Air Canada : Antilles renforcées, 787-9 à Francfort

air-journal_air canada A319

La compagnie aérienne Air Canada augmentera cet hiver le nombre de vols vers la Guadeloupe et à la Martinique au départ de Montréal, où elle a renforcé son accord de partage de codes avec Air China. Elle déploiera d’autre part l’année prochaine des Boeing 787-9 Dreamliner sur les liaisons reliant Toronto et Calgary à Francfort.

A partir du 24 décembre 2015, la compagnie nationale canadienne ajoutera progressivement un puis deux vols par semaine à sa rotation du samedi entre Montréal-Pierre Elliott Trudeau et l’aéroport de Pointe à Pitre-Guadeloupe Pôle Caraïbes. Jusqu’au 28 avril 2016, un Airbus A319 pouvant accueillir 14 passagers en classe Affaires et 106 en Economie décollera tous les jeudis, le même appareil opérant mercredi le mercredi du 6 janvier au 30 mars ; les horaires sont les mêmes que ceux du samedi (opéré lui en A320, 14+132), avec départ de Montréal à 10h10 (arrivée 15h55) et retour de Guadeloupe à 16h55 (arrivée 21h05). Air Canada est en concurrence avec Air Transat sur cette route.

Vers la Martinique, la compagnie de Star Alliance se contentera d’une rotation supplémentaire le mardi à partir du 3 novembre, face à la même concurrence : elle proposera alors des départs mardi en A319 et dimanche en A320, avec décollage de Montréal à 9h00 (arrivée 15h00) et retour de Fort de France-Aimé Césaire à 15h50 (arrivée 20h15).

Comme lors des augmentations de fréquence de l’été dernier vers les Antilles, Air Canada précise que les horaires permettent « de profiter d’un vaste choix de correspondances pratiques au hub de Montréal, notamment vers les villes de Québec, Ottawa, Toronto ou Halifax », et souligne le succès des deux lignes y compris au départ de Montréal. Un aéroport où vient d’atterrir Air China en provenance de Pékin ; grâce à l’extension de leur accord de partage de codes, les passagers de la compagnie chinoise peuvent désormais y prendre sous code CA des correspondances vers Ottawa, Toronto et Winnipeg.

Air-journal-787-9-Air-CanadaCôté flotte, Air Canada continue de dévoiler les futures routes intercontinentales de ses Boeing 787-9 Dreamliner. L’aéroport de Francfort sera leur prochaine destination en avril prochain, avec des rotations quotidiennes depuis Toronto-Pearson (départ 21h40, retour d’Allemagne 17h15) et depuis Calgary (départ 17h50, retour 13h30). Elle a mis en service deux des 29 appareils commandés, configurés pour accueillir 30 passagers en classe Affaires, 21 en Premium et 247 en Economie. Après les vols de formation des équipages, rappelons qu’ils doivent s’envoler début novembre vers Delhi et Dubaï au départ de Toronto, puis début janvier 2016 vers Los Angeles, et en mars et avril prochain vers Londres-Heathrow et Shanghai-Pudong.

Rappelons qu’Air Canada a déjà mis en service les huit 787-8 Dreamliner attendus (configurés pour accueillir 20 passagers en classe Affaires, 21 en Premium et 210 en Economie).

http://www.air-journal.fr/2015-09-30-air-canada-antilles-renforcees-787-9-a-francfort-5151103.html

Commentaire(s)

  1. Bravo encore a Montréal
    plus d’un millions de passagers au mois d’août rien que pour l’international !!! un record 😉

  2. Bof…A Nice, 1 million 349 000 Pax en Août pour la 5ème ville de France.

    • RealVision
      Publié le 1 octobre 2015

      Comme Aeroland l’a souligné, les 1 million de PAX ne concerne que l’international à Montréal, sans compter les vols domestiques et vers les USA. Sur l’année, Montréal accueille 14 millions PAX, soit 3 millions de plus que Nice.

      Nice fait plutôt pâle figure avec Montréal qui propose plus de 130 destinations sur 4 continents. Nice a encore beaucoup à faire pour rattraper Montréal….

  3. Pierre
    Publié le 1 octobre 2015

    L’international en Europe et en Amérique du Nord n’est pas la même chose.
    Dans un cas il a y une 30aine de pays dans un rayon de 2500km, de l’autre 2 seulement.
    D’autant plus qu’à Montréal, comme partout au Canada, nous n’avons pas de véritable transporteur a bas coûts, comme EasyJet et compagnie, il y a donc moins de voyageurs vu les tarifs prohibitifs pratiqués.
    Enfin, une très grosse partie des voyageurs transite par Toronto ou d’autres plaques de tranferts américaines.
    D’autant plus que le million de passager que parle AEROLAND, il n’inclut bien évidement pas les passagers sur les vols régionaux.

    Il faut donc relativiser.

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter