Air France repart vers Freetown

aj_air france a330-200

La compagnie aérienne Air France reprendra le mois prochain sa liaison entre Paris et Freetown en Sierra Leone, suspendue en août 2014 en raison de l’épidémie du virus Ebola.

A partir du 30 juin 2015, la compagnie nationale française proposera trois vols par semaine entre l’aéroport de Paris-Charles de Gaulle et Freetown-Lungi, opérés en Airbus A330-200 pouvant accueillir 40 passagers en classe affaires, 21 en Premium et 147 en Economie. Les départs sont programmés mardi, jeudi et samedi à 11h10 pour arriver à 15h50, les vols retour quittant la Sierra Leone à 17h20 pour atterrir le lendemain à 5h40. Pas de concurrence sur cette route pour Air France, qui retrouvera à Freetown les avions de Brussels Airlines, Air Côte d’Ivoire, Arik Air et Royal Air Maroc (British Airways, ASKY Airlines et Kenya Airways n’ont toujours pas annoncé leur retour).

La compagnie de l’alliance SkyTeam « confirme ainsi son positionnement en tant que compagnie aérienne partenaire du continent africain et accompagne la Sierra Leone dans son développement économique. Ce pays dispose d’une forte activité minière et compte parmi les dix premiers producteurs de diamants dans le monde. Par ailleurs, il bénéficie d’un fort potentiel touristique ». Elle avait inauguré la route de Freetown en avril 2011, montant à trois rotations hebdomadaires en juin 2014 – avant de suspendre la liaison fin août à la demande du gouvernement « compte-tenu de l’évolution de l’épidémie Ebola et de la situation des systèmes de santé » dans le pays, et sous pression des syndicats de PNC.

Air France-KLM propose 54 destinations vers le continent africain. Le Groupe développe également des accords avec de nombreux acteurs du transport aérien africain (Kenya Airways, TAAG Angola Airlines, Air Côte d’Ivoire, Kulula et Comair), offrant ainsi jusqu’à 20 destinations supplémentaires à ses clients sur le continent.

http://www.air-journal.fr/2015-05-14-air-france-repart-vers-freetown-5144141.html

Commentaire(s)

  1. Espérons que cela va aider ce pays a sortir de le crise actuelle. Comme indiqué ce pays est riche en minerais divers (fer, diamants, or, rutile, bauxite et également du pétrole offshore) mais l’épidémie Ebola a scié net son expansion. Seuls SN et RAM avaient continué à opérer pendant la crise. AF a une épingle a tirer du jeu car BA ne semble pas prêt à reprendre ses vols.
    Et un jour les infra touristiques seront reconstruites et espérons pour eux tout ira mieux…
    But still a long way to go….

    • En parlant du tourisme en Sierra Leone dans les années 80, lorsque UTA faisait cette liaison Johnny HALLIDAY en participait à une campagne publicitaire image pour promouvoir le tourisme dans ce pays : c’était bien avant la guerre civile, une autre époque qui reviendra peut-être.

      Pour ceux qui s’interroge, UTA était la compagnie privée française qui desservait l’Afrique noire (sauf Dakar, Djibouti, Nairobi, Dar Es Salaam, Kigali, Bujumbura et l’Océan Indien).
      UTA (Union des Transports Aérien) desservait : Nouakchott, Nouadhibou (à certaines période), Conakry, Freetown, Monrovia, Abidjan, Bamako, Ouagadougou, Lomé, Cotonou, Niamey, Lagos, Port-Harcourt, Douala, Ndjaména, Bangui, Libreville, Brazzaville, Kinshasa, Luanda, Lilongwe, Lusaka, Harare, Windhoek, Johannesburg, Maputo mais aussi hors Mascate, Colombo, Singapour, Kuala Lumpur, Djakarta, Denpasar-Bali, Sydney, Nouméa, Papeete, San Francisco.
      UTA fut racheté par Air France, précisons grâce à l’argent publique, pour créer une grande compagnie et permettre à Air France d’avoir des destinations très très très rentables!
      Si vous regarder le film « Les Bronzés » (le n°01) vous verrez un DC-10 d’UTA atterrir à Abidjan au début du film.

      • Aulongcourt
        Publié le 16 mai 2015

        …Et pour ceux qui veulent en savoir encore plus sur l’histoire de UTA: Cette compagnie privee est née au début des Annees 1960 de la fusion de deux autres compagnies privées : TAI (. Transports Aériens Internationaux dont le reseau etait orient Paris- Asie du Sud est.,Nouvelle Calédonien,Polynésie) et UAT ( Union Aeromaritime des Transport dont le reseau etait tourne principalement vers Paris- Afrique Subsaharienne Française)
        Avec la fusion et juste avant la décolonisation africaine,un  » partage du monde » fut effectué par le gouvernement au profit exclusif de AF et UTA,chacune ayant le monopole de l’exploitation du pavillon francais sur sa zone..et ainsi AF du plier bagages par ordre gouvernemental dans la desserte intra-africaine et les liaisons France-Afrique ( aux exceptions près comme indiqué ci-dessus car UAT puis TAI n’ont jamais desservi l’Afrique de l’Est ni l’Ocean Indien,et pour Dakar cela s’explique parcequ’avec l’époque c’était une escale indispensable pour AF sur ses lignes vers l’Amerique du Sud…)… Et c’est ainsi que UTA compagnie privee fut pendant des décennies en monopole de droit sur les liaisons tres tres tres rentables – comme vous dites!-France -Afrique Ouest/Australe ainsi que sur Mascate,Bahreïn,Colombo ,Singapour,Djakarta
        ( escales indispensable pour la ligne vers…) Nouvelle Calédonien,Polynésie,Australe,NZ…AF l’étant sur le reste du monde….
        Comme quoi la situation de monopole n’etait pas ( en France en tout cas!) pas nécessairement liée à un statut de compagnie nationalisée ,soit dit en passant….

      • Aulongcourt
        Publié le 16 mai 2015

        …et au moment du rachat par AF ( 1994) UTA,au travers de  » La Compagnie des Chargeurs Reunis »: (compagnie privee de transports maritimes ancêtre de l’actuel CGM-CMA) etait en terme de capital sous le controle de Jérôme Seydoux et sa famille…UTA et AF possédaient chacun a ce moment33% du capital de Air Inter,la SNCF et quelques autres actionnaires minoritaires complétant le tout…Ausdi le rapprochement capitaliste que AF/UTA donnait de facto une majorité de 66% pour AF dans IT…la SNCF sera contraint de céder ses parts….et les autres récurent une offre de rachat de leurs parts qu’ils auraient été stupides de refuser….Et c’est ainsi que AF-UT-IT devinrent une seule et unique entreprise,dans une optique de  » consolidation du pavillon francais » qui etait une philosophie dominante en Europe à cette époque ( en GB,meme philosophie: BOAC ( long courriers) fut fusionnée dans les Annees 1970 avec BEA ( lignes européennes) puis absorbera ( annee 1985-1990) British Caledonian puis rachètera DAN Air et les restes de Laker…En Allemagne il n’y jamais rien d’autre à l’époque pque LH pour les lignes régulières,tout le reste relevant des vols chartes…cette distinction régulier-charter etant la base de différenciation partout en Europe…)

  2. Adil
    Publié le 15 mai 2015

    Merci la Royal Air Maroc qui n’a jamais arrêtée ses vols vers les pays infectés par l’épidémie Ebola

    • A cela plusieurs raisons: RAM n’avait pas la pression de syndicats de navigants, mais n’avait pas de nightstop a assurer dans la région puisque les avions faisaient des boucles (CMN/FNA/ROB/CMN ou inverse).

      En tous cas le retour d’AF est plus que bienvenu. Les autorités ont maintenant compris que ce n’est pas de l’ancien colonisateur (GB) que viendra l’aide occidentale à reconstruire un pays dévasté par la guerre de 1991/2002.
      Malheureusement la forte présence chinoise dans le pays risque de les asservir a un nouveau colonisateur guère mieux intentionné!

      • Vincent
        Publié le 15 mai 2015

        Guère mieux intentionné ?

        La Chine est en train de piller l’Afrique, sans offrir en contrepartie la moindre infrastructure, avec l’aide bienveillante des potentats locaux corrompus jusqu’à la moelle.

        Voilà la réalité de la plupart des pays africains et maghrébins : leur incapacité à gérer leur économie, restant totalement dépendants.

        • Si la Chine pille l’Afrique, c’est parce que l’Occident ayant abandonné ces pays, ceux-ci se tournent vers le premier partenaire qui frappe à la porte. Sans connaître vraiment ses intentions. Ne pas oublier que ces pays n’ont pas nécessairement à leur tête des gens qui ont une vision globale assez affinée -nous, occident, avons fait ce qu’il fallait pour les maintenir dans l’ignorance. Alors ils se jettent dans la gueuele d’où loup. Comme le Malawi a confié la mise en place d’une politique agricole visant à nourrir toute sa population à…. Monsanto dont on connaît les visées.
          Malheureux mais le reflet de la réalité du déclin de l’Occident: l’appât du gain à court terme!

          • Si vous parlez avec des africains en afrique vous constaterez un trait commun dans leur façon de voir le monde : ils ne perçoivent pas très rapidement celui qui vient pour les asservir à partir du moment ou celui ci apporter dès le début de l’argent et ce n’est que quant le mal est bien entamé qu’ils s’en aperçoivent et encore si un peu d’argent coule l’africain qui n’est jamais sortie d’Afrique y croit.
            Lors d’un vol vers l’Afrique avec Brussels Airlines j’ai assisté à une scène! Alors que l’avion était au dessus du Sahara, une passagère chinoise est venue s’assoir près d’une passagère africaine pour lui demandé si elle pouvait lui indiqué qu’elle était les prix des terrains à vendre à Yaoundé. La passagère camerounaise, qui vivait au Cameroun, lui à alors dit qu’elle pouvait lui vendre un terrain. La chinoise (qui parlait très bien le français) après s’être entretenue avec d’autres chinois assis vers l’arrière est revenue pour lui dire que le prix ne pouvait dépassé celui que la camerounaise avait indiqué. Sauf que naïve comme tout la camerounaise avait oublier une régle importante il faut dans ce cas surévaluer massivement le prix.
            Après que la chinoise est fini (échange de nom et téléphone) j’ai fait la remarque à la camerounaise qui est alors restée la bouche toute ouverte de sa connerie. Car cette camerounaise qui voyage ne connait pas encore bien le monde et le chonois est très très fort en affaire. Il se peut que cette était juste en étude de prix … et la camerounaise par avidité a bradé sa terre!!! C’est ce que fait l’Afrique noire actuellement sans réflexion sur le long terme alors qu’une bonne réflexion n’est pas obstacle à des partenariats avec la Chine.
            A ce rythme là dans 100 ans des villes chinoises seront en plein Afrique noire car le noire n’aura pas su protéger la seule chose qu’il a sa terre.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum