AtlasGlobal : 5 nouvelles routes internationales depuis Istanbul

air-journal_AtlasGlobal_A321

Atlasjet, renommé Atlasglobal le 31 mars dernier, a récemment développé cinq nouvelles routes internationales depuis son hub d’Istanbul Ataturk : Paris, Amsterdam, Düsseldorf, Cologne et Bichkek au  Kirghizistan.

Paré de son nouveau slogan «un monde au delà des rêves», Atlasglobal, a terminé fin mars-début avril un re-branding, et se positionne maintenant comme un transporteur au « service complet ». Celle « qui cherche à améliorer son expérience client en augmentant continuellement les normes de service, notamment en offrant un plus grand choix de destinations »,  rappelle dans son communiqué du 7 août 2015 qu’elle vient de lancer récemment 5 nouvelles routes internationales : Paris, Amsterdam, Düsseldorf, Cologne et Bichkek au  Kirghizistan. «Notre stratégie de développement n’est pas seulement axée sur la Turquie, mais aussi sur plusieurs autres régions du monde. Voilà pourquoi nous avons décidé d’opérer sous la marque Atlasglobal », explique Ali Murat Ersoy, à la tête de la compagnie.

Le transporteur turc a en effet lancé le 10 juillet dernier un vol quotidien entre Istanbul-Atatürk et Paris-Charles de Gaulle, opéré en Airbus A321 pouvant accueillir 200 à 210 passagers en une classe (départ à 17h10 de Paris, à 13h25 d’Istanbul). C’est sa  sa première destination en France, en concurrence avec Air France (CDG – Atatürk), Turkish Airlines (Atatürk ou Sabiha Gökcen – CDG), Onur Air (Atatürk – CDG) et les low cost Pegasus Airlines et Transavia (Sabiha Gökcen – Orly).

Vers Düsseldorf, les vols (en concurrence avec Germanwings et Pegasus depuis l’aéroport Sabiha Gökcen, et Turkish Airlines et Onur Air depuis Ataturk) sont quotidiens avec départ d’Istanbul à 9h30, et à Düsseldorf à 12h50.

Vers Cologne, les vols (en concurrence avec Germanwings et Pegasus depuis l’aéroport Sabiha Gökcen, et Turkish Airlines depuis Ataturk), opérés le jeudi, le vendredi et le dimanche, partent d’Istanbul à 13h25, et de Cologne à 17h20.

Vers Amsterdam, les vols (en concurrence avec Pegasus et Corendon Airlines depuis l’aéroport Sabiha Gökcen ; et KLM, Turkish Airlines et Onur Air depuis Ataturk),  sont quotidiens et partent d’Istanbul à 10h00 et d’Amsterdam à 13h30.

Vers Bishkek (un axe en concurrence sur Istanbul avec de nouveau Turkish Airlines et Pegasus), les vols partent les mardi, mercredi, vendredi, samedi et dimanche, d’Istanbul à 18.55 et 4h10 de Bichkek.

Pour se distinguer des compagnies low cost, Atlasjet a choisi de proposer des services plus complets telle que la configuration en « double cabine » avec une franchise  bagages  gratuite jusqu’à 20 kg en classe EkonomiPlus et 30 kg en classe affaires pour tous les vols intérieurs, les repas et boissons gratuits à bord, des sièges « au design italien tout en cuir », l’allocation de sièges gratuite…

Fondée en 2001 et contrôlée par le voyagiste turc ETS Group, elle opère aujourd’hui une flotte de 22 avions

http://www.air-journal.fr/2015-08-08-atlasglobal-5-nouvelles-routes-internationales-depuis-istanbul-5148282.html

Commentaire(s)

  1. Pmlr
    Publié le 8 août 2015

    Il faudrait revoir le CRM et Les SOPS des équipages techniques
    Parceque c est vraiment dangereux, heureusement que les passagers ne voyent pas ce qui se passe devant.

    Son histoire de accident incident ont dis long!
    Ah bon entendeur!

  2. Flagoo
    Publié le 9 août 2015

    Les personnels de l’aéroport Sabiha Gökcen, en particulier Pegasus en ce qui me concerne, ne sont pas à la hauteur des services qu’un passager en correspondance est en droit d’attendre sur un grand aéroport international. J’espère pour eux que Ataturk est mieux… :\

    • J'me marre
      Publié le 9 août 2015

      On rappellera toutefois que Pegasus est une compagnie low cost…il en ressort que  » les attentes d’un passager en correspondance » se doivent d’être en rapport avec les tarifs acquittés des billets ,et correspondre à la vocation du transporteur…

  3. Pmlr
    Publié le 10 août 2015

    Je sais de quoi je parles
    J’étais à l’interne, et je n’y Aie pas fait long feu.

    Ceci pour clore le sujet !

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter