Bénéfice record de plus d’un demi milliard de dollars pour United au premier trimestre

air-journal_United 737-800 scimitar winglets

United Airlines a réalisé au premier trimestre 2015 un bénéfice net de 582 millions de dollars, record battu pour la compagnie membre de Star Alliance.

Le revenu consolidé par passager et par siège disponible (PRASM) a augmenté de 0,4% sur un an, indique le communiqué de United Airlines. Au premier trimestre 2015, les coûts unitaires consolidés (CASM), à l’exclusion des charges spéciales, des frais d’affaires tiers, du carburant et du partage des bénéfices, ont diminué de 1,5 % en un an sur une augmentation de la capacité consolidée de 0,1%. Sur la même période, le CASM charges exceptionnelles inclues a diminué de 13,1% en un an. Le revenu total au premier trimestre est de 8,6 milliards de dollars, en diminution de – 1% par rapport à l’année précédente. Le chiffre d’affaires passagers consolidé au premier trimestre a augmenté de + 0,5% comparé à la même période l’an passé, pour s’établir à 7,4 milliards de dollars.

Les revenus ancillaires par passager ont augmenté ce trimestre de + 8,6% par rapport à l’année précédente, s’établissant à 23 dollars par passager.

Les recettes de fret s’établissent à 242 millions de dollars, en progression de 15,8% par rapport à l’année précédente. Les autres recettes au premier trimestre ont diminué de 14,2% par rapport à l’année passée, principalement en raison de la baisse des ventes de carburant à tiers.

« Nous avons enregistré ce trimestre un bénéfice de près de 600 millions de dollars, hors charges exceptionnelles, soit une amélioration de 1 milliard de dollars comparativement au premier trimestre 2014. Je tiens à remercier tous les collaborateurs de l’entreprise pour leur formidable travail », se félicite Jeff Smisek, PDG de United. « Notre fiabilité opérationnelle est en constante progression, nous renouvelons nos produits de façon à satisfaire toujours plus nos clients, qu’il s’agisse de nouveaux avions, de la restauration, de l’offre de divertissement en vol ou de la modernisation de nos équipements. En ligne avec les objectifs planifiés à long terme, nous faisons d’importants progrès en termes de réduction des coûts, d’amélioration de nos marges et de croissance de nos revenus, et prévoyons une marge avant impôts au second trimestre se situant entre 12 et 14%, hors charges exceptionnelles. »

Rappelons que United Airlines vient de convertir une commande de dix Boeing 787 Dreamliner en autant de 777-300ER.

http://www.air-journal.fr/2015-04-25-benefice-record-de-plus-dun-demi-milliard-de-dollars-pour-united-au-premier-trimestre-5143241.html

Commentaire(s)

  1. Publié le 25 avril 2015

    Selon nos amis d’AF, pour gagner de l’argent c’est forcément une compagnie esclavagiste, subventionnée, qui ne paye ni son TRO, ni ses redevances….

  2. Avec de tels bénéfices ils peuvent améliorer le plateau repas sans crainte pour l’actionnaire!

  3. BRAVO ! eux au moins savent bosser !! pas de grèves… juste des gens qui bossent et qui ne passent pas leur temps a « réclamer » … a bon entendeur salut!

    • Petit bémol tout de même: aux USA comme en GB ce n’est pas l’employé qui passe son temps à réclamer toujours plus: c’est l’actionnaire! Et lui ne travaille pas, c’est l’employé qui travaille pour lui!
      Là non plus il n’y a pas de limites dans la cupidité.

      • Publié le 25 avril 2015

        c’est su qu’avec AF, cela fait bien longtemps que les actionnaires n’attendent plus rien….

        • J'me marre
          Publié le 25 avril 2015

          Ben si,justement..Ils attendent,ils attendent…ils attendent…encore et encore…

          Ceux d’AA ont touché quelque chose cette année pour la première fois depuis 10 ans…alors….
          Et ceux de BA n’ont rien touché pendant quasiment toute la décennie 2000…alors…

    • + 1000, je suis complètement d’accord, mais attention: Fred le corse et Flo, les deux greviculteurs AF, vont nous traiter de bulots.

      Plutôt que remettre en cause leurs méthodes de travail et leurs avantages monstrueux, ils préfèrent se voiler la face, dire que les difficultés d’AF sont à causes des autres, et dire de ceux qui ne sont pas d’accord avec eux qu’ils sont des bulots.
      C’est pas demain qu’AF sera bénéficiaire comme United avec des gens comme eux.
      En même temps, Fred le corse est élevé aux subventions depuis sa naissance. Corse + AF: bonjour la facture depuis des années pour les français.

      Bravo United, compagnie qui montre qu’il n’y a pas besoin d’être une gulfsisters pour faire des bénéfices monstres, malgré un syndicalisme professionnel fort, mais RÉALISTE.

  4. Aulongcourt
    Publié le 25 avril 2015

    C’est intéressant de constater que l’on arrive à avoir des  » bénéfices records » avec des variations extrêmement faibles des données qui génèrent ces bénéfices: a peine +0,4% pour le revenu/ pax/siège dispo…+0,1% d’augmentation de capacité ( l’offre)…+0,5% pour le CA/pax…et tout ca avec meme un revenu total de -1%!!!! Question couts : une baisse de seulement 1,5% des couts divers permanents…les couts divers exceptionnels ayant eux baisse de 13,1%…mais leur nature  » exceptionnelle » rend cette baisse non nécessairement reconduisible!!!

    Tout ça pour vous mettre en évidence que les marges dans le transport aériens sont encore extrêmement faibles,comme elles l’ont toujours ete…et que de simples variations minimes des données,si elles génèrent des bénéfices records » dans un sens,expliquent aussi des pertes abyssales dans l’autre…Aussi,et bien qu’il faille toujours penser à investir et à améliorer  » l’expérience client » selon la formule consacrée, il est de l’intérêt meme de la compagnie de se constituer un matelas financier amortisseur de secousses éventuelles,et de ne pas céder aux demandes diverses qui l’assèchent ,que cela vienne des actionnaires,des employés…ou meme des clients ,et surtout pas,parmi ces derniers,au profit des clients les moins rémunérateurs…

  5. Bonjour
    J’espère que la configuration des 777.300 ER ne soit pas en Haute Densité comme Air Canada avec les siens ou il y a juste la place pour passer les chariots et un service à la va vite puisque AC a augmenté les pacs mais pas les PNC à bord. (AF à la même style d’avion). UAL va a priori améliorer les plateaux repas à partir du 1er juin… il était temps. Il n’empeche que sur un vol intérieur (exemple chicago > Honolulu) de 10h, les prestations gratuites sont : 1 boisson. Je pense qu’il devrait mettre en place le service suivant: Pour tout vol supérieur à 5h, les pacs ont un repas, collation ou petit déjeuner accompagné de la boisson de leur choix, hormis les alcools forts. Aloha

  6. C’est fatigant tous ces commentaires anti AF! Si cette compagnie ne vous plait pas, alors prenez en une autre et arretez de nous emm……avec vos commentaires a deux balles! Ou alors, vous fairtes partie de ces frustres qui ne prennent jamais l’avion mais qui savent et connaissent tout deml’aviation

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum