Le 8 janvier 1925 dans le ciel : Un squelette d’un aviateur militaire est retrouvé

air-journal-spad-premiere-guerre-mondiale

Histoire de l’aviation – 8 janvier 1925. En ce jeudi 8 janvier 1925, l’actualité aéronautique est marquée par une funeste découverte faite par des artificiers qui travaillaient sur la route d’Arras à la récupération des obus et autres appareils militaires de la 1re Guerre mondiale : ils ont, en effet, mis à jour des ossements humains au milieu d’une carcasse d’avion, à savoir un appareil de chasse Spad doté d’un moteur de neuf cylindres, siglé d’une cocarde tricolore.

C’est dans la soirée de ce 8 janvier qu’ils ont trouvé les restes, visiblement, d’un pilote militaire français dont on ne connaît rien, une enquête commandée par le ministère de la Guerre étant alors en charge de lever le voile sur l’identité de cet homme, qui pour l’heure sera inhumé au cimetière national militaire de Rancourt.

L’infortuné aviateur gisait au pied d’un arbre, son squelette étant disloqué, et à côté de lui, les restes de son appareil de guerre calciné. Ne portant aucun papier, son identification ne peut être faite d’emblée, la seule chose que l’on sait, c’est que l’homme mesurait 1m70 à 1m75, une information révélée par l’observation de ses tibias.

http://www.air-journal.fr/2016-01-08-le-8-janvier-1925-dans-le-ciel-un-squelette-dun-aviateur-militaire-est-retrouve-5154966.html

Commentaire(s)

  1. dakota
    Publié le 8 janvier 2016

    On ne peut pas (hélas ?) « mettre à jour des ossements », sauf si vous estimez que les laver, par exemple, revient à leur donner une nouvelle jeunesse. En revanche, s’ils avaient disparu à la vue des humains (par exemple s’ils ont été recouverts par la terre), vous pouvez les « mettre au jour »…

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter