Il survit à une heure de vol dans le train d’atterrissage

air-journal_Garuda 737-800

Un Indonésien a survécu au froid et au manque d’oxygène après s’être caché pendant une heure dans le train d’atterrissage d’un avion de la compagnie aérienne Garuda Indonesia, qui reliait l’aéroport de Pekanbaru dans le centre de Sumatra à Jakarta.

Mario Steven Ambarita, 21 ans, essayait depuis longtemps de se rendre dans la capitale indonésienne. Le 7 avril 2015, il a franchi la grille de 2,5 mètres entourant l’aéroport de Pekanbaru-Sultan Syarif Kasim II. Puis il a attendu que le Boeing 737-800 s’immobilise en bout de piste, avant de se cacher dans le train d’atterrissage. A l’arrivée à Jakarta-Soekarno Hatta, des employés de l’aéroport ont aperçu un homme chancelant sur le tarmac, et saignant d’une oreille. Brièvement hospitalisé après s’être évanoui, il a passé la nuit dans une cellule de la police, mais est désormais en bonne santé.

Selon les versions rapportées par la presse locale, il cherchait à rencontrer le président indonésien Joko Widowo, ou simplement retrouver de la famille. Le jeune homme a en tout cas expliqué à la police s’être renseigné pendant près d’un an sur la possibilité d’effectuer ce voyage clandestin, observant les avions à l’aéroport et trouvant sur internet les moyens de se cacher dans le train d’atterrissage d’un appareil. Il aurait échoué lors d’une première tentative.

Les autorités indonésiennes ont annoncé des sanctions contre l’aéroport de Pekanbaru, le régulateur Angkasa Pura II devant suspendre le directeur général et les officiers de sécurité. La piste étant également utilisée par la base Roesmin Nurjadin de l’Armée de l’air, cette dernière a annoncé hier vouloir installer des caméras de surveillance…

http://www.air-journal.fr/2015-04-09-il-survit-a-une-heure-de-vol-dans-le-train-datterrissage-5142484.html

Commentaire(s)

  1. Alain45
    Publié le 9 avril 2015

    il n’a eu froid aux yeux !
    Heureusement que le vol ne durait qu’une heure.
    Malheureusement il est déjà arrivé que des passagers clandestins chutent d’un train d’atterrissage.

  2. Pauvre gars. Une chance qu’il ait eu la vie sauve. Quelle extrémité doit on chercher pour fuir sa misère ? et les flics locaux, corrompus jusqu’à l’os le mettent au frais .. les faiseurs de lois marchent parfois sur la tête.

  3. superyoda86
    Publié le 9 avril 2015

    Comment a t-il fait pour ne pas mourir de froid? il avait prévu des couvertures? et pour l’oxygène?

  4. Il a bien mérité de voir le président ! c’est un exploit, vu le froid, et le manque d’ox. et en plus, le peu d’espace qu’offre le puits de train sur un 37, le type ne devait pas être épais .
    Une médaille d’or au petit , et un pied dans le cul du chef de la sécurité de l’ad.

  5. bipede
    Publié le 9 avril 2015

    On peut aussi supposer que l’appareil n’est pas allé à une altitude très élevée, il serait évidemment mort par manque d’oxygène à 30 000 pieds…

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter