La Grèce veut confier 14 aéroports à Fraport

air-journal_Kos aéroport@Steven Fruitsmaak

La Grèce et Fraport, gestionnaire de l’aéroport de Francfort, ont relancé des négociations sur la gestion de 14 aéroports régionaux du pays, pour un montant qui devrait avoisiner 1,23 milliard d’euros.

Si le gouvernement grec a démenti le 18 août 2015 que le contrat avait déjà été signé, le processus de privatisation de la gestion des quatorze plateformes a été officialisé : les deux parties avaient en fait abouti dès novembre dernier à un protocole d’accord, mais il avait été remis en cause par le gouvernement d’Alexis Tsipras en janvier, lors de l’arrivée au pouvoir de Syriza. Fraport s’est alliée avec Copelouzos, un groupe grec spécialisé dans l’énergie, avec un projet d’investissement de 330 millions d’euros dans la modernisation des 14 aéroports, parmi lesquels figurent ceux de Thessalonique, Corfou, Rhodes, Santorin ou Mykonos. La gestion leur serait confiée pour 40 ans, avec à la clé un loyer annuel de 22,9 millions d’euros à payer à l’état grec.

Si le contrat finalisé atteint la somme annoncée, il s’agira de l’une des plus importantes privatisations entreprises par la Grèce depuis le début de la crise en 2010. Cette vente figure parmi les exigences des créanciers du pays, qui avaient été acceptées par le parlement grec la semaine dernière, tout comme celle de ports tels que le Pirée ou du gestionnaire des chemins de fer ROSCO – en échange du troisième plan de relance, d’un montant de 85 milliards de dollars. Un fonds de privatisation géré par la Grèce sous la supervision d’institutions internationales devrait accumuler quelques 50 milliards d’euros à terme.

Il faudra probablement attendre plusieurs semaines avant de connaitre les détails du contrat final. Outre les aéroports déjà cités, la liste des plateformes dont la gestion sera cédée à Fraport comprend Kavala, Mytilène, Aktio, Kos, Skiathos, Samos, Zakynthos, Céphalonie et Chania (La Canée).

http://www.air-journal.fr/2015-08-19-la-grece-veut-confier-14-aeroports-a-fraport-5148767.html

Commentaire(s)

  1. Filoustyle
    Publié le 19 août 2015

    Bravo les allemands et nous ont attend quoi pour ce servir ?…………après les milliards donnait à fond perdu

  2. RKO
    Publié le 19 août 2015

    privatisation de la gestion seule ?

  3. On dit Merci ? Merci Draghi Merkel !

  4. Vincent
    Publié le 19 août 2015

    Ce qui démontre que la Grèce, imitant la France, est gouvernée par les mêmes clowns !

  5. Vincent
    Publié le 19 août 2015

    Quand AIR JOURNAL bogue !

    La Grèce ne fait ici qu’imiter la France. Assez logique, elle est dirigée par les mêmes guignols de gôôôche !

    • Airbid
      Publié le 19 août 2015

      Mais la privatisation est un geste de droite libérale, pas de gauche.
      Il y a donc des Guignols des deux côtés.

    • La privatisation à outrance a été exigée par l’UE qui est très largement dominée par les ultra libéraux. Et ceci pour rembourser l’Allemagne qui, elle, n’a jamais remboursé aucune dette.
      Quitte à privatiser, au moins le faire a des entreprises de l’UE qui finance, et non pas aux chinois comme a fait le gouvernement libéral précédent pour le port du Piree…

  6. flyrelax
    Publié le 19 août 2015

    reprendre un aéroport grec c est aussi assurer la responsabilité de la dette qui va avec

    je m’étais toujours demandé comment Athenes avait pu s’offrir son nouvel aéroport, superbe, avec transports en commun et autoroutes intégrés, une pure merveille comparé à Helenikon enserré au centre ville

    je le sais maintenant : a credit, sans jamais rembourser !

    la reprise en mains par un opérateur allemand ne peut qu’être bénéfique

  7. wernersxb
    Publié le 20 août 2015

    Gérer 14 aéroports est une chose, les rentabiliser en est une autre. Quand on sait qu’il faut environ 1.5 millions passagers/an pour ne plus devoir vivre de subventions! A partir de 2 millions on peut vivre correctement, incluant bien entendu les revenus de toutes les activités annexes.

  8. Al 27
    Publié le 20 août 2015

    C’est facile de privatiser et vivre avec l’argent de nos impôts. On a qu’à continuer de payer avec le sourire.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum