China Southern Airlines en Airbus A380 à Amsterdam

air-journal_china southern A380

La compagnie aérienne China Southern Airlines déploiera cet été un Airbus A380 entre Pékin et Amsterdam, première destination européenne de son superjumbo.

L’aéroport d’Amsterdam-Schiphol sera la première destination européenne des A380 de la compagnie chinoise. A partir du 20 juin 2015, ils décolleront tous les jours de Pékin à 0h50 pour arriver à 5h40, le vol retour quittant les Pays-Bas à 14h50 pour atterrir le lendemain à 6h15 dans la capitale chinoise (une rotation aujourd’hui effectuée en A330-300). China Southern Airlines partage ses codes avec KLM sur la route Pékin – Amsterdam, sans autre concurrence. La compagnie de l’alliance SkyTeam a configuré ses cinq A380 pour accueillir 8 passagers en Première classe, 70 en classe Affaires et 428 en classe Economie (506 au total). Ils volent cet hiver entre Pékin et Guangzhou (3 fois par jour) ou Shenzhen (1 fois), ainsi qu’entre Guangzhou et Los Angeles (quotidien). Hors de Chine, seules Sydney et Auckland ont également accueilli des vols commerciaux en superjumbo.

Une autre des destinations européennes de China Southern Airlines sera renforcée cet été, Paris-CDG où l’habituel A330-200 arrivant de Guangzhou fera place du 19 juin à la fin octobre à un Boeing 777-300ER (4 sièges en Première, 34 en Affaires, 44 en Premium et 227 en Economie). Elle partage ses codes avec Air France (en 777-200ER) sur cette route, là encore sans autre concurrence.

China Southern Airlines a transporté l’année dernière 100,76 millions de passagers, en hausse de +9,8% par rapport à 2013, avec une flotte de 612 avions.

aj_china southern a380

http://www.air-journal.fr/2015-04-06-china-southern-airlines-en-airbus-a380-a-amsterdam-5142346.html

Commentaire(s)

  1. un plus de 3000 h de vol - 6 avril 2015 à 11 h 08 min
    un plus de 3000 h de vol
    Publié le 6 avril 2015

    Pour une compagnie dans le TOP 10 des compagnies mondiales ( plus de 100 Millions de PAX par an) la possession de seulement 5 ou 6 A380 semble derisoire …Peut etre qu’avec le temps et le retour d’experience , elle doublera ou triplera cenombre ..

    • ??
      Publié le 6 avril 2015

      Il faut comprendre que l’A380 est un fardeau pour nombre de compagnies l’ayant commandé : China Southern, Malaysia, Thaï… Elles ont du mal à le remplir/rentabiliser ou à bien utiliser toute leur flotte. Même Air France rencontre des difficultés sur son vaste réseau.
      En ce qui concerne MAS, ils ont clairement vu trop grand au vu de leur réseau international long courrier faible. Thaï est dans une position assez similaire. China Southern, comme toutes les compagnies chinoises, manque d’expérience et d’image à l’international, et pour le moment des long courriers type A330/B777 sont plus adaptés. Seules quelques lignes peuvent supporter l’A380. De plus le régulateur chinois refuse que plus d’une compagnie chinois opère la même ligne long courrier (la grande majorité du temps) ce qui fait que la majorité des lignes possibles pour l’A380 de China Southern lui sont fermées. Ils avaient essayé de le placer au départ de Pékin vers des hubs du genre CDG/JFK en coentreprise avec Air China, seule solution pour être deux à opérer la meme ligne mais cette dernière a refusé. China Southern se retrouve coincée avec des lignes difficiles, typées loisir à Canton. Le nombre de PAX transportés ne fait pas tout!

  2. ben
    Publié le 6 avril 2015

    A priori, ils plus de difficultés à remplir leurs A380 à l’international qu’à en commander : seul LAX reste programmé à l’année, Sydney a été abandonné en A380 sauf périodes de fêtes, et ce devrait etre pareil pour Amsterdam, uniquement période estivale.

  3. Aulongcourt
    Publié le 6 avril 2015

    Nous sommes en Chine,là..et les choses ne sont pas aussi simples qu’il n’y parait…
    China Southern,basée à GuangZhou (ex Canton) doit comme toute compagnie chinoise obtenir les autorisations gouvernementales nécessaires pour chaque ouverture de ligne,modification d’horaire,modification de fréquences ,modification de l’appareil utilisé..officiellement le gouvernement veille à ce que les compagnies chinoises ne créent pas de surcapacités…
    En pratique depuis des mois et des mois,le gouvernement de Pékin n’autorise pas China Southern à déployer ses A 380 à l’international…et sous la pression des demandes insistantes, fait parfois un « geste de bonne volonté »:c’est ainsi que le vol sur Sydney a reçu une autorisation provisoire limitée dans le temps:c’est pourquoi la compagnie a dû le retirer une fois écoulé ce temps…faute d’obtenir une prolongation…
    Le gouvernement central souhaite privilégier Pékin…où n’est pas basée China Southern..mais LA compagnie basée à Pékin (Air China) n’a pas commandé de A 380…Vous noterez que sur AMS ,l’autorisation est donnée sur une ligne « sans autre concurrence » (sous entendu:chinoise):Air China ne va pas à AMS….

  4. Je peux vous assurer que chez china eastern le besoin de a380 qui a été affirmé noir sur blanc en son temps a été « revu » par pékin. Au vu des bâtons dans les roues que CS se prend tous les 3 mois, ils ne le regrettent pas !!!

  5. Erik de Nice
    Publié le 6 avril 2015

    Pour les Chinois, le 380 trouve plus facilement sa vraie pertinence sur le marché domestique et il n’est pas toujours judicieux de l’envoyer à l’étranger..
    Un Pékin ou Shangaï/Hong-Kong est bien plus porteur en terme de pax qu’un Sangaï/Amsterdam.
    Les lignes les plus longues ne nécessitent pas toujours les plus gros avions et les tandems 330/350 et 777/787 sont souvent plus adaptés pour le marché Chinois vers l’étranger.

  6. le 380 est comme son nom l’indique un gros porteur… s’il y a la demande bah voilà

  7. Publié le 9 avril 2015

    Sur Sydney, l’A380 n’est pas « retiré » il opérera à nouveau en haute saison lors de l’été austral c’est à dire de decembre à mars environ; il est d’ailleurs proposé à la réservation et au choix de siege lors de la resa, sur Canton Syd et retour, sur l’un des deux vols quotidiens entre ces deux villes à partir de decembre 2015; qu’on le mette sur l’Australie pendant l’été austral et sur l’Europe à l’inverse pendant les mois d’été de notre hemisphère (boréal pour les géographes) semble une utilisation assez rationnelle. Mais s’ils continuent à proposer aux australiens les memes tarifs aussi attractifs pour les vols vers le sud est asiatique et l’Europe, ils n’auront pas de mal à le remplir je pense.

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter