Lufthansa : une flotte plus silencieuse aussi dans le fret

air-journal_Lufthansa Cargo MD-11

Après avoir équipé cent Airbus A320 de générateurs de vortex réduisant les émissions sonores, le groupe Lufthansa teste de nouvelles idées en organisant des opérations de survol avec des MD-11 à l’aéroport de Magdeburg-Cochstedt.

La compagnie nationale allemande annonce dans un communiqué du 29 juin 2015 qu’au cours des prochaines semaines, les experts de Lufthansa Technik équiperont le centième Airbus A320 de sa flotte avec des générateurs de vortex permettant de réduire les émissions sonores. Initié par Lufthansa et le Centre aérospatial allemand (Deutsches Zentrum für Luft- und Raumfahrt, DLR) et intégré aux activités du groupe de recherche pour des « transports plus silencieux » (“Leiser Verkehr”), ce projet franchit donc « un nouveau cap ». Depuis novembre 2014, Lufthansa a équipé tous ses A319, A320 et A321 court et moyen-courriers de systèmes de réduction de bruit sur la partie inférieure des ailes, une première dans le monde. Au total, 157 avions de la flotte court et moyen-courrier sont dotés de générateurs de vortex (tous les nouveaux avions livrés par Airbus depuis le début de l’année 2014 disposent déjà de cette technologie), et plus de 200 appareils Lufthansa pourront à l’avenir « assurer des vols avec des émissions sonores réduites ».

Établis en partenariat avec le Centre aérospatial allemand (DLR), les relevés de Lufthansa lors des opérations de survol ont prouvé que les générateurs de vortex éliminaient les nuisances sonores les plus fortes tout en réduisant le niveau global de bruit à l’atterrissage – avec une baisse allant jusqu’à quatre décibels sur une distance de 10 à 17 kilomètres de l’aéroport. Selon les informations du fabricant, ce phénomène de réduction s’amplifie au fur et à mesure que l’appareil s’éloigne de l’aéroport. Les nuisances sonores étaient initialement dues aux frottements de l’air pendant le vol sur les conduits stabilisateurs de pression des réservoirs, situés sous les ailes de l’avion. Les nouveaux composants créent un vortex d’air au niveau de ces conduits empêchant, de ce fait, l’apparition des bruits.  Cette mesure, qui s’inscrit dans le cadre de l’ « Alliance pour la protection contre le bruit » de la région de Hesse, a bénéficié de l’aval des instances gouvernementales régionales et de l’industrie aéronautique.

Air-journal_Sharklets A320 LufthansaL’équipement ou la modification de la flotte A320 représentent l’une des principales initiatives prises volontairement à ce jour par la compagnie de Star Alliance pour réduire activement les nuisances sonores.  Dans les semaines à venir, une autre solution visant à limiter le bruit des avions sera testée de manière intensive à l’aéroport de Magdeburg-Cochstedt grâce à des opérations de survol réalisées avec deux avions de fret MD-11 de Lufthansa Cargo. Spécialement conçus pour supprimer les émissions sonores, des dispositifs modifiés ont été installés sur les systèmes d’admission des moteurs General Electric CF6-80C2.  Dans le cadre du projet MODAL, soutenu par le ministère fédéral allemand des Affaires économiques, Lufthansa et le Centre aérospatial allemand (DLR) ont déjà réalisé des études à Hambourg sur un banc d’essai de moteur Lufthansa Technik. La première phase a permis de démontrer que les panneaux acoustiques installés sur les systèmes d’admission des moteurs réduisaient les émissions. La deuxième phase a donc maintenant pour objet d’évaluer l’efficacité de ces panneaux dans des conditions réelles. En outre, Lufthansa espère obtenir des résultats concluants pour limiter le bruit du train d’atterrissage en recouvrant les cavités de ce dernier.

Pour procéder aux relevés lors des opérations de survol de Magdeburg-Cochstedt, l’avion amorcera plusieurs descentes comme s’il avait l’intention d’atterrir avant de survoler l’aéroport selon un scénario déterminé. Parmi les autres composantes du programme de tests figurent notamment des décollages avec relevés au sol à diverses vitesses de rotation des moteurs. Plusieurs micros implantés au sol enregistreront le son de l’appareil à différents niveaux d’altitude pendant chaque survol.  Les données collectées serviront de base à la validation d’éventuelles modifications à apporter à la flotte MD-11 existante de Lufthansa Cargo.

Mais le groupe Lufthansa estime que la plus importante mesure pour réduire les émissions sonores des avions est l’investissement continu dans de nouveaux appareils. D’ici 2025, il va réceptionner 259 avions nouvelle génération. Ainsi, à l’avenir, 59 nouveaux appareils – 34 Boeing 777-9X et 25 Airbus A350-900 – viendront remplacer la flotte long-courrier du groupe Lufthansa (à partir de 2016 pour les derniers). Les émissions sonores de ces nouveaux modèles sont nettement inférieures à celles des appareils actuels.

http://www.air-journal.fr/2015-06-30-lufthansa-une-flotte-plus-silencieuse-aussi-dans-le-fret-5146427.html

Commentaire(s)

  1. Publié le 30 juin 2015

    Merci pour cet article de qualité

  2. Dans les années 90 c’était pour réduire la traînée induite et donc la consommation de carburant. Aujourd’hui c’est pour réduire le bruit…
    Autres temps, autres mœurs…

  3. Publié le 30 juin 2015

    Eh le THAI, on ne parle pas d’AF, donc n’en parle pas. Sinon belle avancée technologique.

    Par contre les MD-11

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter