Subventions : Ryanair devra bien rembourser Pau

air-journal_Ryanair reflet

La compagnie aérienne low cost Ryanair a été condamnée hier à rembourser 2,39 millions d’euros à la CCI de Pau, au titre des aides illégalement accordées dans les années 2000 par l’aéroport du Béarn.

La cour administrative de Bordeaux a confirmé le 17 décembre 2015 que la spécialiste irlandaise du vol pas cher était bien obligée de rembourser les sommes versées entre 2003 et 2011 par la CCI de Pau, gestionnaire de l’aéroport de Pau-Pyrénées. Cette aide publique avait été jugée par la Commission européenne en juillet 2014 illégale car incompatible avec les règles de la concurrence, Ryanair et sa filiale Airport Marketing Services étant alors condamnées (tout comme Transavia d’ailleurs) à rembourser les sommes perçues à Pau, en l’occurrence 0,42 million d’euros pour la low cost et 1,97 million d’euros pour elle et AMS conjointement. La Commission expliquait alors que son analyse avait démontré que Ryanair et Transavia « ont payé des montants inférieurs aux coûts supplémentaires liés à leur présence dans l’aéroport. Ces compagnies aériennes ont donc bénéficié d’un avantage économique injustifié, faussant la concurrence dans le marché unique. La France doit maintenant récupérer ces aides incompatibles auprès des entreprises qui les ont reçues afin de rétablir des conditions de concurrence équitables ». La Commission européenne a en outre traduit la France devant la Cour de justice de l’Union européenne pour ne pas avoir récupéré ces aides à Pau (mais aussi à Nîmes et Angoulême). Selon FranceTV, le remboursement serait en cours.

Ryanair avait fait appel du jugement européen, estimant que ses « arrangements » avec les trois aéroports régionaux étaient en accord avec les règles européennes en matière de concurrence. Rappelons qu’elle avait quitté Pau en mars 2011, l’aéroport ayant refusé de verser les aides au marketing d’un montant de 1,5 millions d’euros pour l’année ; elle y proposait alors des liaisons aériennes depuis Charleroi, Londres et Beauvais, qui avaient été transférées vers Béziers, Biarritz et Tarbes.

http://www.air-journal.fr/2015-12-31-subventions-ryanair-devra-bien-rembourser-pau-5155866.html

Commentaire(s)

  1. nooland

    Sans subventions, cette compagnie n’existerait plus depuis des lustres.

    • Post

      Sûrement, et alors?
      Ces subventions, elles sont quand même versées avec l’aval de nos élus. Si ça vous choque, faites vous entendre localement et faites que ça change.
      Ryanair n’a quand même pas mis un pistolet sur la tempe du président de la chambre de commerce, ils n’ont rien volé. Peut importe leur manière de négocier ou le chantage, les responsables de ces situations sont ceux qui signent les chèques et les présidents de régions qui se font valoir par le biais de couteuses campagnes de communication (sur lesquelles ils se vantent d’ouvrir des lignes inutiles), et ce aux frais du contribuable. On tape toujours sur les entreprises mais on revote toujours pour les mêmes escrocs.

  2. 2 Millions c’est dérisoire vu l’Ebitda qu’elle dégage elle fera appel elle remboursera quand même

  3. flyrelax

    la compagnie possédée et présidée depuis 19 ans par Mr David Bonderman aurait-elle triché sur tout, pour accumuler depuis deux ans des jugements punitifs ?

    son homme lige, le directeur O’Leary, aurait il perdu la main ?

    ce jugement punitif en appel (execution dite provisoire – lire immédiate) fait que comme à Marseille la compagnie sera obligée de payer cash, sans recours : à Marseille ce fut la menace de saisie des recettes françaises Carte Bleue par les victimes, les parties civiles  »bénéficiaires » du jugement, qui a obligé FR à payer… même les syndicats ont touché leur part !

    ceci étant il faut relativiser comme le fait FAYFAY37 : Ryanair a transféré en 2015 a ses actionnaires, aux USA, en Israel et en Irlande UN MILLIARD TROIS de dividendes

    http://www.independent.ie/business/irish/ryanair-has-no-interest-in-ever-flying-to-the-us-bonderman-31555896.html

  4. HAWK18

    Ces compagnies chantent une chanson libérale…et empochent allègrement les aides publiques ! Comme les banques que l’on a du renflouer à coup de milliards sortis de la poche du contribuable. Quand ça les arrangent, l’argent public est bon à prendre.
    Tout subvention devrait être interdite, point barre. Laissons faire la libre concurrence.

  5. A enfin une bonne nouvelle pour la France et la concurrence déloyale des low cost subventionner !
    ( et ne fait pas de rapprochement avec les subventions d’ AF dans les années 80-90 car la elle une compagnie d’état et en plus elle et française! Alors que Ryannair non )

  6. fred06

    AF pour Pau-Orly à reçu 8 millions cette année, la CCI a du batailler ferme car l’année précédente c’était 12 millions, sous couvert de délégations territoriale…

    Pour la métropole AF reçois plus de 200 millions d’aides cette année, sans compter les subventions déguisées, billets des fonctionnaire et hommes politiques, à des prix hallucinants pour les DOM, surtout en business!

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum