Swiss: les bénéfices explosent au premier semestre

air-journal_Swiss 777-300ER

La compagnie aérienne Swiss International Air Lines a dévoilé jeudi un bénéfice opérationnel en hausse de 87% par rapport à l’année dernière, dû au faible niveau des prix du pétrole et à l’efficacité des mesures de réduction des coûts. Le chiffre d’affaires a toutefois reculé de -3%.

Dans son communiqué du 30 juillet 2015, la compagnie nationale suisse filiale du groupe Lufthansa précise que son chiffre d’affaires a reculé à 2,441 milliards de francs contre 2,523 au premier semestre 2014 (-3%), un recul qui s’explique par « la pression concurrentielle persistante, en particulier sur le marché domestique suisse et en Europe, et par la baisse corollaire des recettes moyennes. La vigueur du franc a également affecté les recettes ». En revanche grâce au faible niveau des prix du pétrole, « les achats de carburant ont pesé très favorablement dans la balance, les dépenses et les recettes ayant également bénéficié des quelque 360 mesures prises par la compagnie dans la logique du programme d’avenir SCORE ». A la fin du 1er semestre, « 167 mesures étaient déjà mises en œuvre et achevées, les principales concernant l’efficacité énergétique et l’accroissement de la part de marché » à l’aéroport de Genève. Swiss affiche ainsi un EBIT de 214 millions de francs en nette progression (114 millions au S1 2014). Ce résultat « confirme que nous sommes engagés sur la bonne voie », a commenté le CEO Harry Hohmeister, ajoutant que « pour accroître notre réactivité, nous devons encore améliorer l’efficacité de notre organisation et de nos processus de travail, de concert avec le groupe Lufthansa ».

Côté trafic, 7,778 millions de passagers ont emprunté au premier semestre les lignes de la compagnie de Star Alliance, soit 0.6% de plus que l’année précédente (7,735 millions en 2014). Le nombre de vols a simultanément reculé de -0.9% à 70 870 (contre 71 518 en 2014). Le trafic en PKT (passagers-kilomètres transportés) a progressé de +0.9%, sur des capacités en SKO (sièges-kilomètres offerts) en hausse de +1.4% sur l’ensemble du réseau ; en conséquence, le coefficient d’occupation a reculé de 0,4 point à 81.3%. Côté fret, les tonnes-kilomètres transportées – TKT ont baissé de -1.7%, et le coefficient de remplissage exprimé en volume de -3.1 points.

Swiss rappelle que dans le cadre de sa stratégie « Next Generation Airline of Switzerland », elle a traduit de nombreuses mesures en actions concrètes au 1er semestre. Après avoir lancé le nouveau modèle commercial HUB+ à Zurich et avantageusement étendu son portefeuille de destinations au départ de Zurich et de Genève, Swiss a également révélé début juin « sa nouvelle stratégie de distribution, prochainement adoptée par l’ensemble des compagnies du groupe Lufthansa. Cette nouvelle stratégie vise à offrir sur les différents canaux de distribution une différenciation des coûts précise et plus axée sur la clientèle ». Et conformément à sa stratégie de distribution revisitée, la compagnie suisse a lancé le 23 juin une toute nouvelle structure tarifaire européenne répondant aux nouvelles attentes des passagers et applicable à l’ensemble des liaisons européennes au départ de Zurich et de Genève. Les quatre options tarifaires proposées – Light, Classic, Flex et Business offrent aux clients davantage de possibilités et de transparence. Les voyageurs peuvent désormais choisir exactement le tarif qui correspond le mieux à leurs besoins et ne paient que les services dont ils souhaitent réellement bénéficier.

Autre axe de la stratégie « Next Generation Airline of Switzerland », Swiss s’apprête à moderniser sa flotte dès l’année prochaine. Elle intégrera neuf Boeing 777-300ER dans sa flotte long-courrier à partir de janvier 2016. Ces nouveaux avions phares de la compagnie seront pourront accueillir 340 passagers et offriront des équipements de cabine ultramodernes. Une connexion internet sans fil figure parmi les innovations à bord. A partir du 2ème semestre 2016 débutera également l’arrivée progressive des nouveaux Bombardier CSeries, destinés au réseau court et moyen-courrier. SWISS sera la première compagnie mondiale à utiliser ce type d’avion « moderne et efficace, consommant particulièrement peu de kérosène, 50% plus silencieux et présentant des coûts unitaires par siège inférieurs de 25% à ceux d’avions comparables ».

La vigueur du franc suisse va continuer à peser négativement sur les recettes et le résultat opérationnel. Dans les conditions actuelles, et surtout si le niveau des prix du pétrole reste bas, SWISS s’attend à un effet globalement positif sur le résultat. Le résultat opérationnel 2015 devrait être nettement supérieur à celui de 2014.

http://www.air-journal.fr/2015-07-30-swiss-les-benefices-explosent-au-premier-semestre-5147878.html

Commentaire(s)

  1. Belle compagnie ! Comme quoi on peut faire des profits tout en étant une compagnie européenne

  2. Ils ne pourraient pas aider AF à diriger cette compagnie??? On ne va pas nous faire le coût des charges aéroportuaires trop élevés, des couts du travail trop important, etc. etc. Swiss est en Europe, elle est logée à la même enseigne qu’AF et, tenez-vous bien… vous êtes assis? Swiss engrange des bénéfices… On n’entend pas non plus Swiss crier à la concurrence déloyale des « horribles » compagnies du golfe… Cherchez l’erreur. Les compagnies américaines, Delta en tête font des profits exceptionnels, des compagnies européennes arrivent à faire des bénéfices… C’est curieux AF s’enfonce…

  3. Quand l’a qualité de service est là …

  4. Swiss est la meilleure des compagnies du groupe Lufthansa, son service est bien supérieur à celui de sa mère LH! En plus l’aéroport de Zurich est facile et très bien organisé…. après la faillite de Swissair, Swiss a su surmonter cette crise et rester fidèle aux traditions de Swissair..par contre SN Brussels une honte!

  5. C’est aussi vrais que le franc fort est un avantage pour SWISS, les charges aéroportuaires et le pétrole sonts payé en € ou $…mais il faut dire que c’est un pkaisir de voler avec eux!

  6. Lors de sa création, après la faillite de swissair, ils ont su et eu le courage de prendre des décisions pour recréer une belle compagnie avec un très bon service à bord. Les salariés ont également accepté de faire des efforts, aussi bien concernant les salaires que les avantages, et plus encore pour les travailleurs frontaliers (alsaciens, allemands,italiens)et les nouveaux embauchés qui travaillent pour Swiss. Il faut dire aussi qu’en Suisse les grèves sont interdites ça facilite probablement les choses.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum