Air France détaille Téhéran et Orly – New York

air-journal_Air France 777-200ER

La compagnie aérienne Air France a confirmé le lancement en juin prochain de deux nouvelles liaisons, entre Paris-CDG et Téhéran d’une part après huit ans d’absence en Iran, et entre Paris-Orly et New York d’autre part.

A partir d’avril 2016, la compagnie nationale française proposera trois vols par semaine entre sa base à Paris-Charles de Gaulle et l’aéroport de Téhéran-Imam Khomeiny, sans que l’on connaisse le type d’avion qui sera utilisé. Les départs sont programmés mercredi, vendredi et dimanche à 10h30 pour arriver à 18h40, les vols retour quittant l’Iran lundi, jeudi et samedi à 7h15 pour se poser à 10h55. Air France sera en concurrence avec Iran Air sur cette route, qui « accompagne la reprise des échanges commerciaux avec l’Iran » : « Air France montre ainsi son ambition à se développer dans un pays à la croissance dynamique, l’Union Européenne étant le quatrième partenaire économique de l’Iran ». Le 29 avril 1946, Air France ouvrait la ligne régulière Paris – Marseille – Tunis – Benghazi – Le Caire – Beyrouth – Bagdad – Téhéran, à raison d’un vol toutes les deux semaines. La liaison directe entre les deux capitales avait été suspendue en 2008.

A compter de juin 2016, la compagnie de l’alliance SkyTeam proposera un vol quotidien entre Paris-Orly et l’aéroport de New York-JFK, opéré en Boeing 777-200ER pouvant accueillir 35 passagers en classe Affaires, 24 en Premium et 250 en Economie. Les départs sont programmés à 11h00 pour arriver à 13h10, les vols retour quittant les Etats-Unis à 18h05 pour atterrir le lendemain à 7h05. Air France, qui opère déjà un CDG –JFK cinq fois par jour en juin prochain, fait face à la concurrence d’OpenSkies (entre Orly et JFK plus Newark), XL Airways (CDG – JFK), American Airlines (JFK – CDG), La Compagnie (CDG – Newark) et United Airlines (Newark – CDG).

Cette nouvelle route sera opérée dans le cadre de la coentreprise transatlantique liant Air France et Delta Air Lines, qui de son côté dessert Roissy depuis JFK et Newark, et offrira « le choix d’un départ depuis le deuxième aéroport parisien. Elle permet entre autres une correspondance facilitée pour la clientèle arrivant depuis le réseau métropolitain à Paris-Orly ». La ligne Paris – New York avait été inaugurée par Air France le 1er juillet 1946, en DC-4 ; le vol durait alors 23 heures 45 et transportait 33 passagers à bord. En 1960, la compagnie proposait un Orly – New York en Boeing 707 en 8 heures 15. En 1970 l’aéroport JFK accueillait les 747 d’Air France, puis le Concorde (1977) « pour une idylle de plus de 25 ans ». La ligne avait eu la primeur de l’Airbus 380 en 2009.

« Avec l’ouverture de ces deux nouvelles lignes, Air France démontre qu’elle est prête à saisir toutes les opportunités de développement et de croissance rentables », déclare le PDG d’Air France Frédéric Gagey dans un communiqué. On notera que New York sera la cinquième destination proposée par la compagnie à Orly, après Cayenne, Fort de France et Pointe à Pitre d’une part, et Saint Denis de la Réunion d’autre part.

Les réservations sur ces deux nouvelles liaisons n’étaient pas ouvertes au moment d’écrire ces lignes.

http://www.air-journal.fr/2015-12-09-air-france-detaille-teheran-et-orly-new-york-5154789.html

Commentaire(s)

  1. Encore des cabines d’un autre temps entre ORY et NYC. 7 sieges de front en business !!!
    Quelle décalage de discours entre la prétendue montée en gamme et la realité vécue par les PAX payant un billet élevé en business …

    • Emirates a bien 7 sièges de front! Le (léger) problème c’est le siège pas plat mais pour l’avoir pris plusieurs fois il reste confortable faut pas exagérer non plus. De toute façon l’avion sera configuré d’ici l’été 2016 et la fin du programme BEST sur 777 non?

    • Et voilà encore un qui n’est jamais content! AF va tester la ligne avec un avion qu’elle a de dispo (et oui les avions et leurs emménagements ça ne se fait pas en claquant seulement des doigts. Sinon ça coûte beaucoup d’argent et pour le moment il faut faire avec les moyens du bord). Si les résultats sont conformes aux attentes AF déploiera un autre avion pour optimiser la ligne.
      Et puis la clientèle visée préfèrera voler sur un avion légèrement moins confortable, qui n’est pas une rougne non plus, mais avoir une correspondance plus pratique (villes desservies par La Navette dont les correspondances seront meilleures qu’en passant par Londres ou Francfort par ex) ou de pêter à CDG (pour clients du sud parisien ou villes de province non desservies de CDG)

  2. Bravo AF, des initiatives et de la prise de risque (mesurée…). Tout ce que j’attends de ma compagnie nationale…
    Néanmoins, le ORY-NYC je me souviens l’avoir déjà fait avec AF en 1990. J’avais pris un B747 déaprt Orly arrivée Newark. Comme de quoi on refait parfois du neuf avec du vieux…
    Un peu comme HOP qui réinvente Air Inter.
    Mais bon, tout cela va dans le bon sens !

  3. Très bonne initiative d’AF pour les vols vers JFK à l’instar de BA qui proposera aussi un vol au départ de Gatwick en mai 2016. AF pourra mieux capter la clientèle du sud parisien et des vols en correspondance d’AF et Hop.

    Cette nouvelle ligne semble aussi être la réponse du berger à la bergère, à savoir contrecarrer les plans de Norwegian concernant l’ouverture (hypothétique) de lignes long-courriers au départ d’Orly. Au lieu d’ouvrir JFK, Norwegian pourraient ouvrir Fort Lauderdale/Orlando ou/et LAX/Oakland à la place. Que fera AF alors ?

    À l’instar de LH avec eurowings, un transavia long-courrier pourrait devenir une réalité plus tôt que prévu afin de proposer une offre alternative aux passagers sur les lignes loisirs.

  4. Le long courrier de Norwegian au départ d’Orly, ça en est où?

    • Il faut des créneaux disponibles à Orly et pour le moment le compagnies opérant depuis cet aéroport ont l’air d’y tenir à leurs créneaux. De plus même s’il y en avait de dispo il faudra faire avec la concurrence d’EZY, VUELING et j’en passe

  5. @ ?? : AF a décidé de ne pas reconfigurer tous ses avions 777 en cabine Best. Entre tous les Airbus et autres 777 non configurés, les passagers auront toujours la désagréable surprise de voyager sur des anciennes cabines (Lufthansa a pris la décision logique de tout reconfigurer).
    Quant au confort des sieges, libre à chacun de trouver normal d avoir un toboggan pour 4000 € et un plateau garnis avec entree et fromage avec un staff disparaissant des la fin du service « officiel ».
    En revanche, a l instart de la dernière etude Flight Report avec des vrais commentaires de vrais voyageurs fréquents, les Cies américaines se sont bien améliorées sur l axe Paris/ New York. Bravo, car il y a encore peu de temps, elles étaint bien en dessous des standards. Comme quoi tout en possible.

    • fred06

      Beaucoup d’avions, dont les A380 ainsi que les 777 neufs en train d’être livrés n’auront pas de cabine Best, car cela se traduit par une perte de 25% des sièges en business (plus encombrants) et donc une forte baisse de recette, et celles-ci étant en baisse (RSKO) en raison de la concurrence (surtout sur les amériques), et le marasme à prévoir pour les mois à venir.

  6. Laurent92

    Je crois que des slots sont en train ou vont être distribués à ORY aux compagnies deja présente …? Quelqu’un a confirmation ?

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum