Le troisième aéroport d’Istanbul sera opérationnel en 2018

aj_turkish airlines a320

Le futur aéroport d’Istanbul ouvrira au premier trimestre 2018 grâce à deux pistes et un Terminal que se partageront les différentes compagnies aériennes. Les travaux se poursuivront progressivement afin de porter sa capacité à terme à 150 millions de passagers annuels.

C’est un projet pharaonique de presque 7 milliards d’euros sans compter les frais de financement, afin d’en faire le plus grand aéroport du monde grâce à six pistes d’atterrissage et un trafic potentiel de 150 millions de passagers annuels. Malgré des retards dans les travaux qui ont débuté en 2014, la Direction générale des aéroports d’État de Turquie a confirmé qu’il sera opérationnel pour de premiers vols au premier trimestre 2018, grâce à deux pistes d’atterrissage et un Terminal. Rappelons que les premiers vols étaient prévus initialement en 2016 ou 2017. En 2018, toutes les compagnies nationales et étrangères désirant s’y développer, devront se partager le seul Terminal en attendant que les autres suivent.

Serdar Hüseyin Yıldırım, à la tête de la Direction générale des aéroports d’État a rejeté les allégations récentes au sujet de nouveaux retards concernant l’ouverture de l’aéroport, mais a confirmé que le consortium responsable de la construction, a fait face à plusieurs problèmes, dus au fait que la zone de construction est située sur une ancienne zone minière, au nord-ouest d’Istanbul à proximité de la mer Noire. Il a également rejeté les allégations selon lesquelles il y aurait des lacs souterrains dans la région. « Nous ne savons rien sur l’ampleur de ces problèmes, mais une série de forages sont en cours sur le site afin de la déterminer. » « Naturellement, ces forages vont prendre un certain temps »  , a-t-il ajouté.

Ce projet colossal fait d’ailleurs l’objet de vives contestations principalement en raison de ses effets potentiels sur l’environnement car il est construit au milieu d’une zone boisée située au nord de la ville.

Deux autres aéroports à Istanbul

Air-journal-aéroport Ataturk istanbulIstanbul possède deux autres aéroports. Celui d’Atatürk, base de Turkish Airlines fonctionne à quasi saturation avec 35 millions de passagers. L’aéroport Sabiha Gokcen, construit sur la rive « asiatique » d’Istanbul, est quant à lui dédié aux compagnies aériennes low cost telles que Pegasus Airlines… avec une capacité de 3,5 millions de passagers annuels.

L’autre projet pharaonique à Dubaï

Dubaï envisage également un aéroport pharaonique de 150 à 160 millions de passagers annuels avec la construction (qui court jusqu’au milieu de la prochaine décennie) de l’aéroport international Al Maktoum. Situé en plein désert, son coût total est estimé à 25 milliards d’euros. Ouvert partiellement en 2014 grâce à un petit Terminal pouvant accueillir 5 millions de passagers annuels, il reste aujourd’hui peu utilisé. Insolite également, la première compagnie s’y étant posée est Wizz Air. En attendant que les différentes phases de travaux se terminent, Dubai International, le premier aéroport du pays, est lui aussi en cours d’agrandissement pour permettre à Emirates de poursuivre sa croissance, avec une capacité espérée de 100 millions de passagers par an d’ici 2020.

http://www.air-journal.fr/2015-07-05-le-troisieme-aeroport-distanbul-sera-operationnel-en-2018-5146781.html

Commentaire(s)

  1. Vince Harrelson
    Publié le 5 juillet 2015

    Si le 1er aéroport de Dubaï reste fonctionnel avec une capacité de 100 M pax annuel, et que le second arrive un jour à 150 M pax également, ça ferait un total de 250 millions de pax à destination ou en transit… Donc quasi 700.000 par jour ! Je doute fort que Dubaï atteigne un jour de tels chiffres un peu mégalo… Mais s’ils y parviennent, la voie d’accès principale, à savoir l’autoroute 6 bandes actuelle, sera sous peu totalement saturée ! J’aime bien Dubaï, mais la folie des grandeurs ne les a pas quittés, malgré la dernière crise d’il y a 5 ans. Les arbres ne montent pas jusqu’au ciel…

    • +1
      Je doute cependant que Dubai pense atteindre ces chiffres un jour. A mon sens ces infrastructures sont (sur)dimensionnées dans une logique prévoyante. il est en effet toujours plus facile de travailler dans des installations spacieuses, dont la composante transport est de plus en plus couplée à une composante shopping. De plus, avec l’expansion urbaine généralisée, mieux vaut avoir affecté des hectares d’avance.
      Par ailleurs, il est un marché qui explose (en tout cas pour les gulfsisters), celui du fret aérien, également gourmand en emprise au sol (stockage, transit) sans compter des unités de maintenance performantes qui se positionnent sur les appels d’offre internationaux.

  2. Airbid
    Publié le 5 juillet 2015

    Cela ressemble a une bulle , Dubai n’est pas si riche….contrairement à la capitale Abu Dhabi , beaucoup plus discrète, et vouloir la dépasser est un jeu dangereux.

  3. Publié le 6 juillet 2015

    150 a 160 Millions de pax par ans la folie des grandeurs a dubai restera inégalée mais je doute qu’ils peuvent atteindre de telles chiffres ils abusent un peu quand même. Si ils veulent avoir les plus grands aéroports au monde c’est leurs problèmes.
    Pour finir je me demande si avec ce nombres de pax impressionnant leurs ou l’aéroport ne sera pas saturé rapidement vu que le trafic aérien explosera d’ici peu..

  4. MedMan
    Publié le 6 juillet 2015

    Entre DWC et ce projet-là, on voit bien que les pays arabes en ont dans la cervelle !!! En plus Al Makhtoum Intl. Airport prévoit une capacité d’accueil à 240 millions d’euros.

    En plus, qu’est-ce qu’on s’en fiche de l’environnement, à présent nous sommes capables de dé-saler l’eau, et demain ??? Nous serons capables de créer de la nourriture artificielle, de détruire la couche d’ozone, et j’en passe

  5. Publié le 6 juillet 2015

    il serais tant ataturk est vraiment pourri, d ailleurs comme cdg

  6. Sale temps pour les compagnies européennes… le jour où cet aéroport sera opérationnel, après les méga-hub du MO (EAU notamment), c’est un rouleau compresseur qui va faire passer Turkish qui draine déjà tant de passagers en transit. ADP commence déjà à « décrocher », jadis situé dans le peloton de têtes des plates-formes aéroportuaires. Dans son sillage, AF patine dans la choucroute, comme cela va être le cas des autres majeures françaises… Turkish fort de ce future hub sera bien parti pour rattraper Emirates!!

    • allons
      Publié le 8 juillet 2015

      ADP étant tributaire de la compagnie basée (AF) ,pas au mieux de sa forme, pour la progression de son trafic; se positionne en Croatie, en Amérique du sud et ailleurs pour se construire un avenir …

  7. Dé saler l’eau est une technologie….française, les 380 et les 330 sont construits a Toulouse,les 777 aux US, les Architectes de l’aéroport de Dubai (et bien d’autres) sont occidentaux, les systèmes informatiques sont Asiatiques et les principaux composants (portes, panneaux d’affichages, détecteurs de métaux, sont Americains) et j’en passe..
    Ceux qui construisent l’aéroport sont Pakistanais et Philipains..
    Alors, dire « qu’ils en ont dans la tête » moi, je dirais plutôt « qu’ils en ont plutõt dans le portefeuille » non?
    Cela dit, je n’ai absolument rien contre cette compagnie que j’ai utilisée déjà à 6 occasions avec satisfaction..

  8. TurkishMen
    Publié le 13 mars 2016

    Frankfurt.cdg est autre..
    İstanbul va bien engoufrés les pax en transit.jéspere bien quil sera operationnel le plus vite possibl. Courage ma turquie courage !!
    La turkish aura plus 400 appareil en 2020 .. alor, imaginer lavenir..

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum