Bombardier pense à un CS500

air-journal_Bombardier CS300

Bombardier a annoncé qu’il planchait sur un troisième modèle de la famille CSeries, éventuellement baptisé CS500 et d’une capacité de 160 à 180 places qui viendrait titiller Airbus et Boeing sur le terrain de leurs monocouloirs favoris, l’A320neo et le 737 MAX.

Selon le Wall Street Journal du 21 mai 2015, le nouveau dirigeant de l’avionneur canadien Fred Cromer « voit des opportunités » de s’installer sur ce créneau des 180 places, sans préciser de capacité exacte ni de spécifications ; il visera de toute façon les A320 et 737, qui enregistrent chacun des milliers de ventes, « sinon ce n’est pas la peine » de faire ce nouvel avion. Une décision ne sera prise qu’une fois la certification acquise pour les deux modèles en pleine campagne d’essais en vol, le CS100 (jusqu’à 125 places) et le CS300 (jusqu’à 160). Les deux avions, qui seront présents le mois prochain lors du Salon du Bourget, doivent entrer en service respectivement au premier semestre 2016 (chez la compagnie aérienne de lancement Swiss) et environ six mois plus tard.

Les spéculations d’un Bombardier CSeries plus grand tournent depuis des années, mais Bombardier avait jusque là esquivé le sujet. M. Cromer souligne que la certification du CS300 permettra entre autres d’étudier la possibilité d’utiliser ses ailes pour le futur (et hypothétique) CS500, afin d’en limiter le coût de développement.

Rappelons que le CS100 a enregistré à ce jour 63 commandes fermes, et le CS300 180 ; en comptant les options et engagements d’achat, les deux avions totalisent plus de 600 commandes. Parmi leurs clients figurent outre Swiss Swiss (30 CS100 fermes), Gulf Air (10 CS100 fermes) et Odyssey Airlines (10 CS100 fermes pour la future compagnie britannique), tandis que le CS300 a séduit Republic Airways (40 fermes, 40 options), Korean Air ou airBaltic entre autres. Dernière commande enregistrée : celle de la future compagnie malaisienne Flymojo, avec une lettre d’entente avec Bombardier portant sur vingt CS100 fermes et autant d’options.

http://www.air-journal.fr/2015-05-25-bombardier-pense-a-un-cs500-5144601.html

Commentaire(s)

  1. Publié le 25 mai 2015

    Pour quand cet appareil? 2050 ou apres! Boeing et Airbus auront déjà étudié, essayé et certifié les successeurs des B737 et A320. Annonce prématurée ou coup de bluff de la part de Bombardier?

    • Le CS500 pourrait rapidement voir le jour. L’allongement du fuselage nécessite de revoir les ailes, d’utiliser des moteurs un peu plus puissant (mais il existe maintenant des moteurs de nouvelle génération quasi « sur étagère ») et de renforcer le train d’atterrissage. A mon sens si une décision était prise aujourd’hui, cet avion pourrait être prêt en 2018.
      Par contre, pour Airbus et Boeing, vu les énormes commandes en Neo et en Max, je n’attendrais aucun successeur de ces deux programmes avant 2025 au plus tôt. Il y aurait donc quasi une décennie pour permettre au CS 500 d’engranger de bons résultats commerciaux, avec un avion qui me rassure nettement plus qu’un futur Comac 919…

  2. Alloncourt
    Publié le 25 mai 2015

    Il se peut que cette version ,et la suivante prévue le -700, ne voient jamais le jour et restent  » des avions de papier »… Ce serait loin d’être les premiers dans ce cas et ils ne seront assurément pas les derniers non plus!!!
    Malgré tout, il ne faut pas jeter le bébé avec l’eau du bain,ni reprocher à Bombardier de tâter le terrain,étudier les réactions du marche à ses propositions et essayer d’impliquer des compagnies…..avant de prendre une décision effective…..on a eu droit à des saga A380 / 747 pendant 10 ans ou presque avant d’arriver au point de non retour…De plus,Bombardier qui n’est pas dans une situation financière des plus brillantes ( échec de son jet Legacy d’affaire et ses CS séries a ce stade n’ont pas engendré de mouvement de folie-passion chez d’éventuels nouveaux acquéreurs….Bombardier se doit d’être prudent et de s’assurer de son marche…ne serait ce que pour s’assurer des possibilités de financement et de soutien des études de conception/ réalisation/ certification de cette version auprès de ses financiers….
    Rien de plus normal donc pour Bombardier!!!!

  3. TIM
    Publié le 25 mai 2015

    Alors là je ne peux que encourager Bombardier a faire le CS500.
    L’idéal serait d’en faire un avion de 42 mètres de long, soit 4 mètres de plus que le CS300, afin de prendre 150 sièges en 2 classes.
    J’ai même dessiné une fois une cabine et j’ai pu installer 12 sièges affaires (3 rangées de 4) et 138 de classe économique (27 rangées de 5 et une de 3 sièges).
    Cet avion, avec un rayon d’action de 5 300 km pourrait peser 69 tonnes à pleine charge, contre 79 tonnes pour l’a320neo, le coût unitaire serait aussi moins élevé, 80 millions d’euros contre 97 millions prévus pour l’a320neo.

    En tous cas si Bombardier lance cet avion il pourra réutiliser les ailes du CS300, mais après je pense qu’il faudra 4 ou 5 ans pour le voir en service.
    De leur côté Boeing et Airbus comptent livrer l’a320neo et le 737max jusqu’en 2030, alors que le C Series sera en service dès l’année prochaine, et que cet avion pourrait monter en puissance pendant les 10 prochaines années.

  4. Publié le 25 mai 2015

    Attendons déjà que les CS100 et CS300 soient certifiés, qu’ils volent en service commercial, que les défauts de jeunesse soient découverts et corrigés, et là peut-être ils pourront lancer un avion concurrent des A320/B737, mais ce CS500 ne volera pas en service commercial avant au minimum 5 ans.

    Et encore, même s’ils y arrivent, cet avion aura au mieux 150-160 sièges en configuration normale bi-classe (pas high-density qu’aucune compagnie ne peut décemment imposer à ses passagers sur des vols de plus d’une heure) donc il ne s’attaquera en fait qu’à l’A319NEO/B737-MAX7.

  5. Père Denis
    Publié le 25 mai 2015

    Il ne s’agit que d’un effet famille permettant à une compagnie de couvrir un plus spectre-capacité sur son reseau…
    Partant de plus bas avec le CS100, Bombardier vise les compagnies ayant besoin d’une famille de 110 à 160 sièges…quant Airbus et Boeing visent avec les 319/320/321 & les 737Max des compagnies ayant besoin d’une famille allant plutot de 150 à 200 sièges….
    Alors bien sur il y a certains chevauchements…mais pas tant de concurrence qu’il n’y parait, il me semble…

  6. BOBO7
    Publié le 25 mai 2015

    Le cseries 300 joue deja sur le marche des 737MAX7 et des a319neo. Seul le COMAC chinois est présent sur le segment des a320neo et des 737MAX8. De plus le cseries 500n’est pas une surprise ce projet était déjà envisage depuis le lancement du cseries bombardier a même des réflexions sur un cseries 700 qui embarquerait 200 personnes. Mais je pense que cet avion serait mieux adaptes aux compagnies aeriennes africaines mais bon….

  7. Publié le 25 mai 2015

    Maintenant que les CS100 et CS300 respectent les attentes et même les surpassent, que le programme de certification progresse bien, il est logique de penser au CS500. Le CSeries est un avion moderne, léger, à la fine pointe de la technologie qui es un petit 787, A350. Il permettra aux cies aériennes d’économiser car il sera plus économique que les A320 et 737MAX qui sont des avions des années 80 et 60. Le CSeries a été conçu pour être économique à partir de 120 passagers alors que le 737 et A320 sont économique à partir de 160 passagers. C’est pourquoi les A319NEO et MAX7 ne se vendent pas (moins de 50 chaque) alors que le CSeries a plus de 600 commandes et lettres d’intention. (243 ferme). Airbus et Boeing ont coupé les prix pour bloquer le CSeries. http://airwaysnews.com/blog/2015/02/19/report-where-are-the-sales-for-bombardiers-cseries-jet/ Le CSeries comblera les attentes des cies qui exploitent les MD80, F100… , qui veulent des avions de 120 à 150 places économiques.

  8. Annonce faite juste avant le salon du Bourget: traduisez on lance le bouchon, on verra les réactions des clients potentiels lors de la grand’messe! À suivre…

  9. C’est une excellente nouvelle. BBD semble enfin avoir compris les besoins du marché. Le développement des CS-300 et CS-500 auraient dû se faire dès le début car c’est le segment du marché le plus en demande. De plus, beaucoup de cie préfèrent la communité (fleet commonality en anglais) pour des raisons économiques et opérationnelles sur ce segment.

    Qatar Airways qui était prêt à commander des CSeries (CS-300) a fait marche arrière parce qu’Airbus est revenu avec une meilleure offre combinant des A320neo et A32neo.

    BBD a eu tord de craindre la concurrence d’Airbus et de Boeing avec ses produits technologiquement supérieurs (Airbus et Boeing la considère dèjà comme un concurrent dangereux susceptible de menacer leur confortable duopole !)

    Maintenant, BBD aura plus de facilité à convaincre des LCC ou des majors de choisir ses avions. Ça va devenir intéressant de voir la lutte acharnée entre ses 3 avionneurs.

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter