Supersonique: 20 commandes pour l’Aerion AS2

air-journal_Aerion-AS2_In-Flight

La compagnie de jets privés Flexjet a commandé vingt Aerion AS2, une première pour l’avion supersonique de 12 places dont l’entrée en service est prévue en 2023, vingt ans après l’arrêt des vols du Concorde.

Annoncée le 17 novembre 2015 lors du Salon de Las Vegas dédié à l’aviation d’affaires, la commande ferme de Flexjet ne précise aucun montant, mais rappelle les performances attendues par l’AS2 : avec sa vitesse maximale de Mach 1,6 (67% plus rapide que les jets passagers actuels), il sera capable de transporter 8 à 12 passagers sur une distance de 4750 milles nautiques à vitesse supersonique (8797 km, et 9816 km à vitesse subsonique), « gagnant trois heures sur les vols transatlantiques et plus de six heures sur les routes transpacifiques plus longues ». Pouvant voler à 51 000 pieds, le triréacteur Aerion AS2 est actuellement en cours de développement avec l’aide du groupe Airbus, dont la division nord-américaine vient d’annoncer une assistance dans l’ingénierie, la chaîne d’approvisionnement, la planification logistique, la gestion du projet et les relations avec les autorités (Airbus D&S Espagne est déjà impliquée dans l’ingénierie).

Flexjet travaillera avec Aerion à l’élaboration d’une cabine « stupéfiante et unique », le CEO Michael Silvestro expliquant que cet avion « qui change la donne en matière de voyage international permettra par exemple un petit-déjeuner en famille à New York, un aller-retour vers Londres pour un déjeuner d’affaires, et un retour à temps pour aider les enfants à faire leurs devoirs à la maison ».

Le vol inaugural de l’AS2 est espéré en 2021, mais la décision finale sur le choix des réacteurs ne sera prise qu’en début d’année prochaine ; elle marquera alors le véritable lancement du programme. Aerion reconnait que l’un des défis est de trouver une motorisation répondant aux exigences de la FAA en matière de bruit (les vols ne seront supersoniques qu’au-dessus des océans), un « défi de taille », mais assure qu’avec les technologies actuelles « des solutions sont en vue ».

air-journal_Aerion-AS2-cabin air-journal_Aerion-AS2_ground air-journal_Flexjet_Aerion_AS2_supersonique

 

http://www.air-journal.fr/2015-11-19-supersonique-20-commandes-pour-laerion-as2-5153782.html

Commentaire(s)

  1. un plus de 3000 h de vol - 19 novembre 2015 à 9 h 44 min
    un plus de 3000 h de vol

    2 marchés , 2 approches pour le futur des années 2030….L’aérion S20 pour une dizaine de passagers et le Super Roller Coaster de Airbus pour une centaine ?
    Souhaitons aux 2 ou à l’un des 2 , un succès supérieur à feu le Concorde ….ce si bel avion sans acheteur !

  2. massona

    sachant que lors du petit déjeuner à new york mettons vers 8h, il est déjà 13 h à londres, l’exemple du CEO de cette compagnie me semble un peu folklorique, je l’aurais mieux compris dans l’autre sens , petit déjeuner à londres , et repas d’affaires à new york , mais comme il s’adressait surement à des journalistes américains , il a dit n’importe quoi , espérons que ses ingénieurs sont meilleurs

  3. Observateur

    Je serais curieux de savoir le taux de rentabilité d’un tel engin à court et moyen terme voire même à long terme. 12 places suffiront-elles à amortir le coût de développement et d’exploitation? l’expérience nous dit que non, avec 10 fois plus de places et des prix exorbitants le Concorde n’a pas tenu le coup plus de 20 ans, cela n’empêche évidemment pas de continuer à explorer et à chercher. Bravo!

    • un plus de 3000 h de vol - 19 novembre 2015 à 11 h 25 min
      un plus de 3000 h de vol

      « le concorde n’a pas tenu le coup plus de 20 ans » …et encore en couvrant uniquement les coûts de fonctionnement ….les avions ayant été cédés à British Airways et Air France pour 1 franc symbolique …..çà aide!

  4. Le taux de rentabilité?
    C’est un Jet privé destiné aux plus riches des milliardaires..
    Vous vous voyez les contacter en leur demandant le taux de rentabilité de leurs Rolls??

    • Observateur

      Ma question concerne le taux de rentabilité du fabricant, et dans une moindre mesure les compagnies qui exploiteront l’appareil. Quoiqu’en dise un jet Golfstream ou d’autres appareils privés, avec tout le confort, à bord n’égalent pas le prix d’un A319.

  5. GLLOQ

    Les temps changent! Les passagers, quoique on en dise, veulent toujours plus de confort, de service et de la vitesse….
    N’oublions pas qu’Airbus est partenaire d’Aerion.
    Je suis sûr que même les écolos prendront cet avion!

  6. CADU

    Très allongé comme profil de jet; on veut de la vitesse mais où sera la sécurité à l’atterrissage? Y a t il une autre technologie que les habituels inverseurs de poussée?
    L’allure de cet avion futuriste est pionnier dans un programme de navettes aérospatiales pour la Lune.

    • En quoi?????

      En quoi donc l’allure allongée serait spécifiquement en soi un probleme a l’atterrissage?
      Pourquoi pre-supposez vous que les atterrissages seront plus dangereux sur un tel avion que sur les autres?
      En quoi la technologie de inverseurs de poussée est un handicap spécifique pour cet appareil?
      Sur quoi vous basez vous pour vous interroger sur l'( in) existence de securite pour les pax à l’atterrissage?

      Vous avez des info particulières à partager ou bien ne s’agit il que d’une agitation verbale???

  7. Ginette

    Plutôt diriger ces fonds pour éradiquer la pauvreté que satisfaire aux caprices des esclavagistes.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum