Ryanair : profits en hausse, trafic et occupation aussi

air-journal_Ryanair-737-MAX-survol

La compagnie arienne low cost Ryanair a vu son bénéfice progresser de +25% au premier trimestre, grâce à un trafic passager ayant augmenté de +16% et un coefficient d’occupation ayant gagné 6 points à 92%. Ses prévisions de trafic annuel ont été relevées à 103 millions de passagers, tandis que son résultat sur l’année financière en cours se situera dans le haut de la fourchette des précédentes prévisions.

Dans son communiqué du 27 juillet 2015, la spécialiste irlandaise du vol pas cher détaille les résultats du trimestre clôt au 30 juin : revenu de 1,653 milliard d’euros (+10%), profit après impôts de 245 millions d’euros (+25%), marge nette 15% (+2 points) – et 28 millions de passagers transportés en trois mois (+16% par rapport à la même période l’année dernière). Le CEO de Ryanair Michael O’Leary se dit ravi de ces fortes croissances, tout en soulignant que les coûts unitaires ont baissé de -6% « permettant de proposer des tarifs plus bas aux passagers ». Des éléments de calendrier ont permis d’autre part une baisse de 4% du prix moyen du billet d’avion à 45 euros, en raison de la baisse du nombre de bagages enregistrés suite au changement de politique sur le deuxième bagage cabine.

Ryanair se dit aussi « inondée de propositions de la part d’aéroports primaires et secondaires », là où les compagnies déjà installées coupent dans les capacités et le trafic. Ces nouveaux aéroports et les 72 bases existantes « offrent des opportunités significatives de croissance », alors que Ryanair se lance dans une nouvelle phase d’expansion de sa flotte : 31 Boeing 737-800 viendront la rejoindre cet hiver pour un total de 340 avions à la fin de l’année (en tenant compte des retours aux sociétés de leasing). La low cost rappelle qu’elle inaugurera en novembre des vols vers Israël, 31e pays de son réseau ; une sixième base allemande verra le jour en septembre à Berlin, ainsi qu’une deuxième en Suède à Göteborg ; mais celles de Copenhague et Billund seront fermées suite aux menaces de grève des syndicats locaux (qui n’ont pas de membres dans la compagnie).

Pour les mois à venir, Ryanair a décidé de renforcer son offre hivernale afin d’atteindre un objectif de 103 millions de passagers pendant l’année financière se terminant fin mars 2016, contre 90,6 millions durant l’exercice précédent (ses précédentes prévisions parlaient de 100 millions). Avec à la clé moins d’avions cloués au sol que l’hiver dernier (environ 40 contre 50) et des coefficients d’occupation à 90% (88% l’hiver dernier) ; le trafic devrait augmenter de 10% au premier semestre, et de 15% au deuxième. Reconnaissant un « manque de visibilité » sur ce deuxième semestre, Michael O’Leary se dit « très prudent » et refuse de modifier sa prévision de profit annuel, préférant parler de « haut de la fourchette entre 940 et 970 millions d’euros » (ce ui est déjà 12% supérieur au profit enregistré l’année dernière).

http://www.air-journal.fr/2015-07-27-ryanair-profits-en-hausse-trafic-et-occupation-aussi-5147761.html

Commentaire(s)

  1. Le pisteur de trolls - 27 juillet 2015 à 10 h 17 min
    Le pisteur de trolls

    Il serait intéressant de faire un distinguo entre le groupe ryanair, la compagnie ryanair, et airport marketing services

    • Et aussi entre tous leurs montages financiers aux US qui financent leurs avions dans les paradis fiscaux…
      Un journal s’était intéressé récemment aux détails financiers, le transport passagers ne représente que 20% des revenus du groupe Ryanair, le reste est réalisé par Airport Marketting Service qui vend à prix d’or une minuscule bannière sur le site internet pendant 15 jours, et par leurs filiales offshore. Cette compagnie et MOL sont des horreurs anti européennes. AMS va jusqu’à recevoir des « aides au développement de la région » se chiffrant en millions pour soi disant soutenir le tourisme local. Ces subventions représentent plus que le bénéfice annuel de l’entreprise. Ils déconstruisent et contournent sciemment tout le système et les valeurs soutenues par les partisansd e l’intégration européenne et de la solidarité, fiscale comme sociale (monde du travail, voire Ryanair qui part de Danemark parce que des salariés d’autres entreprises menacent de faire grève… Ou va-t-on?). L’UE a ses défauts manifestes, mais permettre à des entreprises telles que Ryanair de se moquer des règles est une ineptie à mon sens. Les passagers ne sont que des masses idiotes servant à acheter et transférer toujours plus d’avions dans les paradis fiscaux, pour engranger toujours plus de bénéfices pour cet irlandais.

  2. +1. sans oublier Aviation Finance & Leasing (luxembourg) filiale à 100% qui a commandé les derniers 737 pour les relouer à Ryanair,

  3. 2sec

    Effectivement une étude récente et très détaillée de l’APNA sur le sujet est disponible ici.
    http://www.apna.asso.fr/images/sampledata/apna_mag/APNA_mag_HS.pdf

    Ils ont aussi lancé un pétition contre les « aides marketings » alias subventions déguisées :
    http://www.apna.asso.fr/2-uncategorised/226-signez-notre-petition

  4. Le pisteur de trolls - 27 juillet 2015 à 14 h 09 min
    Le pisteur de trolls

    Surtout AMS: Est la société du groupe RYR qui empoche les fameuses subventions des collectivités territoriales.

    Parait il que sans ces aides marketing le groupe RYR serait déficitaire.

  5. « Ryanair: profits en hausse »… Mais à quel prix?…. il faudrait un reportage sur le mode de vie des PNC de RYR, on est revenu au 19eme siecle dans Germinal ! quand on lit 245 M de benefice, on a envie de comprendre.

    • Si les personnel de RYR est bien maltraité (à MAD, ils ont repris leur assistance au sol en propre, avec transfert du personnel de leur assistant: première mesure, baisse des salaires de 20 à 30%!), ce n’est pas sur ce poste que RYR se fait le plus de marges, mais bien sur ces enveloppes qui passent sur ou sous la table, vers de glauques marigots fiscaux.
      J’avais, il y a une dizaine d’années, fait une étude sur les Cies low-cost en Europe, leur modèle économique, commercial et opérationnel. J’en étais parvenu à la conclusion que RYR n’était pas une entreprise de transport aérien, cette activité ne représentant qu’une façade marketing d’une entreprise surtout active dans le racket. Il semble que d’autres en soient depuis arrivés à des conclusions similaires!

  6. fred06

    Mort de rire!

    Lundi 27 juillet la Commission dans un communiqué, a traduit la France devant la Cour européenne de justice pour ne pas avoir récupéré près de 10 millions d’euros d’aides, jugées incompatibles avec les règles de concurrence, dont a bénéficié Transavia, filiale à bas coût du groupe Air France-KLM, pour s’installer à l’aéroport de Pau.

    • Aulongcours

      Suite a citer une phrase sortie d’une info brève,autant la citer jusqu’au bout, non???
      Cette action de la commission contre la France fait suite à la non ( encore) récupération par le gouvernement francais d’une aide totale de 10 millions d’€ jugée illégale et versée a AF…ET RYANAIR…suite à l’ouverture de certaines lignes à PAU…
      Vous aviez juste oublier de dire que RYANAIR avait aussi reçu de cet argent….
      C’est plus objectif comme ca , non?
      Pour ceux qui veulent en savoir plus, sachez que le gouvernement français a DEJA et depuis longtemps envoie les demandes de reversements à ces deux compagnies conformément aux directives européennes…mais une action en justice contre ces demandes intentée par l’une des deux compagnies ( j’avoue ne pas savoir laquelle…) ,ce qui suspend l’exécution de ces reversements EN DROIT FRANCAIS…hors BRU considère que le droit europeen prime sur le droit francais et que donc la suspension d’exécution n’a pas lieu d’être…on en est la aujourd’hui….

      • @ Aulongcourt: exact. La France doit récupérer 400 000€ de Transavia, et 9.6M€ de RYR pour aides illégales sur PUF, ANG et FNI. Ryanair a fait appel, bien entendu. Et le hic, c’est bien qu’en droit français l’appel est suspensif alors qu’il ne l’est point en droit européen.
        Ce qui veut dire que le contribuable français pourrait bien avoir à payer une amende pour une dette de Ryanair… On marche sur la tête.

  7. Faisant partie de la « masse idiote » (Cf avis de ??), je crois Messieurs qu’un peu de REALISME (et non de théorie idéologique) vous ferait grand bien. Je me limite donc aux FAITS:
    1) Ryanair grandit et prospère
    2) Beaucoup de « majors » les envient et donc les imitent, parfois avec succès, souvent non
    3) Ryanair est-il dans l’illégalité ou dans l’insécurité ? Non!, sinon à prouver
    4) Ryanair a besoin d’une croissance exponentielle d’équipages. Il la trouve, la gère, n’en déplaise aux syndicalistes-chômeurs professionnels qui hurlent au loup
    5) Ryanair a reçu des aides régionales certes mais il a aussi développé indirectement des aéroports régionaux qui vivotaient ainsi que leur hinterland commercial et économique
    Ryanair est une « success story », tant pis pour ceux que cela dérange ! C’est aux masses idiotes de décider de voler Ryanair et j’en fais partie !!!
    Ceux qui préfèrent l’aristocratie du ciel peuvent toujours voler autrement !!!

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum