Grève du contrôle aérien : le moyen-courrier très affecté

air-journal_A380 stop

Les compagnies aériennes ont en général suivi les recommandations de la DGAC d’annuler 40% de leur programme de vols ce mercredi, premier jour de la grève des contrôleurs aériens. HOP ! Air France n’assurera par exemple qu’un vol sur trois à l’aéroport de Paris-Orly, et la low cost Ryanair a supprimé 256 décollages – y compris sur des routes empruntant l’espace aérien français.

Le mouvement de grève lancé à l’appel du Syndicat National des Contrôleurs du Trafic Aérien (SNCTA) aura l’impact attendu ce 8 avril 2015 dans l’ensemble du territoire. A Paris-Charles de Gaulle, Air France prévoit d’acheminer tous ses clients sur le réseau long-courrier au départ ou à destination de Paris : elle assurera « la quasi-totalité de son programme long-courrier » et « plus de 60 % du programme moyen-courrier ». Sur le réseau court-courrier au départ d’Orly et des aéroports de province en revanche, « de très fortes perturbations sont à prévoir. Des retards et des annulations de dernière minute ne sont pas à exclure ». HOP! Air France assurera 1 vol sur 3 de et vers Orly, et 60% des vols au départ et à l’arrivée des aéroports de province. La compagnie recommande à ses clients de reporter leur voyage à compter du 10 avril : « ce report est possible sans frais. Les équipes en aéroports et les services commerciaux sont mobilisés pour informer les clients et limiter les désagréments provoqués par ce mouvement ».

L’impact de la grève des aiguilleurs du ciel se fait sentir hors de l’hexagone : la low cost Ryanair a par exemple annulé 256 vols aujourd’hui, dont 38 pour le seul aéroport de Beauvais mais aussi de nombreuses rotations entre autres vers l’Espagne qui traversent l’espace aérien de l’hexagone.

Autre exemple, l’aéroport de Montpellier-Méditerranée n’affiche que 22% des vols habituellement prévus, et 6% dans le cas d’Air France : seul quatre arrivées sont programmées depuis Casablanca, Rome, Londres-Gatwick et Fès, et six départs vers ces mêmes villes plus Paris-CDG et Orly.

Rappelons que le SNCTA, principal syndicat de contrôleurs aériens, a déposé des préavis de grève du 8 au 9 avril, du 16 au 18 avril et du 29 avril au 2 mai 2015, dénonçant l’absence de négociations sur le plan européen de performance, qui vise à faire baisser les coûts des prestataires de contrôle aérien sur le vieux continent. Alain Vidalies, Secrétaire d’Etat chargé des Transports, a regretté que « le SNCTA ait choisi la grève alors même que le dialogue social est d’ores et déjà engagé. En effet, depuis juin 2014, le Gouvernement a mis en place un groupe de travail, présidé par Jean-Michel Vernhes, chargé de réfléchir aux évolutions du métier de contrôleur aérien. Ce groupe de travail a réuni l’ensemble des organisations syndicales représentatives des contrôleurs aériens et a abouti à un rapport sur leurs conditions d’emploi, remis la semaine dernière à M. Vidalies. A la demande du Secrétaire d’Etat, un agenda social de négociation a été proposé à l’ensemble des organisations syndicales. Une première réunion sur le cadre et la méthode d’une négociation sociale, adaptée aux métiers du contrôle aérien, a d’ores et déjà été fixée au 13 avril. Une seconde réunion, concernant des expérimentations en matière d’organisation du travail, est également prévue avant la fin du mois d’avril ».

La Fédération nationale de l’aviation marchande (FNAM) a fermement condamné la grève, qui « entraînera de nombreuses perturbations avec retards et annulations de vols et viendra pénaliser essentiellement les clients des compagnies aériennes basées en France et leurs sous-traitants ». Si cette grève est maintenue, « elle portera une fois de plus un gros préjudice aux entreprises françaises, et à elles seules, alors même que, dans un contexte de concurrence exacerbée pas toujours loyale, elles se battent pour maintenir et pérenniser l’emploi ainsi que pour reconquérir leurs clients ». La FNAM rappelle que le transport aérien français « a historiquement toujours été un levier important pour l’économie de notre pays, mais sa part de marché ne cesse de se dégrader : -1 point par an depuis 12 ans, -1,8 point en 2014 ».

http://www.air-journal.fr/2015-04-08-greve-du-controle-aerien-le-moyen-courrier-tres-affecte-5142421.html

Commentaire(s)

  1. skyguide75
    Publié le 8 avril 2015

    Oui Moonmartre, il faut qu’il y est de la concurrence dans le ciel europèen et pas un ciel unique comme veut nous l’imposer l’UE ainsi que des salaires beaucoup moins avantageux et des horaires ultras-flexibles. Tout ceci sans notre accord en nous l’infligeance sous le nez.
    NON MERCI!

    • Père Denis
      Publié le 8 avril 2015

      Le mot  » concurrence » n’a aucun sens dans le monde du controle aerien: de meme qu’il n’y a qu’un seul CDB par vol,de meme qu’il n’y a qu’un seul souverain ou président par pays,de meme qu’il n’y a qu’un seul exploitant autoroutier entre un point À et un point B,de meme il ne peut y avoir qu’un seul contrôleur aerien pour un morceau d’espace …il ne peut donc pas y avoir de concurrence…ces contrôleurs peuvent être employes par un État pour par des sociétés privees,mais l’espace aerien restera découpe en morceaux plus ou moins grands attribués chacun en concession à une entreprise de controle aerien,ET UNE SEULE,qu’elle soit privee ou public….
      La notion  » d’espace unique » veut dire que pour le traffic aerien CIVIL la découpe des  » morceaux d’espace aerien » à contrôler ne tiendra plus nécessairement compte des limites des États ( frontières terrestres ou maritimes remontées jusqu’aux cieux), comme aujourd’hui,mais pourrait se faire selon d’autres critères plus pertinents ( flux de trafic par exemple): é clair,cela signifie que ici ou là,des morceaux d’espace aerien nationaux ne seront plus obligatoirement contrôles Pour le TRAFIC CIVIL par des centres de controle,des sociétés de controle et des contrôleurs aériens de la nationalité du pays survole…Les concessions pourront etre dévolues a des sociétés issues d’autres pays de l’UE,selon le modèle des DSP pour les lignes aeriennes…D’où le fait qu’une société disons portugaise ou Estonienne ( ce ne sont que des exemples de nationalités) pourrait remporter une concessions pour un espace à contrôler au dessus de l’Italie ou la France par exemple,et n’y employer que des ressortissants autres que Italiens ou Francais et selon des conditions salariales et societales  » de là-bas »…..

    • Vous vouliez dire en vous l’infligeant sous le nez…Il est nécessaire d’uniformiser le ciel européen et de réajuster le salaire et avantages des contrôleurs Français à la juste valeur du métier. Le statut de cadre de l’aviation civile est hérité d’un passif qui n’est pas en adéquation avec les évolutions de votre métier dans le contexte européen voir mondial (pourquoi les contrôleurs d’autres pays arrivent à travailler dans des conditions moins avantageuses, mais confortables et pas vous?) Ancien de lENAC j’ai le souvenir que dès la formation, les futurs fonctionnaires possèdent déjà des avantages et statuts assez intéressants. Je comprends qu’il est difficile pour vous de les lâchers mais dans un contexte de disette économique et d’un état endetté, il est normal que le fonctionnariat fasse des efforts proportionnels a sa taille…et a son efficacité au regards de ses performances par rapport au autres pays fonctionnant avec les mêmes standards

    • Il faut qu’il y ait concurrence? Vous êtes sérieux?
      imaginez qu’aux US, chaque état dispose de son propre système de contrôle aérien!

      Je pense qu’au contraire, un contrôle unifié dans le ciel européen permettra de générer beaucoup plus d’efficacité et d’économie.

      Cela se fera et sans votre accord bien sûr.

  2. Publié le 8 avril 2015

    En revendiquant de garder l’âge de la retraite à 57 ans vous ne risquez pas de vous attirer la sympathie de quique ce soit , et les gens focaliseront la dessus en oubliant toutes les autres revendications plus ‘techniques’
    Bon courage

  3. Ce pays est tout de même incroyable. J’y reviens 4 fois par an mais à chaque fois, comme ici, il faut se taper une greve. Après on se demande pourquoi ça n’évolue pas.

  4. Le point commun que l’on peut vous reconnaitre avec les PNT d’AF quand ils font grèves , c’est que vous ne prêchez que pour votre paroisse …. Et autre point commun , vous ètes vous occupés de clients lors de telles journées ?? Non , quel mépris vous affichez ….

  5. chiefpilot
    Publié le 8 avril 2015

    Devenir adulte ,c’est penser de plus en plus aux autres ,et de moins en mois a soi .Mais on est en France et c’est un pays individualiste et égoiste.Votre point de vue n’engage pas tout le monde et la necessité du ciel unique et d’une réforme est indispensable.Vos grèves a répétition n’emmmerdent que les citoyens et pas les gouvernements;Vous allez gâcher la vie de beaucoup de gens a commencer par ma famille qui doit se déplacer de l’étrander pour un mariage , vous me dégoutez

    • Airbid
      Publié le 8 avril 2015

      et comme tout bon français individualiste et égoïste , si votre famille n’avait pas eu à se déplacer, vous vous en seriez complètement f…de cette grève.
      L’individualisme et l’égoïsme sont les valeurs les plus partagées de la terre , il n’y a qu’à regarder. On n’est pas sur la planète des Bisounours !
      Je n’approuve pas cette grève mais ne suis pas non plus compétent pour en juger.,

    • J'me marre
      Publié le 8 avril 2015

      « Devenir adulte,c’est penser de plus en plus aux autres,et de moins en moins à soi ».Chief Pilot/8 avril 2015/post sur grève des contrôleurs

      « no problem:EZY à l’aller et Ryanair au retour/ toujours le moins cher.C’est bon quand ça nous arrange ».Chief Pilot 8 avril 2015/post sur le trafic de Ryanair en mars

      Cherchez l’erreur…et surtout cherchez la continuité de la pensée …Vous ne trouvez pas:c’est normal:il n’y en a pas!!!!!!

  6. chiefpilot
    Publié le 8 avril 2015

    AIRBIRD ne me donnez pas de leçons , on ne se connait pas ok? et votre morale a 2 balles , j’en ai rien a cirer;Quant a la planète des bisounours , je la connais mieux que vous peut être , et comparez le salaire d’un contröleur aérien avec celui d’un gars des forces spéciales qui risque sa vie pour un salaire inférieur pour que vous ayez le cul assis sur un fauteuil , a faire de la philosophie de boudoir…peut etre ya t’il d’autres moyens plus efficaces de se faire entendre ,vu que vous savez que cela ne servira a rien .l’UE nous impose beaucoup de choses sans nous demander notre avis, mais nous n’avons pas le pouvoir de certains , pour exprimezr notre désaccord.J’estime que tout cela est indécent en période de crise et vous n’attirerez aucune sympathie

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum