VLM Airlines supprime deux routes à Anvers

air-journal_VLM Airlines F50

La compagnie aérienne VLM Airlines supprimera début 2016 les routes reliant Anvers à Genève et à Birmingham, jugées non rentables. Celles vers Hambourg et Southampton sont pour l’instant conservées.

Dans un court communiqué du 30 décembre 2015, la compagnie belge explique qu’elle « surveille constamment les performances de son réseau », et que parfois des lignes « ne fonctionnent pas aussi bien que prévues ». La route entre l’aéroport d’Anvers et Genève-Cointrin sera donc supprimée dès le 15 février 2016, et celle à destination de Birmingham à compter du 7 mars. VLM Airlines opérait depuis début janvier deux vols quotidiens en Fokker 50 de 50 places vers l’aéroport suisse, et trois rotations hebdomadaires en F50 vers l’Angleterre depuis la fin aout. « Les passagers ayant déjà des réservations sur ces routes seront contactés », assure la compagnie qui se dit prête à « aider à trouver des solutions de rechange » et serait « ravie de retrouver sur ses autres lignes » ces voyageurs. L’impact de cette décision sur le personnel employé à Anvers n’est pas précisé.

VLM Airlines n’en est pas à son premier essai « décevant » : en juin dernier, elle annonçait son départ de l’aéroport de Liège un mois après y avoir lancé quatre routes vers Avignon, Nice, Bologne et Venise. Des taux de réservation de 10% à 12% des sièges mis en vente (Avignon aurait fait nettement mieux) rendaient impossible la rentabilité de ces routes. Le porte-parole Steve Blair déclarait que la compagnie n’a « pas pour vocation de voler pour le plaisir, nous ne pouvons pas nous permettre des pertes opérationnelles ». Avant de préciser que la liaison Genève – Anvers et d’autres « se portent bien et continuent à se développer conformément aux attentes »… Rappelons qu’elle dessert également les aéroports de Londres-Luton, Rotterdam et Waterford.

Lancée en 1993, rachetée par Air France-KLM en 2008 puis intégrée à CityJet (elle-même revendue à Intro Aviation GmbH en mai dernier), la compagnie belge avait changé de mains fin octobre 2014, ses anciens dirigeants ayant obtenu le droit de la racheter. Outre les vols réguliers, elle continue à offrir des vols charters et ACMI avec sa flotte actuelle de onze F50, y compris pour le compte de CityJet ou d’Aurigny (elle a également commandé quatre Sukhoi SSJ100 Superjet).

http://www.air-journal.fr/2015-12-31-vlm-airlines-supprime-deux-routes-a-anvers-5155878.html

Commentaire(s)

  1. Pas froid aux yeux... - 31 décembre 2015 à 10 h 22 min
    Pas froid aux yeux...

    Avec un tel nom, Ils n’avaient pas froid aux yeux ou bien etaient totalement inconscients les dirigeants FLAMANDSde VLM ( V pour Vlamsk = Flamands ) d’aller ouvrir des lignes à Liège chez les Wallons et espérer le succès, compte tenu des attaques linguistiques et – politiques haineuses que les Flamands déversent tous les jours sur les Wallons francophones…..Pour VLM aLiege, ca à plutot ete un boycott qui ne disait pas son nom ….

    • Jean

      Je n’ai jamais compris pourquoi VLM a espéré rentabiliser des routes de Liège vers des centres régionaux. Liège-MAD, Liège-Rome, pourquoi pas. Je ne pense pas que les liégeois aient boycotté. Le querelles linguistiques se trouvent au niveau politique. Jetairfly est plus flamande que VLM et vole depuis Charleroi et Liège.

      • Pas froid aux yeux - 31 décembre 2015 à 11 h 50 min
        Pas froid aux yeux

        Oui, à ceci près que Jetairfly a su faire oublier son côté flamand avec un nom 100% anglophone….( meme contrainte avec Brussels Airlines quand il a fallu choisir un nom commun rassembleur après SABENA….)il se pourrait que le compromis se trouve dans la langue anglaise….
        Mais les dirigeants de VLM jouent sur la fierté Vlams….ils auraient dû a minima créer une filiale à nom francophone basée à Liège, quitte à louer un F 50 à VLM meme, et le repeindre aux noms et couleurs de cette filiale…
        Je pense qu’ils ont espéré un marché de niche mais on terriblement manqué de psychologie humaine!!! Ou ont été terriblement arrogants!!! Au choix……

  2. N’oublions pas aussi que ces vols sont proposés en F50, qu’il n’y aucun système de connexion possible pour d’autres destinations, etc.
    ceci explique aussi l’echec de certaines de leurs lignes.pour ce qui est du V de VLM je ne sais pas si il a un impact significatif sur les résultats des vols à LGG, mais n’oubliez pas que LGG est l’aéropport le plus proche d’une grande partie de la population flamande…

  3. VLM allait très bien jusqu’à son absorption par Cityjet qui a dégradé le produit et la renommée. Difficile de se refaire et de récupérer la confiance des ex-habitués après une telle épreuve…

  4. Pet

    Anvers-Genève supprimée!
    Comment vont faire les diamantaires?
    Se coller du train? Pire, de l’autoroute?
    Ah non, en fin d’article il est dit le contraire de ce qu’il est dit en tête. Tout va bien.

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter