Trafic aérien en France : +5,5% en juillet

aj_passagers_hall embarquement-roissy_CDG

Le trafic dans les aéroports français a enregistré en juillet une progression de +5,5%, portée par une excellente dynamique à l’international (+7,1%) qui a largement compensé un marché intérieur resté atone (-0,7%)

Dans son indice TendanCiel publié le 21 août 2015, la DGAC note que cette embellie du trafic aérien permet à la hausse du nombre de passagers en cumul annuel de grimper à 3% à l’issue de juillet. Le trafic intérieur s’affiche une nouvelle fois en repli (-0,9%) le mois dernier, en particulier sous l’impulsion des lignes desservant Paris (-2,3%) alors que les autres segments en Métropole et en Outre-mer demeurent favorablement orientés (+1,8%). En cumul annuel, seul le marché domestique ultramarin connaît une évolution positive (+3,3%) ; en Métropole, seules les lignes transversales résistent au reflux (-0,2%).

Le trafic international a connu une progression record en juillet (+7,1%) ; celle-ci a concerné l’ensemble des continents avec en tête, ce mois-ci, les zones Asie-Pacifique (+9,0%) Afrique (+7,8%) et Union européenne (+7,2%). Parmi les principales destinations, rares sont celles n’ayant pas profité de l’embellie : Tunisie (-12,2%), Mexique (-11,5%), Russie (-9,9%) et Brésil (-5,5%). A l’opposé, l’Algérie bénéficie en juste contrepoint du mois précédent, d’un effet fin de Ramadan spectaculaire (+25,4%). En Asie, le marché chinois se révèle une nouvelle fois très solide (+7,9% en juillet, +11,7% en tendance annuelle) ; les Émirats Arabes Unis renouent avec un taux de croissance qu’ils n’avaient plus connu depuis fin 2014 (+13,3%) ; en Inde, logiquement à l’occasion du premier anniversaire de l’ouverture des lignes nouvelles, la croissance se tasse fortement ce mois-ci (+3,1% en juillet, +20,6% en rythme annuel). En Amérique, pour le second mois consécutif, le Canada connaît une croissance à deux chiffres (+10,6%). Enfin en Europe, si l’évolution du marché turc continue de présenter une volatilité très certaine selon les mois (+10,6% en juillet mais -6,0% en juin et +1,2% sur l’année), l’Espagne, second partenaire aérien de la France, s’affirme encore comme l’un des meilleurs fers de lance de la croissance (+9,9% ce mois-ci, +10,1% en tendance annuelle).

En termes de pavillon, la croissance du trafic profite encore inégalement aux acteurs : la performance des transporteurs français (+2,0%) pâtit une fois de plus de leur recul sur la marché intérieur (-2,2%), alors que leurs concurrents (+8,4%) progressent très significativement tant au national (+6,8%) qu’à l’international (+8,5%). Après un certain répit depuis le début d’année, le différentiel de croissance en défaveur des transporteurs nationaux s’accentue très notablement et atteint 6,4 points en juillet. En terme de part de marché, à l’issue du mois de juillet, la position du pavillon français poursuit son lent effritement : -1,1 point tant en mesure Pax que PKT (contre respectivement -0,9 point et -1,0 point fin juin).

La croissance du trafic en juillet s’est vérifiée sur la fréquentation de chacun des dix premiers aéroports français. Nantes est la plateforme dont l’attractivité s’est la plus renforcée (+10,1%) ; Bâle-Mulhouse (+9,0%) et Bordeaux (+8,3%) restent également très bien orientés, les autres terrains affichent des taux atteignant ou approchant la barre des 5% à l’exception de Toulouse (+2,9%) et Marseille (+1,2%) restés davantage en retrait. Sur l’année, Beauvais reste l’aéroport dont la fréquentation a le plus progressé (+13,7%), Marseille est le seul dont l’évolution est très légèrement défavorable (-0,3%).

En matière de retard, juillet constitue traditionnellement l’un des deux mois les plus critiques de l’année. En 2015, la proportion de vols retardés a progressé de 0,9 point et a franchi le seuil des 30% (30,4%) ; en revanche, la durée du retard moyen a été contenue et demeure inchangée à 16,6 minutes.

Le nombre de mouvements contrôlés en France métropolitaine a continué à progresser en juillet (+1,4%). Cette croissance a été principalement soutenue par l’augmentation des vols à l’international et avec l’Outre-mer (+2,4%) ; après un court renversement de tendance observé en juin, le nombre des vols domestiques métropolitains est reparti sensiblement à la baisse en juillet (-3,1%).

http://www.air-journal.fr/2015-08-24-trafic-aerien-en-france-55-en-juillet-5148931.html

Commentaire(s)

  1. Publié le 24 août 2015

    « En termes de pavillon, la croissance du trafic profite encore inégalement aux acteurs : la performance des transporteurs français (+2,0%) pâtit une fois de plus de leur recul sur la marché intérieur (-2,2%), alors que leurs concurrents (+8,4%) progressent très significativement tant au national (+6,8%) qu’à l’international (+8,5%).. »
    Merci aux acteurs étrangers (méchantes colpagnies low-costs, selon les simples d’esprit mais néanmoins pilotes..) d’offrir une offre de qualité aux français et particulièrement aux provinciaux !…

  2. Twintair
    Publié le 24 août 2015

    Vive Les Vacances.!..
    .. à l’international, c’est Waouh..
    .. en intérieur, c’est Flop..
    (un sourire pour Hop!Air France)
    Pourquoi en Trafic National.. ailleurs ça progresse.?.. copie/coller.. 😉

  3. Airbid
    Publié le 24 août 2015

    Effet vacances…comme on peut lire à chaque période de congés . Les performances sont relatives, tout dépend du niveau de départ. Quand on part de 10 et qu’on arrive a 20 , la perf est de 100%. Quand on part de 100 et qu’on arrive a 110 la perf n’est que de 10% . Si le Brésil est en baisse aujourd’hui, la performance ne sera que plus belle l’année prochaine ! du calme avec les statistiques!

  4. Publié le 24 août 2015

    On se demande bien quand ADP va rouvrir le 2B…. Le trafic augmente régulièrement, les espaces diminuent, les embarquements/débarquements ont lieu de plus en plus souvent au large!!! (inconfort, retard, impossibilité de profiter longuement des salons, ruptures de charge, etc.) ADP on « adore »… bref, ça ne s’améliore pas!!!

    • BOeing 777-300er - 24 août 2015 à 14 h 47 min
      BOeing 777-300er
      Publié le 24 août 2015

      Normalement, c’est prévu en 2017. Pour l’instant vous grogner mais lorsque’il réouvrira, ce sera un terminal beaucoup plus moderne et moins exigu puisqu’ADP prévoit de séparer les départs et les arrivés (départ au premier étage, arrivée au RDC au niveau des parkings en plein air et des locations de voitures. Le 2D devrait subir la même transformation. Je regrette que les terminaux A et C ne bénéficieront pas de la même rénovation. Un bâtiment de liaison (comme au terminaux 2A et 2C) sera peut être construit et ouvrirait en 2019.

  5. czl
    Publié le 24 août 2015

    Excellente performance pour la destination Algérie.
    +25.4% au mois de Juillet et +7.1% sur les 7 premiers mois de l’année 2015

  6. Il serait bon une fois pour toute de rétablir une vérité concernant l’aéroport de Bâle-Mulhouse ! Le mentionner comme APT français quand seules les compagnies HOP AF , ZI et AH opèrent sous droit de traic français et que toutes les autres compagnies sont sous droit de trafic Suisse est une inexactitude ! Non cet aéroport est Suisse ! bien qu’il soit en terrritoire français ! 50% des PAX locaux sont SUISSES ? 25 % allemands et pour les 25% restant ils se partagent entre les départements suivants : 67-68-88-57-54-90-70-25. 90% des contrats de travail sont sous droit suisse … plus avantageux que les contrats français ! et HOP AF est à l’agonie car les lumières AF de Paris n’ont jamais considéré cet APT comme ayant du potentiel. La présence de AF y est comptée , restera plus que ZI et AH !! tout un symbole !

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum