AirBaltic compagnie de lancement du Bombardier CS300

air-journal_airBaltic_CS300

Bombardier a dévoilé dimanche le nom de la compagnie de lancement du CS300, le plus grand modèle de la famille CSeries : il s’agit de la lettonne airBaltic. Plus de 1000 vols d’essais ont désormais été effectués, l’homologation cette année étant en bonne voie.

La compagnie nationale de Lettonie, airBaltic, sera la première au monde à prendre livraison et à lancer l’exploitation commerciale de l’avion CS300 de Bombardier, au second semestre 2016. Dans son communiqué du 8 novembre 2015, l’avionneur canadien précise que le transporteur basé à l’aéroport de Riga a passé des commandes fermes de 13 avions CS300, et pris des options sur sept autres. « Les avions de ligne CS300 font partie intégrante de l’exécution de la stratégie d’expansion des affaires d’airBaltic et de son plan d’optimisation de la flotte. Afin d’accroître le potentiel de notre réseau, nous remplacerons des avions à réaction plus vieux », a déclaré Martin Gauss, PDG d’airBaltic. « Le CS300 a dépassé nos attentes sur le plan de l’empreinte sonore et des émissions, ce qui concorde avec la vision de faible impact environnemental d’airBaltic. De plus, il procurera aux passagers d’airBaltic une expérience en vol inégalée digne d’un gros-porteur, venant compléter parfaitement notre flotte moderne de 12 biturbopropulseurs Q400 de Bombardier ».

Fred Cromer, président de Bombardier Avions commerciaux, se dit « enchanté de confirmer qu’airBaltic sera le premier transporteur aérien dans le monde à exploiter l’avion CS300. airBaltic, l’une des sociétés aériennes novatrices de premier plan en Europe, refaçonne fructueusement son plan d’affaires et accroît ses capacités de réseau grâce aux avions CSeries, qui assureront la fusion parfaite des performances, de la technologie et du confort ». Il ajoute que l’espace habitable en cabine « inégalé » qu’offre le CS300 permettra à airBaltic d’optimiser « son offre de capacité assise supplémentaire, sans compromis pour le confort des passagers et d’offrir une expérience de vol de calibre mondial ». Principal transporteur des pays baltes et fondé en 1995, airBaltic exploite des vols directs au départ de Riga, en Lettonie et dessert 60 destinations en Europe, en Scandinavie, en Russie, dans la Communauté des États indépendants et au Moyen-Orient avec une flotte de 25 avions.

Bombardier annonçait d’autre part hier que le programme d’essais en vol de l’avion CS100 est terminé à près de 100 pour cent. Quelques essais seulement doivent être complétés, et Bombardier est sur la bonne voie d’obtenir l’homologation de l’avion par Transports Canada cette année. Les véhicules d’essai CSeries ont effectué plus de 1 000 vols, et le CS100 se trouve au stade final des essais en vol menant à son homologation : il débute désormais les essais de fonctionnalité et de fiabilité, qui toucheront quelque 15 liaisons au Canada et plus de 20 aux États-Unis avant d’être réalisés en Europe. Rappelons que Swiss sera compagnie de lancement du CS100.

En ciblant le segment de marché des avions de 100 à 150 places, Bombardier a conçu les avions CSeries pour qu’ils procurent un avantage économique inégalé aux exploitants et ouvrent de nouvelles possibilités aux opérations par avion monocouloir. Tous les essais de performances sonores de l’avion CS100 ont été effectués et les données confirment qu’il s’agit de l’avion à réaction commercial de série le plus silencieux de sa catégorie. L’empreinte sonore de cet avion et sa capacité exceptionnelle sur courte piste en fait l’avion idéal pour divers types d’opérations. L’autonomie maximale de l’avion CSeries a été confirmée comme étant de 3 300 NM (6 112 km), soit quelque 350 NM (648 km) de plus que l’objectif initial. Les avions CS100 et CS300 ont en commun plus de 95 pour cent de leurs pièces, ainsi que la même certification de type. Le moteur révolutionnaire PurePowerMD PW1500G de Pratt & Whitney, combiné à un aérodynamisme évolué, permet une réduction de la consommation de carburant, du bruit et des émissions, rehaussant la compatibilité environnementale et sociale de ces avions. Bombardier a enregistré des commandes et engagements pour 603 avions CSeries, dont 243 commandes fermes.

http://www.air-journal.fr/2015-11-09-airbaltic-compagnie-de-lancement-du-bombardier-cs300-5153314.html

Commentaire(s)

  1. LSO

    bravo à Air Baltic, avion très prometteur
    dommage que les commandes stagnent depuis plusieurs mois, le Québec parviendra t-il à relancer la machine?

  2. Bravo à Bombardier !!
    Effectivement je trouve étrange cette stagnation des commandes . L’avion a tout pour plaire et pourtant ??? Preuve que les commandes d’avions sont plus un choix politique qu’une logique technologique!!

  3. Camair

    Les places d’OPL sont aussi en P2F sur CS300??

  4. Pet

    Sacrée pub pour Bombardier!
    L’affligeante AirBaltic assurant le pire des services à bord et au sol qui puisse se trouver.

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter