Brussels Airlines part au Ghana, supprime Nairobi

air-journal_brussels airlines A330

La compagnie aérienne Brussels Airlines lancera à l’automne une nouvelle liaison entre Bruxelles et Accra, sa 16eme destination en Afrique de l’Ouest où d’autres lignes seront renforcées. Mais elle supprimera la desserte de Nairobi le jour où sa maison-mère Lufthansa inaugurera sa propre ligne.

A partir du 26 octobre 2015, la compagnie nationale belge proposera quatre vols par semaine entre sa base à Bruxelles-Zaventem et l’aéroport d’Accra-Kokota avec prolongation vers Lomé-Tokoin au Togo, opérés en Airbus A330-200 pouvant accueillir 22 passagers en classe Affaires et 254 en Economie. Les départs sont programmés lundi, mercredi, vendredi et dimanche à 11h00 pour arriver à 16h45 au Ghana, en repartir à 17h45 et atterrir à 18h30 à Lomé. Les vols retour quitteront le Togo à 19h45 pour arriver à 20h30 à Accra, en repartiront à 21h40 et se poseront à Bruxelles le lendemain à 5h25. Brussels Airlines sera sans concurrence sur l’axe Bruxelles – Accra, la capitale ghanéenne étant également reliée à l’Europe par British Airways, Iberia, KLM, Lufthansa, TAP Portugal et Turkish Airlines, plus Vueling dès la semaine prochaine. En revanche entre la capital et Lomé, elle sera face à ASKY Airlines. Cette nouvelle route entraine la disparition des deux rotations hebdomadaires vers Lomé via Abidjan.

« Nous sommes particulièrement heureux de pouvoir ajouter le Ghana à notre réseau africain, une destination qui n’est actuellement pas directement accessible depuis l’aéroport de Bruxelles », déclare Philippe Saeys, Vice President Sales Afrique dans un communiqué. « Ce sont de bonnes nouvelles pour le nombre croissant de passagers à destination ou en provenance du Ghana, ainsi que pour les clients du fret. Nous offrons des options de voyage très confortables entre Accra, Brussels Airport et l’Europe ; ces nouveaux vols vont certainement aussi contribuer à la croissance des relations commerciales entre la Belgique et le Ghana ». Brussels Airlines souligne que les horaires de la nouvelle liaison permettent « d’excellentes connexions avec de nombreux vols Brussels Airlines vers et en provenance de destinations européennes et des États-Unis. Ainsi, il est par exemple possible de voyager avec un temps de connexion idéal via Brussels Airport entre le Ghana et le Royaume-Uni, mais aussi le Danemark, l’Allemagne, la France et les Etats-Unis ».

Dès le mois de septembre, l’offre de vols de la compagnie de Star Alliance vers l’Afrique de l’Ouest sera également renforcée par de nombreuses augmentations de fréquence vers des destinations existantes. Outre Lomé qui passe de deux à quatre vols par semaine, Cotonou au Bénin et Ouagadougou au Burkina Faso bénéficieront chacune d’une troisième fréquence hebdomadaire, opérées dans les deux cas en Airbus A330-300 (30+258). Le tout représente « un investissement important dans notre présence en Afrique de l’Ouest et un signal clair de notre confiance dans le développement économique et touristique de la région », dit Lars Redeligx Chief Commercial Officer de Brussels Airlines ; « nous proposons à notre clientèle croissante davantage de possibilités de voyage, offrant encore plus de flexibilité pour planifier leurs séjours ».

En Afrique de l’Est et à partir de la saison d’hiver, Brussels Airlines va « pour la première fois de son histoire proposer des vols directs sans escale à la fois sur l’aller que sur le retour » entre Bruxelles et Kigali : elle mettra fin à son programme de vols vers Nairobi « dans le cadre de la stratégie du groupe Lufthansa en Afrique, qui prévoit une coopération étroite entre les compagnies aériennes du groupe desservant l’Afrique ». La compagnie nationale allemande a en effet annoncé l’inauguration le 27 octobre de quatre vols par semaine entre Francfort et l’aéroport Jomo Kenyatta. Ce qui permet à Brussels Airlines de promettre à ses clients qu’ils « pourront facilement et confortablement se rendre dans la capitale kényane » grâce aux vols de Swiss et donc de Lufthansa.

 

http://www.air-journal.fr/2015-06-11-brussels-airlines-part-au-ghana-supprime-nairobi-5145364.html

Commentaire(s)

  1. La Brussels Airlines et ses A330 âgés de plus de 20 ans…ils en ont des heures de vols. Sans même parler des Avro. Triste de voir LH investir dans Austrian et Swiss et laisser d’époumoner cette compagnie belge.

    • Pépère
      Publié le 11 juin 2015

      D’accord avec vs.
      Ok pour Swiss, mais pour OS, il ft reformater la cie complètement ou fermer boutique.

    • czl
      Publié le 11 juin 2015

      Les A330-300 entre 20 et 22 ans
      Les A330-200 entre 15 et 16 ans

    • Publié le 11 juin 2015

      Aucun 737 de LH n’a moins de 20ans..
      Tout comme leurs A340-300 d’ailleurs..
      Les Avros de Swiss ne sont pas tout neufs..
      Pas plus que ne le sont leurs A320..
      Et on peut continuer longtemps comme ça..

      La durée de vie d’un avion se situe entre 30 & 40ans, bien sur, pas forcément pour le même opérateur, mais pourquoi faudrait-il absolument se débarrasser d’un type spécifique le jour de ces 10ans (par exemple) alors que celui-ci remplit parfaitement son rôle et qu’il vient juste d’être amorti ?

      Changer de type d’avion, c’est vendre du matériel d’occasion à un prix X et racheter une flotte équivalente à ce même prix X multiplié par 10.

      C’est aussi former des équipages, des équipes de maintenance, gérer les 6-12 premiers mois de pépins techniques récurrents, produire un nouveau concept cabine, …. Et, là aussi, je peux continuer encore longtemps.

      Si certain peuvent s’acheter une voiture neuve tous les ans, tant mieux pour eux, en plus, ça fait tourner l’économie, mais n’allez pas forcément blamer votre voisin ou votre cousin parce qu’il roule encore avec sa guimbarde affichant 200’000 au compteur, surtout si celle-ci roule tout aussi bien qu’au premier jour.

    • OS et LX sont occupés à renouveller leurs flottes (CS 100, A320, etc.)… Mais SN pas encore pour une simple raison.

      LH est actionnaire majoritaire dans les deux premières…pas encore dans la troisième.

  2. Même si l’âge de l’avion n’a pas d’importance et même si les 737 de LH sont fort âgés (pourtant la flotte LH tout comme Swiss connaît des renouvellement majeurs : CS100, 777, a380 et 747-8) et même si en effet LH ne possède que 49% de SN, je trouve assez consternant la politique de non-renouvellement de flotte de SN…avec en tête d’affiche ces vieux Avro. OK Swiss en possède encore mais :
    a-leur remplacement est depuis longtemps programmé
    b-le retard du programme CS100 fait qu’ils sont encore là
    Je n’ai jamais lu quelque part un éventuel renouvellement de la flotte de ces engins, certes attachants pour les fans d’aviation, mais inadaptés au trafic actuel (Ah les casiers bagages sous les ailes…Sympa avec la politique tarifaire de SN)

    Une compagnie charter-vacances comme JetAir Fly a une flotte plus récente et qui plus est achetée neuve (787-737-EMbraer)

  3. superyoda86
    Publié le 11 juin 2015

    Brussel Airline est une très bonne compagnie et ses avions sont confortables. En tout cas pour la ligne Paris – Cotonou, je préfère Brussel à AF car l’espace entre les sièges est meilleur, l’écran est plus grand et le prix défi toute concurrence (à partir de 400€ A/R). AF fait mieux sur la bouffe et sur le fait que c’est direct mais à un prix 200 à 300€ plus élevé. Au niveau avions, c’est comme une voiture, du moment que l’entretien est bien fait, il n’ya pas de raison de s’inquiéter. J’espère qu’il vont investir dans les A330 néo ou A350! petite préf pour les A330 néo car ça correspond plus au style de la compagnie.

  4. czl
    Publié le 11 juin 2015

    A quand des liaisons sur l’Afrique du nord?

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum