HOP! reste sur La Rochelle-Poitiers-Lyon, renforce Montpellier

air-journal_Hop ATR

La compagnie aérienne HOP! Air France a remporté l’appel d’offres pour 4 ans sur la délégation de service public de la ligne reliant La Rochelle à Poitiers et à Lyon. Elle annonce d’autre part à Montpellier des vols supplémentaires ou des capacités en hausse vers Paris-Orly, Lyon et Nantes.

Le 20 octobre 2015, la filiale régionale d’Air France a été choisie à l’unanimité pour assurer l’exploitation de la ligne entre les aéroports de La Rochelle-Ile de Ré, Poitiers-Biard et Lyon-Saint Exupéry. Ce renouvellement de la Délégation de Service Public (DSP) est effectif pour quatre années supplémentaires, à compter du 1er novembre 2015, sur une route qui accueille chaque année plus de 35 000 passagers. HOP! Air France explique dans un communiqué avoir été « favorisée grâce à son appareil ATR-42 de 48 places mobilisé sur cette liaison, mais également en raison de son hub à Lyon, permettant des correspondances vers 23 destinations partout en France et en Europe. Un atout très important pour la clientèle affaires représentant près de 85% de ses passagers sur cette ligne ». A cette occasion, Lionel Guérin, Directeur Général Délégué HOP! Air France, a déclaré : « Les régions et les territoires font partie de l’ADN de HOP! Air France et en particulier le Poitou-Charentes. Nous sommes très heureux de poursuivre l’exploitation de cette ligne, qui gagne chaque année de nouveaux clients. Je tiens à remercier l’ensemble des collectivités territoriales pour la confiance accordée ».

Le programme de vol sur cette route est de deux rotations quotidiennes du lundi au vendredi (départs à 6h10 et 17h00 de La Rochelle, à 7h00 et 17h50 de Poitiers ; retours depuis Lyon à 8h50 et 19h50, et de Poitiers à 10h15 et 21h15), plus un vol le dimanche (horaire du soir).

A l’aéroport de Montpellier Méditerranée, les nouveautés du Programme Hiver 2015-16 de HOP! Air France sont les « fruits d’un partenariat intelligent » et répondent « au mieux à la demande de ses clients », avec aménagement des horaires de vols et de l’appareil alloué à chaque ligne. Vers Paris-Orly, une rotation quotidienne supplémentaire voit le jour avec 8 vols quotidiens du lundi au vendredi au lieu de 7 (un vol supplémentaire en début d’après-midi), 5 vols le samedi au lieu de 4 et 6 vols le dimanche au lieu de 5. A noter que le prix d’appel de la desserte Montpellier-Paris s’établit à partir de 49 € TTC l’aller simple. La liaison de HOP! Air France entre Montpellier et Nantes-Atlantique, avec 3 vols quotidiens du lundi au vendredi, 1 vol le samedi et 2 le dimanche est désormais opérée en Bombardier CRJ700 de 72 sièges, au lieu d’un CRJ100ER 50 sièges l’hiver dernier. La capacité en nombre de sièges augmente donc de 40 % en comparaison de l’année précédente, et les horaires des vols ont été adaptés afin de mieux satisfaire la clientèle affaire. Enfin le Montpellier – Lyon-Saint Exupéry gagne une nouvelle fréquence chaque dimanche : HOP! Air France propose cet hiver 2 vols les mardi et mercredi, et 1 vol les lundi, jeudi, vendredi et dimanche.

http://www.air-journal.fr/2015-10-27-hop-reste-sur-la-rochelle-poitiers-lyon-renforce-montpellier-5152566.html

Commentaire(s)

  1. Nico777

    Pourquoi avoir abandonné La Rochelle Orly pourtant subventionné ??? Incompréhensible !!

  2. Subventionné??
    Une Compagnie du groupe AF?

  3. Loin de moi l’idée de contester le principe de la DSP, mais en l’occurrence, pourquoi un Poitiers-La Rochelle (1h30 en voiture) ?

    • Le trajet La Rochelle-Poitiers n’est pas vendu, en tout cas il ne fait pas parti de l’OSP. Le vol fait un stop court à Poitiers histoire de rajouter quelques passagers vers Lyon et de remplir mieux l’ATR42.

      • Il y a quelques années la ligne Le Havre/Caen/Lyon fonctionnait aussi de la même façon avant que AF décide de la scinder puis de ne conserver que le Caen/Lyon. Savez-vous pourquoi le double touché a été arrêté ? ca semble une bonne solution pour optimiser le remplissage non ?

        • Un double touché coûte cher (double redevance aéroportuaire, + de carburant nécessaire qu’un vol direct, etc), apporte des complications dans l’organisation des vols, etc. Donc si dans le cas du Le Havre-Caen-Lyon la grande majorité des passagers étaient de Caen le fait de ne plus assurer Le Havre-Caen ne touchait pas trop les recettes tout en s’évitant des complications.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum