Incendie du 777 à Las Vegas : vers des dédommagements pour les passagers

©bradley-hampton

©bradley-hampton

De nombreux passagers à bord du Boeing 777 de British Airways, dont un réacteur a pris feu au moment de décoller depuis l’aéroport de Las Vegas en septembre dernier, ont déposé une procédure de dédommagement auprès de l’avionneur et du motoriste pour le traumatisme causé, révèle Le Telegraph.

Le processus de dédommagement a été engagé à Chicago par 65 passagers, pour la plupart britanniques, de ce vol le 8 septembre dernier en Boeing 777, avec à bord 159 passagers et 13 membres d’équipage.

La plainte des 65 passagers, indique The Telegraph, évoque douleurs et traumatisme alors que l’avion était en flammes et qu’une intense fumée noire s’en échappait. « Alors que l’avion accélérait sur la piste, il y a eu une forte détonation et un arrêt d’urgence soudain », a déclaré Dominic Worthington, l’un des passagers qui engage une action en justice. « Tout d’abord l’équipage nous a dit de rester assis, mais je me souviens des gens ont commencé à crier : il y a un incendie, il y a un feu! ». « Je me souviens avoir regardé par la fenêtre et voir la fumée s’élever et je pensais que l’avion allait exploser », a-t-il ajouté. « Je souffre encore de l’incident et des nuits blanches, des flashbacks et le stress. Il est difficile de d’oublier ce genre de choses, surtout quand vous ne vous attendez pas à ce que cela vous arrive ».

Selon un rapport préliminaire, un élément clé du système de compresseur haute pression du réacteur était défectueux. Ce sont ces défauts qui ont conduit à une « défaillance catastrophique non confinée » qui a provoqué l’incendie.

D’autres passagers pourraient se joindre à cette réclamation de dédommagement qui pourrait s’élever jusqu’à une centaine de millions d’euros. En effet, de précédents tribunaux américains ont accordé jusqu’à un million de dollars par passager pour des accidents similaires, rappelle le journal britannique

L’incendie du 8 septembre dernier sur sur la piste de l’aéroport international McCarran de Las Vegas avait été spectaculaire avec des flammes au niveau du réacteur gauche alors que les pilotes s’apprêtaient à décoller. Les toboggans d’urgence avaient été déployés. Au moins 14 personnes avaient été légèrement blessés, nécessitant un transport à l’hôpital.

http://www.air-journal.fr/2015-11-28-incendie-du-777-a-las-vegas-vers-des-dedommagements-pour-les-passagers-5154230.html

Commentaire(s)

  1. un plus de 3000 h de vol - 28 novembre 2015 à 16 h 41 min
    un plus de 3000 h de vol

    Pour ce type d’incident Un million de Dollar par passager aux USA , au mieux une  » Cellule de Soutien psychologique » à la Française….et encore ..
    2 Pays …2 Cultures …2 approches ….De toute façon un moyen rapide de s’enrichir…..ET cela devrait donner des regrets aux 500 passagers du Vol Qantas Singapour-Sydney dont un des réacteurs de l’A380 avait subi une explosion également non confinée en vol….

  2. Certains ne perdent jamais le nord….

  3. Clo2B

    1 million de dollars en jetons de casino ?
    ça va être lourd à transporter…..

  4. Koalactus

    Ce qui est inquiétant à mon avis c’est plutôt le taux de remplissage de l’avion : 159 passagers c’est peu… j’espère que BA en observe des meilleurs habituellement

  5. Nom

    Les Boeing ont une furieuse tendance à fumer en ce moment… Vive Airbus !

  6. On est bien aux USA: si on demande à un européen de raconter cet incident, il va sans doute raconter sa peur, l’américain va parler du chèque qu’il a obtenu… comme d’autres s’inquiètent du taux de remplissage de l’avion!

    • Koalactus

      Oui je m’inquiète du taux de remplissage plus que de la sécurité de l’avion, car c’est un incident rarissime qui ne se reproduira pas et il n’y a pas eu de victime : tout est bien qui finit bien. Mais ce serait encore mieux que ça aille pour BA, qui si elle fait voler des avions à 55% remplis ne va pas continuer d’aller bien. J’espère donc et je le redis, que les remplissages habituels sont meilleurs, pas la peine de m’agresser

  7. Ce qui est inquietant c’est l’explosion non contenu du moteur. Quid de la reelle securite des reacteurs en cas d’explosion?
    Boeing n’y est pour rien car il ne construit pas de moteurs
    D’ailleurs et cet accident est deja arrive sur l’A380 en plein vol !!
    Les constructeurs de moteurs peut-t’ils vraiment nous assurer de la securite de leurs reacteurs en cas d’explosion ??? A priori les tests de certification des moteurs c’est du pieau ? Si oui c’est comme avec volvo ca
    craint !!!

    • Alain 45

      On n’a pas parlé d’explosion (j’ai lu pas mal d’articles sur ce fait) mais d’incendie, ce qui aurait pu avoir des conséquences bien plus gave si l’avion avait décollé avec son plein de kérozène…
      Pour l’A380, c’était différent, compagnie Qantas effectuant le vol QF32 (Londres – Singapour – Sydney)le moteur a lui bien explosé. (désintégration partielle avec perforation de l’aile) L’avion aurait plus exploser en vol. Il a continué de voler pendant 2 heures avant de se poser. Défauts sur les moteurs Rolls Royce qui ont été modifiés (pour lesquels Airbus avait demandé une compensation).

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum