Vers une grève des pilotes de China Airlines ?

air-journal_China Airlines 777-300ER

Les membres du syndicat de pilotes taïwanais Taoyuan Union of Pilots (TUP) a voté à la quasi-unanimité le principe d’une grève dans la compagnie aérienne China Airlines, avec parmi les revendications l’exigence de bénéficier d’au moins huit jours de congés par mois. Ils ont donné aux autorités jusqu’au 11 mai pour accéder à leurs demandes, faute de quoi ils organiseront le premier mouvement social de la sorte dans l’île.

Selon le China Post du 27 avril 2015, 596 des 598 pilotes membres du syndicat, dont ceux travaillant pour la compagnie nationale, ont approuvé le principe de la grève, les deux autres s’abstenant. Les détails de la grève ne sont pas encore fixés, mais les revendications sont connues : au premier rang, le respect des huit jours de congés par mois promis par contrat, alors que les pilotes n’en ont en moyenne que cinq pour des raisons de logistique et de planning. Le syndicat réclame aussi des changements dans les plannings des pilotes et dans la politique de remplacement en cas d’absence, une amélioration de la réparation des équipements tombés en panne, ou la fin de mesures d’économies. Et il demande la tête du président de China Airlines Sun Hung-hsiang ainsi que du reste des hauts dirigeants ; tous sont accusés d’avoir participé au déclin de la qualité de service chez China Airlines.

La compagnie de l’alliance SkyTeam a répondu qu’elle « continuera de négocier » avec les pilotes, afin de prévenir toute annulation de vols. Un rapport sur la fatigue des pilotes est attendu le mois prochain à Taïwan, commandé par le régulateur de l’aviation civile CAA après le crash du vol GE222 de TransAsia Airways en juillet 2014, qui a fait 42 morts et un disparu parmi les 58 passagers et membres d’équipage. Rappelons que 29 pilotes de TransAsia Airways avaient été suspendus en février après un nouveau crash (42 morts et un disparu sur les 58 personnes à bord du vol GE235), dix d’entre eux ayant échoué à des tests d’aptitude sur la gestion des pannes moteur et 19 autres ne s’étant pas présentés.

http://www.air-journal.fr/2015-04-29-vers-une-greve-des-pilotes-de-china-airlines-5143476.html

Commentaire(s)

  1. clams92
    Publié le 29 avril 2015

    Ben , ils sont où les cracheurs de venin, les crapaux qui vomissent sur air france quand il y a une grève …

  2. Je me souviens d’avoir eu une conversation avec des éleves pilotes chinois quand j’étais étudiant dans le sud ouest, ils ne comprenaient pas comment il était possible pour les pilotes Français de faire grève…Grace à la formation en France, Nous avons pu planter la graine du syndicalisme en CHine!!

  3. J'me marre
    Publié le 29 avril 2015

    A votre avis, ils demandent  » des mesures d’économie » sur eux mêmes ou pour les autres?????

    J’ai ma petite idée sur la question….

    Si ça continue comme ça, il n’aura bientôt plus que les pays en régime et/ou droit social à tendance dictatoriaux où il n’y aura pas de grève…

  4. Vincent
    Publié le 29 avril 2015

    Ah ! Ben ! Mince ! Les pilotes chinois en grève ? Que va-t’on devenir ?

  5. Cinq jours de congés par mois ? Quelqu’un sait-il combien les pilotes européens en ont en moyenne ?

  6. Publié le 29 avril 2015

    Taiwan, ce n’est pas la Chine!…..

  7. Publié le 29 avril 2015

    Ou pas encore………….

  8. stephane007
    Publié le 29 avril 2015

    ils n’ont pas peur du peloton d’éxecution eux!

  9. N’en déplaise aux ultra libéraux et fervent de la libre concurrence sauvage et a outrance type USA avec la loi du marche ou crève… ce mouvement montre quand même un mouvement de fond de raz le bol des pilotes dans le monde entier sur les conditions de travail, la course folle au profit demandes par les actionnaire qui se foutent carrément des règles de sécurité et sont prêt a investir dans les actions de Monsanto rien que pour l’argent, etc… tout est centre sur la loi du profit maximum sans considération sur la sécurité ou le respect du personnel, etc… on marche sur la tete mais comme dans tout, il y a une limite et je pense qu’elle commence a être atteint dans bcp de pays.

    Pour info et couper court aux réponses stupides de certains: je suis profondément en faveur de l’économie de marche MAIS avec des règles et non pas l’ultra libéralisme américains qui est a on sens un communisme a l’envers (une dictature non pas politique mais par la richesse)

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum