Bombardier CSeries : fin des premiers essais de fonctionnalité

air-journal_Bombardier CSeries cockpit

Bombardier a annoncé hier la fin de la première étape des essais de fonctionnalité du CS100, qui a mené à bien plus de 30 liaisons dans l’ensemble de l’Amérique du Nord

Selon le communiqué du 26 novembre 2015 de l’avionneur canadien, le CS100 immatriculé C-FFCO a achevé la série d’essais établissant la capacité de l’avion à être mis en service en conditions commerciales. La tournée, qui a débutée le 7 novembre, comprenait 70 tronçons, l’avion « parcourant plus de 50 000 milles marins (92 600 km), l’équivalent de plus de deux fois la circonférence de la Terre ». Les équipages ont soumis l’avion à des conditions de vol commercial, « sur de courtes et longues distances franchissables, de jour et de nuit, et dans différentes conditions atmosphériques, divers aéroports et différentes altitudes d’aéroport », précise Bombardier.

« Ce fût un plaisir de voir cet avion de fiabilité et fonctionnalité à l’œuvre. L’avion CS100 a affiché une performance au-dessus des attentes, démontrant des taux de ponctualité des vols et d’achèvement des vols de 100 %, témoignant du haut niveau de préparation des équipes, de la solide campagne d’essais en vol et la qualité de la conception de l’avion CSeries », a déclaré Rob Dewar, vice-président Programme CSeries, dans un communiqué. Les villes visitées comprenaient Mirabel, QC.; Toronto, ON; Montréal, QC; Windsor, ON; Thunder Bay, ON; Moncton, NB; Halifax, NS; St-John’s, NF; Calgary, AB; Regina, SK, et Vancouver, BC. Aux États-Unis, l’avion a visité Denver et Montrose, CO; Wichita, KS; Boise, ID; Chicago, IL; Minneapolis, MN; Fort Lauderdale et Orlando, FL; Dallas-Fort Worth, TX; Nouvelle-Orléans, LA; Nashville, TN; Seattle, WA; Raleigh/Durham, NC; San Francisco, CA; Tucson, AZ; Fort Wayne, IN et New York, NY.

Le CSeries va continuer d’opérer dans toutes sortes de conditions, « telles que : en températures chaudes et froides, à haute altitude, lors de procédures outre-mer, en étant exposé à des taux d’humidité et au givrage, avec différentes charges de passagers et de bagages ou lors d’approches à charge de travail élevée », explique Bombardier. Afin d’assurer qu’il soit « fin prêt pour l’entrée en service » au premier semestre de 2016 chez la compagnie aérienne Swiss.

Rappelons que le CSeries a achevé les essais en vol de certification le 17 novembre, « sous réserve de l’examen final et de l’agrément de Transports Canada » ; une certification qui devrait être acceptée d’ici la fin de l’année (outre l’entrée en service du CS100, celle du CS300 est prévue chez airBaltic au deuxième semestre). Bombardier a cependant annoncé un programme de production « très prudent », en tout cas plus lent que prévu : entre 15 et 20 livraisons l’année prochaine, entre 30 et 35 en 2017, entre 45 et 55 l’année suivante, entre 75 et 85 en 2019 et enfin entre 90 et 120 en 2020 – ce dernier cap étant donc repoussé où le programme est censé devenir rentable à l’unité.

air-journal_Bombardier CS100 vol inaugural 1

http://www.air-journal.fr/2015-11-27-bombardier-cseries-fin-des-premiers-essais-de-fonctionnalite-5154173.html

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter