Finnair : premier A350 européen, Guangzhou et Fukuoka (vidéo)

air-journal_Finnair A350-900 1st take off

La compagnie aérienne Finnair a pris possession hier du premier de ses 19 Airbus A350-900, dont elle devient le troisième opérateur au monde. Elle a d’autre part annoncé pour mai prochain deux nouvelles liaisons en Asie, reliant Helsinki à Guangzhou et à Fukuoka.

Lors d’une cérémonie le 7 octobre 2015 à Toulouse, Airbus a remis à la compagnie nationale de Finlande les clés de son premier A350-900, configuré pour accueillir 297 passagers (46 en classe Affaires, 43 en Premium et 208 en Economie). Seuls les voyageurs de classe Affaires auront droit à l’accès wifi gratuitement (ainsi que les membres du programme de fidélité Finnair Plus de niveau Gold et Platinum, et ceux de Oneworld de niveau Sapphire et Emerald), l’accès étant payant pour les autres passagers.

air-journal_Finnair A350-900 delivery1 Troisième opérateur au monde de l’A350 après Qatar Airways et Vietnam Airlines, Finnair a profité de l’occasion pour rappeler le programme de vol de son nouvel avion : le tour d’Europe prévu pour la formation des équipages débute vendredi à l’aéroport d’Helsinki-Vantaa, avec des vols vers Amsterdam et Oslo. Viendront ensuite Barcelone et Malaga samedi, Hambourg dimanche, Bruxelles lundi, puis Berlin, Göteborg, Düsseldorf, Vienne et Munich d’ici jeudi prochain. Le 16 octobre – toujours sous réserve de changements de dernière minute – l’A350-900 de Finnair s’envolera vers Londres, puis il se posera à Copenhague et Francfort avant d’atterrir le 31 octobre à Paris-CDG, que Finnair dessert six fois par jour.

Les débuts à l’intercontinental de l’A350 de la compagnie de l’alliance Oneworld sont prévus le 21 novembre prochain entre Helsinki et Shanghai-Pudong, a priori suivi le 4 décembre par son arrivée à Pékin. Finnair devrait mettre en service trois autres A350-900 d’ici la fin de l’année, puis sept autres en 2016 et 2017, la dernière livraison étant prévue en 2023. Elle opère déjà une flotte tout Airbus, avec trente avions de la famille A320, huit A330-300 et sept A340-300 (ses ATR 72-500, Embraer 10 et 190 sont opérés par Nordic Regional Airlines, ex-Flybe Nordic).

air-journal_Finnair A350-900 delivery4Le CEO de Finnair Pekka Vauramo a souligné la « longue et prospère relation de travail avec Airbus, l’A350 portant la coopération à un palier supérieur. Cet avion est le futur du transport aérien et offrira à nos passagers une expérience de vol complètement nouvelle et améliorée ». Le PDG d’Airbus Fabrice Brégier ajoute que « les performances sans pareil de l’A350 en termes de consommation et de confort du passager en font l’avion idéal pour mener l’expansion de Finnair en Asie », la compagnie expliquant en outre qu’il jouera également un rôle important dans sa stratégie cargo, dont les capacités seront augmentées de 20% d’ici 2020.

En Asie justement, Finnair a annoncé hier deux nouvelles destinations : l’aéroport de Guangzhou-Baiyun qu’elle avait quitté en 2008 accueillera à partir du 4 mai 2016 trois vols par semaine, sous réserve d’approbation gouvernementale. Ses A330-300 décolleront mardi, mercredi, vendredi et dimanche à 17h00 (arrivée le lendemain à 7h30), les vols retour quittant la Chine lundi, mercredi, jeudi et samedi à 10h00 (arrivée 15h00). Pas de concurrence pour Finnair sur cette route, déjà proposée en partage de codes avec Air China via Pékin ou Dragonair (Cathay Pacific) via Hong Kong ; elle atterrit également à Shanghai, Chongqing et Xi’an.

Un appareil similaire s’envolera le 7 mai vers Fukuoka, avec des rotations mardi, jeudi et samedi à 16h30 (arrivée le lendemain à 8h00) et des retours de Japon mercredi, vendredi et dimanche à 9h30 (arrivée 13h55). Pas de concurrence là non plus d’autant plus que KLM abandonnera Fukuoka début janvier, Finnair partageant ses codes avec Japan Airlines au Japon où elle dessert déjà Tokyo, Nagoya et Osaka.

La cérémonie d’hier a été l’occasion pour Airbus de faire le point sur le programme A350XWB : le PDG Fabrice Brégier a déclaré être « en bonne voie » pour atteindre l’objectif de quinze livraisons au total cette année après les sept remis à Qatar Airways, Vietnam Airlines et donc Finnair, ces mêmes compagnies devant recevoir au total sept avions supplémentaires (le huitième est destiné à TAM Airlines au Brésil). Les six A350-900 déjà entrés en service ont accumulé 7400 heures de vol transportant 250 000 passagers « sans incident majeur » et avec une fiabilité de 98%, précise encore Airbus. Selon le directeur du programme Didier Evrard, les problèmes de Zodiac n’affectent pas plus l’A350 que les autres familles d’avions ; et le développement d’une version cargo fait partie des « possibilités à long terme ».

 air-journal_Finnair_A350-900_Economy air-journal_Finnair_A350-900_Business2 air-journal_Finnair_A350-900_Business

http://www.air-journal.fr/2015-10-08-finnair-premier-a350-europeen-guangzhou-et-fukuoka-video-5151521.html

Commentaire(s)

  1. Très belles images (video). Bravo à FINNAIR pour être la 1ère compagnie européenne à exploiter l’A350. L’accent british est bien meilleur chez nos amis finlandais ! LOL ! Par contre la cabine avec un ton gris uniforme est monotone, un peu tristounette, une couche de couleur aurait été un +.

  2. clo77
    Publié le 8 octobre 2015

    Le plus bel avion depuis le 747….

  3. La nature ayant horreur du vide, Finnair récupére immédiatement une route abandonnée par le groupe AF/KLM sur Fukuoka..

  4. Et CAN est sur la list des routes probablement coupées par AF l’année prochaine (elle laissera CZ « faire le job » sur cette route). A noter qu’en matière de réduction de couts, AY est très avancée. Par exemple, la plupart des PNC sont basés en Asie… (après je ne dirais pas si c’est un bien ou mal, c’est juste un constat. AY est créative pour réduire ses coûts et se développer, même si son marché principal, l’Asie, est en forte concurrence.

  5. Bonjour
    Est ce que quelqu’un est en mesure de répondre à cette question.
    Quel est aujourd’hui le taux de fiabilité du dreamliner ?

    • massona
      Publié le 8 octobre 2015

      le dernier article public sur le sujet remonte à début 2014 ou boeing annonçait 98% et le déclarait insatisfaisant par rapport au 99.4% du 777 , depuis cette date 210 787 ont été livrés ( 330 à ce jour) mais pas d’articles sur le sujet

  6. Publié le 8 octobre 2015

    Un sans-faute pour le 350 un programme qui marche a merveille le PDG de Qatar a inviter le PDG d’émirats a venire le tester selon certain médias .

  7. Concernant Emirates, il est déjà quasiment certains que le choix se portera sur le 350…choix qui avait déjà été validé puis « repoussé ».
    C’est de bonne guerre, (négociations financières oblige)ils sont dans leur rôle mais les 330 et 340 de cette compagnie vont bientôt devoir tirer leur révérence..

  8. Cette machine est une pure merveille technologique et un vrai succès commercial, développe avec sérieux, dans le respect des délais. Sur la ligne, je la trouve personnellement tres belle. Aucun problème majeur depuis sa mise en service et qui démontre une bête de course fonctionnant comme une horloge suisse. Je pense, a mon petit niveau que plus le nombre de machines en service va augmenter, plus les commandes vont suivre !!!

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum