DGAC : stabilité du trafic aérien en avril

aj_passagers_hall embarquement-roissy_CDG

Le trafic passagers a progressé en France de +0,3% le mois dernier, malgré le mouvement social de deux jours ayant affecté les services de contrôle aérien.

Selon l’indice mensuel Tendanciel publié le 29 mai 2015 par la Direction Générale de l’Aviation Civile, le nombre de voyageurs aériens a été en avril supérieur de 0,3% à celui observé pour la même période en 2014. La grève des 8 et 9 avril a généré un repli du trafic de 25% (proportion dépassant 60% pour les vols domestiques métropolitains), compensé par une progression sur le reste du mois de l’ordre de 1,8%. Sur les quatre premiers mois, la croissance du nombre de passagers s’élève à 2,1%.

En avril, le trafic national s’est sensiblement dégradé (-2,9%) principalement du fait de la grève, dont l’effet s’est répercuté en priorité sur les vols court et moyen courrier. Sur l’ensemble de la période, seules les liaisons entre la Métropole et l’Outre-mer ont progressé (+3,3%). En tendance annuelle, le trafic intérieur repasse donc légèrement en valeur négative à l’issue de ce mois (-0,5%).
Toujours favorablement orienté mais dans des proportions plus modestes que les mois précédents (+1,2%), le trafic international continue d’évoluer de manière très différenciée selon les zones géographiques. L’Union européenne (+3,1%) et l’Asie-Pacifique (+3,2%) demeurent les moteurs de la croissance avec notamment les fortes performances réalisées sur l’Espagne (+9,8%), la Chine (+13,1%) et l’Inde (+27,1%) et malgré un résultat négatif avec le Royaume-Uni (-1,8%), premier partenaire aérien de la France. A l’opposé, le marché africain (malgré de bons résultats une nouvelle fois avec l’Algérie +9,4%) reste défavorablement orienté (-2,3%) ; la dynamique très négative observée avec la Russie depuis le début de l’année (-21,9% en avril, -21,6% en cumul annuel), et avec la Turquie ce mois-ci (-8,1%), impriment la tendance du trafic avec l’Europe hors Union (-6,2%).

En termes de pavillon, la stabilité du trafic ne profite pas à l’ensemble des acteurs : les transporteurs hexagonaux connaissent un net repli (-3,1%) égal en proportion à la progression de leurs concurrents étrangers (+3,1%). Le différentiel de croissance en défaveur des transporteurs nationaux s’est donc sensiblement creusé ce mois-ci et atteint 6,2 points en mesure pax. En cumul annuel, le pavillon français maintient ses positions sur le trafic intérieur (part de marché en érosion très légère mais continue depuis le début de l’exercice en pax comme en PKT) et cède plus sensiblement du terrain à l’international : -0,7 points en pax, -1,2 en PKT.
La fréquentation des aéroports français a évolué de façon très variable selon les plateformes, contraste accentué par le traditionnel double effet calendaire des vacances de printemps (chevauchement des congés scolaires sur avril et mai et alternance de l’ordre des zones A, B et C). A Paris, Orly (-1.2%) et surtout CDG (-1.8%) voient leur activité se contracter. En région, Bâle-Mulhouse (+10,8%) et Beauvais (+7,8%) demeurent très dynamiques ; ils sont rejoints ce mois-ci par Nantes (+12,6%) et Lyon (+8,3%). Inversement, Nice (-2.5%) et Marseille (-2,0%) connaissent ce mois-ci un repli d’activité assez marqué.

Les indicateurs relatifs au retard du transport commercial ont également été significativement impactés par le mouvement social des 8 et 9 avril : sur le mois, la proportion des vols retardés de plus de 15 minutes au départ est de 22,6% et la durée du retard moyen de 13,6 minutes, ces chiffres grimpent respectivement à 65,8% et 58 minutes lors des deux journées du conflit.

L’épisode des 8 et 9 avril a également infléchi l’évolution du nombre de mouvements contrôlés en France métropolitaine en recul de 1,3% ce mois-ci, principalement du fait d’une forte contraction du nombre de vols domestiques métropolitains (-6,4%).

http://www.air-journal.fr/2015-05-29-dgac-stabilite-du-trafic-aerien-en-avril-5144775.html

Commentaire(s)

  1. Pipeau
    Publié le 29 mai 2015

    Ouf! Tant d’infos! De pourcentages à la hausse, d’autres à la baisse.. Ça donne d’autant plus le tournis que ça n’est rapproché d’aucun chiffre. On ne pt donc rien relever ni comparer. Ça monte et ça descend. On Sait de combien mais pas d’où on part ni où on arrive. Moins de calculs à faire..

  2. czl
    Publié le 29 mai 2015

    Le marché Algérien qui a dépassé les 4.1 millions de passagers en 2014 va peut être finir l’année 2015 devant le Maroc malgré que l’Algérie n’est pas une destination de tourisme de masse

    Le Marché Algérien reste très dynamique depuis plusieurs années. Dommage que Air France n’en profite pas

    • Pipoca
      Publié le 29 mai 2015

      On ne pt pas dire qu’AF ait fait part de frilosité ds l’ouverture ou la desserte de ses lignes, et ce de tte son histoire..
      Ne pas pouvoir profiter du marché Algérien, est dû aux autorités locales, aux raisonnements confits et décisions constipées, à l’encontre du bon sens au prétexte de protéger des « intérêts », souvent ceux de copains et coquins.

      • czl
        Publié le 29 mai 2015

        Alitalia fait du 14 vols par jour, a ouvert Oran et bientôt fera du Milan-Alger,

        Ibéria présente à ALger et Oran depuis Madrid
        Vueling présente à Alger et Oran depuis Barcelone, Alicante et Palma

        Turlisk airlines fait du 3 daily sur Alger et se pose aussi à Oran, Constantine, Tlemcen et Batna

        Air Malta se pose à Alger et Bientôt Oran

        Aigle Azur est présente dans 10 aéroports Algériens

        Air Méditérannée présente dans 3 ville Algériennes

        Tunisair présente à Alger et Oran et souhaite ouvrir Annaba et Constantine

        Donc les compagnies qui le souhaitent viennent, il n y a pas de problème

        Il n y aurait que Air France donc qui rencontre des problèmes à cause des autorités?

        Air France n’est même pas capable d’assurer un vol quotidien entre ALger et Marseille quand Air Algerie se pose 3 fois depuis Alger. Air Méd, Tassili et Aigle Azur assurent la même ligne

        Toutes les compagnies progressent en Algérie sauf … Air France

        Alors que le trafic croit de 10% par an, Air France ferme le ALG-MRS l’hivers et baisse le ALG-CDG de 5 à 4 vols par jour !!!!

        • Pipoca
          Publié le 31 mai 2015

          Vs avez tt à fait raison, mais omettez simplement qques points, « historiques » .. L’Italie et l’Espagne n’ont pas/jamais eu avec l’Algérie les tensions que connaît la France.
          Les liens d’AigleAzur avec l’Algérie ont tjrs été bons, et n’ont jamais porté l’image de cie « nationale » dc politique, comme AF, dont vs n’ignorez pas qu’un avion avait été détourné, avec quelles conséquences(!). Cela avait refroidi une fois de plus les relations entre les deux pays, dont je regrette de relever qu’Alger est moins encline à développer les partenariats au profit d’une série interminable de polémiques retardatrices.

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter