Prix du billet d’avion en France : baisse en juin

aj_aéroport billet

Les prix des billets d’avion au départ de France sont repartis à la baisse le mois dernier avec -1,8% en moyenne par rapport à juin 2014, le recul sur le moyen-courrier international ayant compensé l’augmentation de +5% sur les lignes intérieures.

Après une hausse en mai, l’indice mensuel de la Direction Générale de l’Aviation Civile (DGAC) publié le 17 juillet 2015 indique un retour à la baisse globale des prix. Le réseau intérieur est pénalisé par une hausse de 5,2% sur l’intra-métropolitain en juin, associée à un renchérissement de +3,2% vers l’Outre-mer. Au cumul sur le premier semestre, la hausse des prix des billets d’avion sur le réseau domestique au départ de Métropole s’élève à 5%. A l’international, la baisse s’observe sur tous les faisceaux à l’exception de l’Asie-Pacifique vers lequel les prix stagnent ; son importance est comparable à celle mesurée au mois d’avril dernier (-3,3% entre juin 2014 et juin 2015, et -1,6% au cumul sur le 1er semestre). La baisse des prix se renforce sur le réseau moyen-courrier (-5,4% en juin et -1,9% sur le 1er semestre), notamment du fait de très fortes chutes vers le Moyen-Orient pour le 3e mois consécutif (-15,9%), mais aussi de l’accentuation de la baisse des prix vers les pays de l’Espace Economique Européen (EEE) et la Suisse (-4,5%) ainsi que de la rupture de tendance vers l’Afrique du Nord (-4,6% entre juin 2014 et juin 2015 après 12 mois de hausse des prix). Sur le réseau long-courrier, les prix confirment leur tendance à la baisse (-1,9% en juin et -1,4% au 1er semestre), avec de fortes diminutions vers l’Afrique subsaharienne (-4,8%) mais également vers l’Amérique du Nord (-2,6%), et une réduction plus mesurée vers l’Amérique latine (-1%).
Au départ des départements d’Outre-mer, les prix des billets d’avion ont globalement augmenté de +4,5% toutes destinations confondues entre juin 2014 et juin 2015. L’augmentation est particulièrement forte pour le deuxième mois consécutif pour les vols au départ de la Guadeloupe (+12,5% en juin et +5,5% au cumul sur le 1er semestre) et de la Martinique (+7,9% en juin et +8% au 1er semestre), tandis qu’elle est beaucoup plus mesurée au départ de la Guyane (+1,7% et -0,6% au 1er semestre). A l’inverse, au départ de la Réunion, les prix ont baissé de 3,2% entre juin 2014 et juin 2015, toutes destinations confondues, et de 1% au cumul sur le 1er semestre 2015.

Par rapport au mois précédent, la DGAC constate un retour à la hausse saisonnière des prix du transport aérien au départ de France (+1,3% entre mai et juin 2015).  Cette hausse saisonnière des prix se constate vers toutes les destinations long-courrier : +6,8% entre mai et juin 2015 entre la métropole et l’Outre-mer et +3,5% pour les faisceaux internationaux long-courriers. Vers l’Amérique du Nord, les prix des billets d’avion se renchérissent de seulement 0,9% par rapport à ceux du mois de mai, tandis que vers l’Asie-Pacifique, ils augmentent de 5,9% entre mai et juin 2015. En revanche, les prix des billets sur le réseau court et moyen-courrier sont moins élevés en juin 2015 qu’ils ne l’étaient au mois de mai 2015. La baisse saisonnière des prix n’est que de -0,5% sur le réseau intra-métropolitain, mais elle atteint -1,7% vers l’EEE et la Suisse et -2,3% vers les autres destinations moyen-courriers, la plus forte baisse se constatant entre la métropole et l’Afrique du Nord (-4,4% entre mai et juin 2015).

Au départ des départements d’Outre-mer, les prix sont globalement orientés à la hausse entre mai et juin 2015 (+3,3%), mais ce renchérissement ne s’observe qu’au départ des Caraïbes avec un maximum au départ de la Guyane (+12% entre mai et juin 2015), alors qu’au départ de la Réunion, les prix ont légèrement diminué par rapport au mois précédent (-0,3%). Au départ de la Guadeloupe et de la Martinique, les prix des billets d’avion augmentent respectivement de 5,7% et 2,7% entre mai et juin 2015.

http://www.air-journal.fr/2015-07-20-prix-du-billet-davion-en-france-baisse-en-juin-5147467.html

Commentaire(s)

  1. l’offre et la demande tout simplement…. mince les bulots comme thaiii & ploucs se demandent ce qu’ils vont bien pouvoir dire pour critiquer AF

  2. Koalactus

    Oui bah y’a pas de quoi être fier pour Air France de baisser ses prix car cela signifie qu’il n’arrive pas à vendre ses billets, donc que les revenus vont rncore diminuer et la rentabilité va plonger….

  3. Airbid

    Ce qu’il faut retenir, c’est que la baisse tarifaire sur le réseau international ou la concurrence est forte, est financée par la hausse sur le réseau intérieur ou la situation est quasi monopolistique.
    À rapprocher des bases régionales ou l’équilibre n’a pas été trouvé simplement parce qu’il n’a pas été recherché. AF sait faire cela depuis toujours et nous raconte la fable du renard et des raisins.

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter