Le 1er août 1910 dans le ciel : Jules Tyck vole le record de hauteur à Olieslaegers

air-journal-jules-tyck-bruxelles-1910

Histoire de l’aviation – 1er août 1910. En cet été 1910, le record d’altitude en aéroplane donne lieu à une bataille sévère entre aviateurs et en l’espace de seulement quelques jours, il connaît une belle progression. Ainsi, le 7 juillet 1910, Hubert Latham volait à 1 384 mètres avec un monoplan Antoinette, à Bétheny. Le 30 juillet 1910, le record passait dans le camp belge, grâce à Jan Olieslaegers.

Ce jour-là, l’aviateur belge montait à pas moins de 1 439 mètres d’altitude, à l’occasion de sa participation au meeting national d’aviation de Stockel, avec un aéroplane de type biplan. Une belle performance mais qui n’aura guère tenu bien longtemps. Le pilote anversois Jules Tyck parvenant à l’améliorer au cours de ce même meeting, deux jours plus tard, un nouveau record établi ce 1er août 1910 dans la soirée.

Cette fois, la barre des 1 700 mètres est atteinte par Jules Tyck, qui a récemment obtenu son brevet de pilote (mai 1910), évoluant installé aux commandes d’un appareil monoplan signé Blériot. Une avancée assez signifiante vis-à-vis de son compatriote : soit 261 mètres et sans contestation possible, les appareils de visée des contrôleurs et le baromètre de l’aéroplane ayant enregistré la même hauteur (pour la performance de Latham, on se souvient qu’il y avait eu une différence de 66 mètres).

http://www.air-journal.fr/2015-08-01-le-1er-aout-1910-dans-le-ciel-jules-tyck-vole-le-record-de-hauteur-a-olieslaegers-5146836.html

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter