Premier ATR 42-600 au Japon pour Amakusa Airlines

air-journal_Amakusa Airlines 42-600

La compagnie aérienne Amakusa Airlines vient de prendre livraison à Toulouse de son ATR 42-600, le premier appareil de ce type mis en service au Japon.

Acheté auprès des Danois de Nordic Aviation Capital (NAC), le plus gros loueur de turbopropulseurs du secteur, le 42-600 de la petite compagnie japonaise basée à l’aéroport d’Amakusa au large de l’île de Kyushu est configuré pour accueillir 48 passagers dans la cabine Armonia, et dispose d’un glass cockpit. L’avionneur précise dans son communiqué du 13 août 2015 que ce tout premier appareil ATR au Japon permettra à Amakusa Airlines de remplacer son unique turbopropulseur actuel, un Bombardier DHC-8-103 de 39 places âgé de 14 ans. La compagnie va ainsi pouvoir « offrir une capacité supérieure, contribuer au développement du tourisme et fournir un meilleur service à la population locale ». Depuis près de 15 ans, Amakusa Airlines assure des liaisons régionales régulières entre la ville d’Amakusa et de grandes villes telles que Kumamoto, Fukuoka et Osaka. « Cet appareil, qui offre une capacité accrue, va également nous permettre d’améliorer nos coûts d’exploitation ainsi que nos coûts par siège, tout en nous permettant d’afficher une empreinte environnementale très réduite », précise Takashi Yoshimura, Président d’Amakusa Airlines.

Pour le constructeur ATR, la mise en service de ce premier ATR 42-600 sur le marché nippon constitue une nouvelle étape dans son développement au Japon alors qu’il vient d’ouvrir un bureau à Tokyo. « Le Japon, marché où évolue une centaine d’appareils régionaux (parmi lesquels une cinquantaine de turbopropulseurs vieillissants), nous offre des opportunités commerciales exceptionnelles », souligne Patrick de Castelbajac, Président Exécutif d’ATR. Le remplacement des appareils vieillissants est aussi un marché visé par le loueur Nordic Aviation Capital. « Nous sommes convaincus du potentiel des plus petits appareils de la série ATR -600 dans une période où les compagnies aériennes à travers le monde cherchent à remplacer des appareils vieillissants de taille équivalente ou souhaitent remplacer leurs avions à plus faible capacité », déclare pour sa part Martin Møller, Président de NAC.

Rappelons que depuis sa création en 1981, ATR a vendu plus de 1 500 appareils. Avec plus de 25 millions d’heures de vol au compteur, ces avions équipent les flottes de 190 compagnies aériennes réparties dans plus de 90 pays. Basé à Toulouse, ATR est un partenariat à parts égales entre deux acteurs aéronautiques européens, Alenia Aermacchi (société du Groupe Finmeccanica) et le groupe Airbus.

http://www.air-journal.fr/2015-08-14-premier-atr-42-600-au-japon-pour-amakusa-airlines-5148521.html

Commentaire(s)

  1. Alain45
    Publié le 14 août 2015

    Reste à le ramener de Toulouse à Amakusa !
    Combien d’escales ? ? ?

  2. Publié le 14 août 2015

    Ce qui est sûr, c’est qu’avec tous les pax,l’autonomie est réduite à 700km.

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter