Japon : pilote de ligne à 67 ans, c’est possible

air-journal_Japan Airlines A350-900

Le Japon a modifié les règles de départ à la retraite des pilotes de lignes : ils pourront désormais exercer jusqu’à l’âge de 67 ans,

La mesure entrée en vigueur le 23 avril 2015 permet aux compagnies aériennes japonaises de prolonger de trois ans l’âge de départ à la retraite maximum des commandants de bord, jusqu’à leur 68e anniversaire. Une façon pour le pays de lutter contre la pénurie de pilotes chevronnés due à la croissance du trafic aérien et en particulier des low cost, croissance qui devrait se poursuivre jusqu’aux Jeux Olympiques en 2020 à Tokyo. Une soixantaine de pilotes seraient intéressés par ce changement et pourraient donc conserver leur poste jusqu’aux Jeux, selon le ministère des transports, sur environ cent commandants de bord approchant les 64 ans.

Des mesures exceptionnelles accompagneront la carrière allongée des vétérans : vérification des réflexes, test d’épilepsie, aménagement des horaires et du temps de travail (80 heures par mois et 216 heures sur trois mois au maximum) – et interdiction d’avoir pour copilote un navigant de 60 ans ou plus…

Quelques 5900 pilotes sont en activité au Japon, dont 500 ayant fêté leur soixantième anniversaire. Un nombre largement insuffisant : des milliers de vols auraient été annulés l’année dernière dans le pays simplement par manque de pilotes. Toute l’Asie souffre d’un manque de pilotes, en particulier en raison du coût de la formation (c’est nettement moins vrai par exemple aux Etats-Unis). L’ICAO fixe à 64 ans l’âge idéal de départ à la retraite des pilotes, mais dans la plupart des pays sans syndicat ils seraient nombreux à voler au-delà de cette limite…

http://www.air-journal.fr/2015-04-24-japon-pilote-de-ligne-a-67-ans-cest-possible-5143213.html

Commentaire(s)

  1. Publié le 24 avril 2015

    C’est effectivement une solution pour contrer la pénurie de pilotes … A savoir si c’est la bonne je suis dubitatif … mais pas catégorique

  2. lemeilleurtarrifauboutduclic - 24 avril 2015 à 13 h 45 min
    lemeilleurtarrifauboutduclic
    Publié le 24 avril 2015

    ça marche?

  3. Ils continueront à pousser les limites physiologiques de l’être humain jusqu’à ce qu’une série d’accidents mortels viennent les rappeler à la raison …

  4. Un PNC vient de prendre sa retraite chez AA à …. 92 ans! Pas sur qu’il aurait été particulièrement efficace en cas d’évacuation! Et pourtant…
    Pour la petite histoire c’est la Cie qui l’a poussé vers la sortie, il aurait bien continué s’il avait pu.
    Comme Molière il serait mort sur scène!
    Donc rien -sinon des motifs médicaux- ne peut interdire de piloter au-delà de la retraite légale. Sinon il faudrait, au départ à la retraite, retirer la licence des nombreux pilotes qui profitent d’une retraite en Occident et vont piloter dans le Golfe ou en Asie, non?

  5. Vincent
    Publié le 24 avril 2015

    Sur la base du volontariat, et sous conditions médicales strictes, il n’y a là rien de choquant.

    • Franck DELAWARE
      Publié le 24 avril 2015

      @vincent : Je ne connais rien à votre métier, mais je ne vois rien de choquant à ce que vous continuiez à travailler jusqu’à 75 ans (sur la base du volontariat et sous conditions médicales strictes).

  6. Pour éviter d’avoir des pilotes incompétents, ils auront des pilotes…incontinents …petite blagounette avant le weekend!

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum