effet actuellement deux types de machines coexistent (Embraer ERJ& Bombardier CRJ) pour des raisons historiques..
      Pour les petits réacteurs de 35-50 places:leur sortie de flotte est programmée,et ces petits modules ne seront pas remplacés.
      Pour ce qui est des turbiprop (famille ATR 42/72°:ils correspondent à une autre typologie de lignes à exploiter et donc ne rentrent posa vraiment en concurrence opérationnelle avec les réacteurs de meme capacité.Cependant des efforts de rationalisation sont à faire de ce côté dans le partage des lignes à attribuer aux turbo prop et de celles à attribuer aux réacteurs (pour des capacités d’emport équivalentes),afin de minimiser les couts d’exp^loitation de toutes ces lignes.
      Pour ce qui est des gros réacteurs a venir dans l’exploitation de HOP ( la famille 320 provenance AF) ils correspondent là aussi à un autre besoin capacitaire et ne sont en rien redondants par rapport à la flotte actuelle de HOP!
      A terme HOP devrait avoir une flotte construite autour de 4 axes:
      – le module  » turbo prop » avec deux niveaux de capacité ( 45/50 sièges & 66/72 sièges) pour les lignes les plus courtes ou des lignes un peu plus longues mais à fragilité économique forte.
      -le module « petits réacteurs » :un seul modèle en 2 capacités (+/-70 sièges et +/-100 sièges) pour des lignes plus longues où une vitesse de vol plus élevée peut être nécessaire
      – des « gros réacteurs » type A319-A320 pour des lignes radiales France sur Orly (et peut être quelques autres sur des axes Région-Europe)

      Une flotte cohérente et en rien ridicule qui s’adapterait aux divers marchés visés par cette compagnie.

  6. Publié le 31 mars 2015

    Bravo c’est AF qui rachète KLM et c’est cette seconde compagnie qui fait la loi, c’est ça la France.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum