Volotea reliera Strasbourg à Nice et Toulouse

©Paul Marais-Hayer

©Paul Marais-Hayer

La compagnie aérienne low cost Volotea a dévoilé deux nouvelles liaisons reliant Strasbourg à Nice et Toulouse, qui porteront en novembre à onze le nombre de routes proposées dans l’aéroport alsacien.

A partir du 27 novembre 2015, la spécialiste espagnole du vol pas cher proposera dans sa base de Strasbourg-Entzheim deux vols par semaine vers Nice-Côte d’Azur, opérés avec les habituels Boeing 717 de 125 places. Les départs sont initialement programmés deux fois par semaine, et jusqu’à six pendant les fêtes de fin d’année. Aucun vol après le 3 janvier n’était disponible à la réservation mercredi matin sur cette route où Volotea sera en concurrence avec HOP! Air France ; Nice est une nouvelle destination dans son réseau. A la même date et toujours face à HOP!, la low cost inaugurera deux rotations hebdomadaires entre Strasbourg et Toulouse-Blagnac, une fréquence qui là encore augmentera jusqu’à six vols par semaine aux alentours de Noël (pas de réservation possible après le 4 janvier ce matin).

Volotea explique dans un communiqué que ces deux nouvelles lignes viennent renforcer la présence de la compagnie au départ de Strasbourg-Entzheim où elle propose déjà onze destinations dont huit en France : Bordeaux, Nantes, Montpellier, Biarritz, Ajaccio, Bastia, Marseille et Figari, ainsi que trois en Italie : Palerme, Olbia et Venise. « Nous sommes fiers du développement de la compagnie à Strasbourg, 3ème base française depuis le 10 avril dernier. Depuis notre arrivée dans la région en juillet 2012, nous n’avons cessé de croître pour atteindre aujourd’hui le nombre de 13 destinations. Grande nouveauté, Volotea desservira pour la première fois la Côte d’Azur en proposant la ligne Strasbourg – Nice, cela devrait nous permettre de conquérir une nouvelle clientèle et de fidéliser nos clients actuels », a déclaré Edo Friart, responsable du développement international chez Volotea. Depuis le 2 juillet 2012, date à laquelle elle a effectué son premier vol au départ de l’aéroport Entzheim vers Ibiza, la compagnie a transporté plus de 290 000 passagers au départ de la capitale alsacienne ; l’année dernière, Volotea y a accueilli environ 136 000 passagers, et elle prévoit plus de 220 000 passagers en 2015, grâce à l’ouverture de sa nouvelle base. Ce volume de passagers transportés par Volotea devrait alors représenter environ 20% du trafic total de l’aéroport.

Si Nice-Côte d’Azur est une nouvelle destination de Volotea, Toulouse-Blagnac bénéficie déjà en revanche de sept autres lignes : quatre en France (Ajaccio, Bastia et Figari), deux en Italie (Palerme et Venise) et deux en Espagne (Palma de Majorque et Tenerife). Depuis le lancement de ses opérations sur la ville rose en 2013, la low cost y a transporté plus de 60.000 passagers.

Volotea, « la compagnie aérienne des capitales régionales européennes », a effectué son premier vol le 5 avril 2012 au départ de Venise Marco-Polo. Disposant d’une flotte de 19 Boeing 717, elle opère cette année 157 lignes entre 67 capitales régionales dans 10 pays (France avec 17 aéroports desservis, Allemagne, Italie, Espagne, Grèce, République Tchèque, Croatie, Israël, Albanie et Moldavie). Au départ de ses bases françaises à Bordeaux, Nantes et Strasbourg, la compagnie dessert plus de 70 lignes en France et en Europe. Depuis sa création, Volotea a transporté plus de 5 millions de passagers dans toute l’Europe et plus de 1.7 million pour le marché français.

http://www.air-journal.fr/2015-06-24-volotea-reliera-strasbourg-a-nice-et-toulouse-5146128.html

Commentaire(s)

  1. Airbid
    Publié le 24 juin 2015

    Cette Cie est une énigme. Il est difficile de lui prédire un avenir.

    • +100
      un ovni !!!
      Une compagnie low cost espagnole qui n’achète que des appareils d’occasion de conception ancienne, qui n’hésite pas à ouvrir des bases en France.
      Le CV de ses dirigeants par contre est intéressant et nous fait dire qu’ils savent ce qu’ils font.
      Le concept de low-cost centré sur des petits modules est intéressant à l’heure où ses concurrents augmentent la taille des leurs.
      La grande question est: jusqu’à quand vont-ils se contenter du B717 et par quoi vont-ils le remplacer?

      • rantanplan
        Publié le 24 juin 2015

        En fait, ils n’achètent rien… Les B712 sont loués auprès de BCC et il y en a encore pas mal de disponibles.
        Les dirigeants ont créé VUELING et je suis d’accord sur le fait qu’ils doivent bien savoir ou ils vont.

      • Au moins ils ouvrent des bases en France quand Air France en ferme !!
        Par ailleurs, je pense qu’ils commanderont des CS300 de Bombardier, même configuration, même nombre de places …

  2. Erik de Nice
    Publié le 24 juin 2015

    Si ils restent dans leur domaine d’activité principal à savoir faire du point à point « provincial » sans desservir les grandes Capitales ou la concurrence LC est beaucoup plus aguerrie (nombres d’avion et de fréquence) Volotea peut tout à fait tirer son épingle du jeux..
    Ils n’ont pas l’air d’avoir les yeux plus gros que le ventre et commence à sérieusement trouver une crédibilité sur leur marché..
    La seule chose éventuellement à craindre à terme serait une OPA émanant d’une Major ou d’une Compagnie possédant déjà un important réseau en Europe et souhaitant occuper également ce créneau..

    • Publié le 24 juin 2015

      Justement, le CV des dirigeants montre bien qu’il savent aussi réaliser leur investissement. C’est à dire revendre à bon prix : ce qui a été fait avec Vueling repris par Iberia/BA.

  3. Excellente chose pour Strasbourg !! Il y a un an, Air France proposait deux vols par jour en A320. Cet hiver, ce sera un vol par jour en CRJ700, du grand n’importe quoi, surtout que le com est quasi complet à chaque fois !!!
    Et pour Toulouse aussi il y aura des CRJ700 a la place des A320…

  4. Prochaine ligne au départ de Strasbourg pour Volotea : Palma de Majorque !

  5. Et petite erreur dans l’article… Ce ne sont pas 2 vols par semaines mais 4 !!

  6. wernersxb
    Publié le 24 juin 2015

    En concurrence avec les vols Hop. Ou est l’avantage à part essayer de casser les prix ?
    Un vol sur Londres quotidien aurait été plus judicieux.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum