Vistara: 1 an, 1 million de passagers

air-journal_Vistara A320 landing Delhi

La jeune compagnie aérienne Vistara a mis moins d’un an à franchir le cap du million de passagers : il a embarqué le 23 décembre 2015 à l’aéroport de Delhi sur un vol à destination de Mumbai.

Lancée le 9 janvier 2015 par Tata Sons et Singapore Airlines, la nouvelle compagnie indienne a accueilli le 23 décembre Biplove Choudhary, voyageur fréquent qui s’apprêtait à voyager en classe Economie entre Delhi-Indira Gandhi et l’aéroport de Mumbai-Chhatrapati Shivaji – et a immédiatement été surclassé en classe Affaires, gagnant au passage une adhésion au programme de fidélité Club Vistara Gold et un surclassement en Premium sur un vol futur. Elle avait inauguré ses activités avec deux Airbus A320 (configurés pour accueillir 16 passagers en classe Affaires, 36 en Premium et 96 en Economie), et un réseau de trois destinations. Vistara bénéficie aujourd’hui d’une flotte de neuf avions, quatre autres étant attendus en 2016 plus sept A320neo l’année suivante ; ils lui permettront de proposer de nouvelles routes tout en augmentant les fréquences sur le réseau existant (tous sont pris en leasing chez BOC Aviation). Celui-ci compte désormais 12 destinations, desservies par 311 vols chaque semaine « et un taux de vols à l’heure supérieur à 90% » : outre les deux métropoles, elle dessert Ahmedabad, Bangalore, Bhubaneswar, Goa, Guwahati, Hyderabad, Lucknow, Pune, Siliguri et Varanasi.

Vistara en a profité pour rappeler que l’installation des nouveaux IFE (divertissement embarqué) dans les A320 devrait être terminée en début d’année ; il permet en particulier le streaming en wifi de contenus vidéo et audio dans toutes les cabines. Elle avait signé en octobre dernier un accord de partenariat avec Japan Airlines en Inde, visant à améliorer l’expérience des passagers et la qualité de service, faciliter les correspondances et étendre la reconnaissance des deux marques dans leurs marchés respectifs. Le partenariat devrait à terme déboucher sur un accord interligne complet et à l’accès au salon d’affaires au T3 de l’aéroport de Delhi, qui sera inauguré dans les prochains mois, voire à un partage de codes.

http://www.air-journal.fr/2016-01-04-vistara-1-an-1-million-de-passagers-5156047.html

Commentaire(s)

  1. Mrizak
    Publié le 4 janvier 2016

    311 vols hebdomadaires pour une flotte de 9 avions, cela donne une moyenne de seulement 4.9 vols par avions et par jour. Il semble que Vistara pourrait améliorer l’utilisation de ces avions!

    • Publié le 4 janvier 2016

      L’important n’est pas le nombre de vols par jour par appareil mais le nombre d’heures de vol par jour par appareil. Et, l’Inde étant un pays gigantesque, la plupart des vols intérieurs ont une durée supérieure à 2h, 2h30 voire même 3h. Ce qui rend le nombre d’heures de vol par jour par appareil de Vistara tout à fait satisfaisant. De plus, il faut ajouter que le marché intérieur indien étant relativement peu développé, le hard low Cost type Ryanair ou Easy Jet n’existe pas : Indigo ou GoAir, qui se revendiquent low Cost, offrent par exemple un bagage en soute de 15kg, proposent une classe premium et le temps de rotation des avions n’est pas très rapide (45′ pour GoAir, contre 25′ chez Ryanair). Pour en revenir à vistara, je pense que sa ponctualité Record va faire des ravages sur le marché. Chez les autres cies, les retards sont en effet omniprésents et parfois très lourds.

  2. Boeing 777-300ER - 4 janvier 2016 à 17 h 07 min
    Boeing 777-300ER
    Publié le 4 janvier 2016

    Alors que SQ commençait à voir ses bénéfices reculer à cause de la concurrence des low Costs Air Asia et JetStar et des compagnies du Golfe, elle lançait il y a un an Vistara en s’associant avec le géant Tata pour capter la croissance du marché intérieur indien grâce à un programme de fidélité innovant : les points gagnés dans la carte de fidélité se font en fonction du prix du billet d’avion et non des distances accumulées. Et voilà le résultat : 1 million de passagers en un an !
    SQ est à l’image de Singapour : gestion saine mais efficace face à la conccurence des autres en offrant toujours le meilleur et en innovant. Air France devrait faire de même en lançant une low-cost en Afrique de l’ouest, marché en pleine croissance mais où le nombre de compagnies sérieuses et abordables (pour le portefeuille d’un africain moyen) se comptent avec les doigts plutôt que se concentrer dans la vieille Europe où EasyJet et Ryanair sont déjà bien influentes. Au moins, les syndicats ne pourront pas parler de « transfert d’activité ».

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter