L’Iran prêt à acheter 80 à 90 avions par an à Airbus et Boeing

aj_iran air a300-600

Suite à l’accord sur le délicat dossier nucléaire iranien et la levée des sanctions qui paralysaient le développement de son activité aérienne, l’Iran s’est dit prêt à acheter de 80 à 90 avions par an pour rattraper son retard. Les deux principaux constructeurs aéronautiques, Airbus et Boeing, y contribueront à parts égales.

Dimanche 2 août, l’aviation civile iranienne a annoncé dans la presse locale que l’Iran projetait d’acquérir 80 à 90 avions de ligne par an, Boeing et Airbus confondus, pour rénover sa flotte vieillissante. Airbus et Boeing seront les fournisseurs « à égalité » pour un objectif de «  300 avions neufs et opérationnels » d’ici quelques années. Rappelons que le chef de l’aviation civile iranienne avait indiqué en avril dernier que l’Iran aurait besoin de 400 à 500 avions de ligne dans la prochaine décennie.

Le contrat de 20 milliards de dollars (plus de 18 milliards d’euros), selon l’évaluation de l’Organisation de l’Aviation civile en Iran, est désormais possible  puisque l’accord nucléaire conclu le 14 juillet dernier à Vienne par son pays et les grandes puissances « stipule clairement que l’interdiction d’acheter, de louer et de transférer des moteurs ou des pièces d’avions a été levée ».

L’Iran (80 millions d’habitants) compte une quinzaine de compagnies aériennes pour environ 150 avions. Les deux principales compagnies du pays , Iran Air et Mahan Air, possèderaient à elles deux une centaine d’appareils, une quarantaine pour Iran Air (A300, A310, A320, B747, Fokker 100 ou un Mcdonnell Douglas MD-82) avec une moyenne d’âge de 23 ans, soit le double de la moyenne d’âge de la flotte internationale.

Rappelons que les sanctions imposées depuis 1995 par les Etats-Unis et les pays européens empêchaient l’Iran d’acheter des pièces de rechange ou des avions occidentaux qui lui auraient permis de moderniser sa flotte civile, aujourd’hui dans un état vétuste, et partiellement clouée au sol. L’Iran s’était également lancé dans la construction d’avions de type russe ou ukrainien, notamment des Antonov An-140, destinés à desservir son réseau intérieur.

http://www.air-journal.fr/2015-08-02-liran-prete-a-acheter-80-a-90-avions-par-an-a-airbus-et-boeing-5148003.html

Commentaire(s)

  1. Erik de Nice
    Publié le 2 août 2015

    Oui, enfin concernant l’interdiction de vente de pièces détachées d’avions occidentaux depuis 1995, soit depuis 20 ans, il est clair que certains pays non occidentaux se sont chargés de leur fournir tout ce dont les compagnies Iraniennes avaient besoin.
    A ce que je sache, vous ne faites pas voler des 747, des 300/310 sans pièces de rechanges pendant 2 décennies et à ce titre, je rends hommage aux techniciens de maintenance aéronautique Iraniens qui ont ouvrés parfaitement pendant toutes ses années sans avoir de crashs sérieux à déplorer, bilan que bien d’autres Compagnies occidentales ne peuvent se prévaloir..

  2. Publié le 2 août 2015

    Le 29 juillet dernier, l’Iran se disait intéresser aux CSeries.

    ‘Les avions de la CSeries sont de « très bons avions » qui peuvent être « utiles » à l’Iran, a déclaré à Radio-Canada le représentant du pays à l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI). Des discussions ont déjà eu lieu entre l’avionneur et le diplomate en prévision d’une levée des sanctions internationales contre l’Iran, a appris Radio-Canada’
    Avec les carnets de commandes de Airbus et Boeing pour les moyens courriers, les Iraniens devront attendre un autre 10 ans. Le CSeries lui sera disponible plus rapidement et c’est un avion moderne qui est beaucoup plus performant que les avions remotorisés.

  3. lemeilleurtarrifauboutduclic - 2 août 2015 à 23 h 15 min
    lemeilleurtarrifauboutduclic
    Publié le 2 août 2015

    Il y a des slots disponibles dans les 2 ans pour les A330, A380 B747-8, B777-300ER, Cseries , Superjet, CRJ, E-jet, ATR, Q400…

    • Aulongcourt
      Publié le 3 août 2015

      Sans compter que Singapore vient de libérer 7 spots d’ A 350 en accord avec Airbus…appareils qui  » seront livrés à un autre transporteur » a deja dit Airbus…..

  4. czl
    Publié le 2 août 2015

    Ni Airbus ni Boeing n’ont de slots disponibles pour vendre à l’Iran 45 avions par an
    Et l’Iran n’a sûrement pas besoin de 500 avions dans les 5 ans
    Si l’Iran veut rapidement des avions, elle peut toujours commander des 747-8, là il les aura très rapidement

  5. RAPH: Un Crash sérieux est un crash avec de nombreuses victimes ou une disparition d’avion..(le seul à déplorer est celui d’un A300…vis par un missile américain!!). Ici, on connaît.
    AIRLITO : Il semble.. méfions nous des rumeurs mais en tous cas, ils volent encore bien.
    CLZ : Il y à la possibilité de louer chez ILFC par exemple en attendant la livraison de leur commande..

  6. depuis 2000: 22 crash et plus de 1000 décès, sources officielles à moins de considérer les iraniens comme sous-hommes dans ce cas 0 mort effectivement

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum