Le bel été de Volotea à Nantes, Toulouse

air-journal_volotea 717

La compagnie aérienne low cost Volotea a présenté ses statistiques estivales dans les aéroports de Nantes et Toulouse, ce dernier ayant en particulier vu son offre augmentée de 300% par rapport à l’année dernière.

La spécialiste espagnole du vol pas cher précise dans un communiqué que l’aéroport de Nantes-Atlantique a accueilli du 1er avril au 31 août 2015 plus de 267.700 passagers sur les 338.100 sièges mis en vente. Volotea a opéré plus de 2700 vols en Boeing 717 de 125 places depuis sa base française (l’une des trois avec Bordeaux et Strasbourg), où elle propose 21 destinations. Outre les six en France, Ajaccio, Bastia, Figari, Montpellier, Perpignan et Strasbourg, la compagnie dessert depuis Nantes cinq aéroports en Italie (Naples, Olbia, Palerme, Pise et Venise), sept en Espagne (Fuerteventura, Gran Canaria, Ibiza, Malaga, Palma de Majorque, Ténériffe et Valence), un en Allemagne (Munich), un en République Tchèque (Prague) et un en Croatie (Split). Volotea prévoit de proposer plus de 553.985 sièges à Nantes-Atlantique en 2015, contre 527.680 l’année dernière. Elle y a transporté environ 1,1 million de passagers depuis son arrivée en juin 2012, et se dit « notamment convaincue que la région propose une offre touristique riche et variée qui attire à la fois les Français et les Européens ». La compagnie enregistre un taux de ponctualité égal à 78,4% à Nantes.

« Nous sommes très heureux de pouvoir opérer autant de destinations au départ de Nantes Atlantique et de constater la progression rapide de Volotea. Nous avons récemment fêté notre troisième anniversaire aux Machines de l’île en présence d’acteurs de la région et des Nantais venus nombreux célébrer l’événement. Nous souhaitons continuer sur notre lancée en proposant de nouvelles lignes vers l’international, mais également en développant le trafic domestique afin de conquérir encore plus d’habitants du grand ouest », a déclaré Carlos Muñoz. « Nous nous réjouissons de ce bel été de Volotea qui poursuit sa montée en puissance à Nantes-Atlantique. La clientèle qu’elle a su séduire par la largeur de son offre et sa qualité de service en font le 3ème plus important acteur de notre aéroport », a précisé François Marie, Directeur de l’aéroport.

A l’aéroport de Toulouse-Blagnac, Volotea a opéré 544 vols et transporté 46 849 voyageurs du 1er avril au 31 août 2015, avec une ponctualité annoncée à 76,3%. La low cost y met en vente 113 320 sièges en 2015, soit une augmentation de plus de 300% par rapport à 2014. Volotea propose huit destinations au départ de Toulouse : Ajaccio, Bastia, Figari et Strasbourg en France, Palerme et Venise en Italie, et Palma de Majorque et Ténériffe en Espagne. Depuis son arrivée dans la ville rose en 2013, elle y a transporté plus de 91 230 passagers.

Au départ de ses trois bases françaises, Volotea dessert plus de 70 lignes en France et en Europe. Son réseau total compte 157 lignes, vers 67 capitales régionales françaises et européennes dans dix pays (France avec 17 destinations, Italie, Espagne, Allemagne, Grèce, Croatie, République Tchèque, Israël, Albanie et Moldavie). En 2014, elle a transporté 1 746 000 passagers en Europe ; elle s’est fixée comme objectif 2,4 millions pour 2015, avec une augmentation de 30% du nombre des vols de son réseau.

http://www.air-journal.fr/2015-09-21-le-bel-ete-de-volotea-a-nantes-toulouse-5150635.html

Commentaire(s)

  1. superyoda86

    Très bonne compagnie qui relie entre autre Nantes à Montpellier, elle opère sur les transversales avec des prix abordables. AF devrait s’en inspirer ! Ses avions sont un peu vieux c’est vrai mais bon ils ont l’air d’être bien entretenu. Avec sa forte croissance, peu être qu’elle pourra opter pour des Bombardier CS ou des Embraer 195 ?

    • Volotea fait du low-cost et manifestement le B717 est moins voir beaucoup moins cher à l’achat ou à la location que les types d’avions comparables disponibles sur le marché (sans parler des B737/A320). Donc même si le B717 est plus coûteux à exploiter, c’est manifestement en grande partie compensé par l’économie réalisé à la location ou à l’achat. De plus il s’agit d’un modèle largement éprouvé.
      Un avion robuste, bien entretenu, pas trop cher à l’acquisition+exploitation pour les lignes exploitées ou visées … si ca permet à la compagnie de proposer des billets pas chers et d’exploiter des lignes qui jusque là n’était pas ou peu exploitées je dis banco. Pour ceux qui veulent le dernier cri il y a Swiss qui va exploiter le Cseries … mais sans doute avec des prix de billet plus élevés que ceux de Volotea.

  2. Au vu des chiffres le taux de remplissage à Toulouse n’est « que » de 70% (80% à Nantes). Cela ne signifie pas que les revenus ne sont pas corrects (sinon la compagnie ne maintient pas les vols comme à Nancy ou toulon par ex) mais ça relativise quand même. Après c’est quand même encourageant pour Toulouse car les horaires ne sont pas forcément idéaux (pas d’avion basé donc quasiment que des vols en journée) et sur la plupart des lignes la compagnie est en concurrence avec 1 voir 2 autres compagnies (par ex Majorque desservie déjà par Vueling et EZY, Figari par Hop et EZY, Bastia par EZY, Ajaccio par AIR CORSICA, etc etc).
    Concernant Nantes je laisse la parole aux personnes + concernées.

  3. Airbid

    La preuve que Volotea n’a pas grand chose à faire à Toulouse.

  4. Et bien messieurs dames, félicitez vous de voyager pas cher et de profiter du service proposé par les hôtesses payées une MISÈRE !! Moins de 1000€ par mois….
    J’aimerais que cela vous arrive à vous aussi un jour de voir votre métier effectué par des gens payés 2 voire 3 fois moins. On en reparlera…. Super compagnie vous l’avez dit !

  5. excusez moi
    Pourriez vous m’informer alors ? Et pour combien d’heures?

  6. Thomas

    Le salaire Brut PNC Volotea est de 1400 €.

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter