Boeing augmente le prix de ses avions de 2,9 %

air-journal_Boeing-famille-777X-787

Le constructeur aéronautique américain a relevé les prix catalogue de ses avions de 2,9 % en moyenne, portant la valeur d’un B777X (286 commandes à ce jour) qui doit être lancé à l’horizon 2020 à 400 millions de dollars.

Le 777-9X qui pourra transporter plus de 400 voyageurs s’affiche désormais à 400 millions de dollars  tout rond (contre 388,7 auparavant), ce qui en fait le modèle le plus cher chez Boeing. Le 747-8 Freighter, deuxième modèle le plus coûteux s’affiche à 379,1 millions de dollars. Boeing a déclaré que les hausses de prix étaient la résultante de salaires plus élevés ainsi que de la hausse du coût des matériaux, des pièces et autres services.

L’augmentation de 2,9 % par rapport 2014 des prix se compare à une hausse de 3,1 % l’an dernier et une augmentation de 1,6 % en 2013. Par comparaison, son concurrent européen Airbus a relevé ses prix catalogue de 3,3 % en janvier dernier et de 2,6 % en 2014. Le meilleur plan d’Airbus est l’A318 monocouloir, qui cote désormais 6,3 millions de dollars de moins que l’avion Boeing le moins cher, le 737-700, ce dernier s’affichant à 80,6 millions de dollars l’unité. Modèle pour modèle, le B737-800 s’affiche à 96 millions de dollars (110 millions de dollars dans sa version remotorisée MAX) tandis que l’A320 s’affiche à 97 millions de dollars (et 106,2 millions de dollars pour la version neo).

Rappelons que tout en haut du catalogue, l’avion le plus cher d’Airbus est l’A380 pour 428 millions de dollars.

Parmi les best sellers de Boeing, le 777-300ER a augmenté de 8 % en trois ans pour un coût actuel inférieur de moins de 40 millions de dollars par rapport au 747-8 Intercontinental (339,60 millions de dollars contre 378,5 millions).

Le 787-8 coûte 224,6 millions de dollars,  le 787-9 264,6 millions de dollars alors que sa plus grande version, le Boeing 787-10 Dreamliner coûte désormais presque autant qu’un Airbus A350-900, soit 306, 1 millions de dollars  contre 305,8 millions de dollars pour le second, l’A350-1000 d’Airbus étant son second modèle le plus cher chez Airbus après le superJumbo (351,9 millions de dollars).

Ces prix dits « catalogue » ne tiennent pas compte des habituelles remises (toujours tenues secrètes) concédées par les avionneurs à leur compagnies aériennes clientes.

http://www.air-journal.fr/2015-07-04-boeing-augmente-le-prix-de-ses-avions-de-29-5146724.html

Commentaire(s)

  1. Publié le 4 juillet 2015

    Hausse des prix de leurs appareils=meilleurs profits.
    Cette stratégie ne pourra changé en rien la donne en ce qui concerne les compagnies qui ont acquéris des boeing

  2. Yo
    Publié le 4 juillet 2015

    Un tableau vaudrait mieux que des lignes de texte non?

    • banania
      Publié le 4 juillet 2015

      Ces un article tres intéressant. Pourquoi tu ressens le besoin de critiquer.

      • MedMan
        Publié le 5 juillet 2015

        Yo a raison, en effet il s’agit d’un article très intéressant mais il n’a fait que suggérer d’installer un tableau au lieu de lignes et cela afin de ( selon lui ) mieux capter l’attention du lecteur.

        Ce n’est que son opinion personnelle, il a bien le droit de le dire, mais je me questionne, pourquoi ressentez-vous le besoin de commenter son avis ???

        Ce commentaire me laisse perplexe sur l’idée que je me fais de vous ???

  3. Alain45
    Publié le 4 juillet 2015

    Finalement, un A380 est comparable à un B777X !
    Revient même sans doute moins cher ! Surtout en nouvelle configuration bi-classe.

  4. Publié le 4 juillet 2015

    un A380 coûte environ 3 million de plus mais transport 855 passagers en mono classe contre 400 en bi-classe avec le 777x il faudrait comparer le litre par passagers aux 100km et comparer.

  5. Une très bonne, que dis-je, une excellente nouvelle pour le 380…

    • Publié le 4 juillet 2015

      Encore faudrait-il que les compagnies réussisent à placer cette appareil sur un marché de l’aérien très instable, car en terme de coûts d’exploitation un appareil plus petit reste plus viable à l’heure actuel.
      Mais tout comme vous je reste confiant avec je l’espère une amélioration de la machine de guerre qu’est le 388.

  6. Évidement, mais je ne parlais pas de compagnies désireuses de s’équiper le CS100 ou de 319NEO mais bien de Compagnies prêtent à débourser 400 000 000$ pour l’achat d’un 777-9.
    Et croyez-moi, il y en à déjà mais en aura encore beaucoup plus à l’avenir vu le marché énorme de renouvellement à partir dès années 2020’s des triples 7-200/300 ainsi que des Airbus 340-300/500/600, sans parler des derniers 747-400 livrės dans les années 90’s..

  7. Publié le 5 juillet 2015

    il y a une faute, en bas, à la fin de l’article : Catalologue

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum