Air Méditerranée rachetée en janvier 2016 ?

air-journal_Air Mediterranee A321 sol

La compagnie aérienne Air Méditerranée qui s’est placée en redressement judiciaire en janvier 2015 afin de faciliter la venue de repreneurs potentiels, a reçu une offre de deux anciens d’AOM, rapporte nos confrères de TourMag. Une décision sur son sort est attendue dans les jours prochains.

Deux anciens cadres de la défunte compagnie aérienne française AOM, qui souhaitent toujours rester anonymes, selon TourMag, ont répondu aux sollicitations d’Air Méditerranée en déposant leur offre de reprise le mois dernier. Les dettes d’Air Méditerranée ne sont pas prises en compte dans cette offre, mais les repreneurs s’engageraient à sauver les 220 postes et le réseau actuel de la compagnie.

Hermès, sa filiale grecque créée en juin 2011, est en revanche incluse dans le projet, mais peut-être pas pour longtemps, selon le site. Le siège actuel situé à Tarbes-Lourdes devra en revanche déménager à Toulouse, les investisseurs s’engageant à apporter 5 millions d’euros immédiatement et un fonds de roulement de dix millions d’euros par la suite. La compagnie serait alors rebaptisée Exclusive.

Le tribunal de commerce de Tarbes doit se prononcer le 18 janvier prochain sur cette reprise, alors qu’une seconde offre, portée par Ali Haddad, patron d’un groupe de BTP et du principal syndicat patronal du pays, est en concurrence.

Rappelons que pour faire face à ses difficultés, cette compagnie créée en 1997, repositionne progressivement son activité de compagnie charter en une activité de compagnie régulière. Elle possède une flotte de 7 avions (5 Airbus A321 et 2 Boeing 737).

http://www.air-journal.fr/2016-01-09-air-mediterranee-rachetee-en-janvier-2016-5156334.html

Commentaire(s)

  1. Aae23000
    Publié le 9 janvier 2016

    Il faut préciser qu’est aussi Ali Haddad,un homme de l ombre qui travaille pour l état Algerien ….un truc est sur elle sera repris part un escro et on verra plus air Med en Algerie

  2. si rachat il y a y aura t’il des ouvertures de lignes depuis le siege social actuel soit depuis tarbes et ce a l’année.

  3. GLLOQ
    Publié le 9 janvier 2016

    Si ils ne sont pas rentables, comment un repreneur peut y arriver,sauf à sortir un lapin du chapeau ou se faire subventionner suivant des circuits inconnus…..?

  4. Publié le 9 janvier 2016

    Bienvenue à cette compagnie à Madagascar, car il manque des connexions directs vers la Méditerranée.

  5. Publié le 9 janvier 2016

    L’histoire ne dit pas que l’actuel PDG reprend en realité sa propre compagnie…mais sans les dettes, grâce a 2 guss de son réseau de connaissance. L’actuel PDG sera nommé DG de cette nouvelle compagnie, elle est pas belle la vie !?

  6. Baron
    Publié le 9 janvier 2016

    Cette boîte n’est pas une compagnie aérienne, et est une honte pour le pavillon aérien Français. Elle n’aurait jamais dû voir le jour, et j’espère qu’elle s’éteindra comme elle est née.

  7. Faut dire que son créneau est très dur, le charter c’est seulement à court terme… Donc possible qu’avec ce changement d’identité elle se positionne comme low cost (c’est à la mode) avec des sièges vendus aux TO plutôt que full charter. Sans doute sa seule façon de survivre avec les AV qui vont mal, et un plan de développement serait à mon sens plutôt adapté

  8. @KOALACTUS
    Le business model low cost fonctionne avec des charges social/impôt faibles, ce qui est incompatible avec un siège basé en France. Pas un hasard si Transavia France est dans le rouge alors que le pétrole n’a jamais été aussi bas, ses concurrents basés à l’étranger comme Easyjet et Vueling opérant en France battent eux des records de bénéfices. On a voulu l’Europe, il faut en assumer les conséquences, une compagnie low cost « performante » basée en France est une utopie.

  9. groovy

    Je me demandes pourquoi aigle azur n’a pas fait une offre elle est bien positionne sur l’Algérie et le Sénégal .

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum