Aéroport de Toulouse : des vols depuis la Chine en 2016 ?

air-journal_aéroport toulouse

L’aéroport de Toulouse-Blagnac a présenté ses perspectives pour l’année 2016, qui sera marquée par un grand chantier d’agrandissement de l’aérogare et le développement des lignes européennes low cost et des routes long-courriers. Des vols charter en provenance de Chine devraient être mis en place dès cette année, avec pour objectif l’ouverture d’une ligne régulière en 2018.

C’est une année « sous le signe des grands projets » qui s’ouvre à l’aéroport de Toulouse-Blagnac, explique un communiqué du 13 janvier 2016dans lequel Anne-Marie Idrac, Présidente du Conseil de Surveillance, et Jean-Michel Vernhes, Président du Directoire, ont détaillé les ambitions de la plateforme toulousaine. L’accent sera mis sur « le développement des lignes européennes low cost et des lignes long-courriers », indique Anne-Marie Idrac, une volonté d’ouvrir Toulouse vers des horizons plus lointains, qui s’accompagnera d’une nécessaire évolution des infrastructures pour les positionner au niveau des standards internationaux.

La montée en puissance de l’offre au départ de Toulouse-Blagnac débutera dès le printemps 2016, avec douze nouvelles destinations ouvertes par easyJet (Berlin, Milan, Faro, Dubrovnik, Minorque, Olbia), Volotea (Strasbourg, Brest, Split, Malaga, Prague) et Air Arabia Maroc (Fès). Le trafic, en hausse de 2% sur l’année 2015 (7.669.064 passagers), devrait ainsi atteindre 4,7% d’augmentation en fin d’année 2016, soit 8 millions de passagers annuels. Une croissance raisonnée, souligne l’aéroport : en 2015, malgré la hausse du trafic, le nombre de mouvements d’avions a baissé de 2,2%, grâce à l’utilisation d’avions de plus grande capacité.

« Un grand chantier de reconfiguration et d’agrandissement de l’aérogare va être engagé en 2016. Il nous permettra d’accueillir 10 millions de passagers annuels à Toulouse-Blagnac », précise Jean-Michel Vernhes. Au programme, une nouvelle zone de contrôle sûreté à haut débit, un nouvel espace commercial de 4 000 m² en salle d’embarquement, l’ouverture d’un restaurant supplémentaire et l’implantation d’une jetée dédiée aux compagnies low cost et régionales, dans le prolongement du Hall A. La construction d’un hôtel 4* de 148 chambres avec centre affaires, connecté au Hall A, complétera la modernisation de l’aérogare et appuiera la nouvelle expérience passager de Toulouse-Blagnac. Cette stratégie de développement, qui « dotera la jeune région Midi-Pyrénées LanguedocRoussillon d’une infrastructure performante au service du tourisme et de l’économie », sera déployée dans un temps court, avec une mise en service des équipements programmée au printemps 2018.

Si ces mesures sont déjà fixées, Jean-Michel Vernhes a expliqué dans La Dépêche avoir un autre projet en tête suite au rachat l’an dernier par le consortium chinois Symbiose de 49,9% du capital du gestionnaire Aéroport Toulouse-Blagnac (ATB) : faire venir dès cette année les touristes chinois sur les premiers vols directs. Une ligne charter depuis la Chine devrait être ouverte dès cette année, confie le président du directoire au quotidien, les nouveaux actionnaires voulant « faire de Toulouse le point d’entrée vers l’Europe du Sud » pour ces touristes. « Nous débuterons cet été avec un tour-opérateur chinois pour des vols charters, avec l’objectif d’ouvrir une ligne régulière en 2018 vers les principaux aéroports chinois », a-t-il détaillé. Un projet pas forcément simple selon La Dépêche, les tour-opérateurs faisant jouer la concurrence entre plusieurs aéroports européens : « il faut être capable de monter des packages de tourisme attractifs pour les touristes chinois », a confirmé Anne-Marie Idrac.

 

http://www.air-journal.fr/2016-01-15-aeroport-de-toulouse-des-vols-depuis-la-chine-en-2016-5156571.html

Commentaire(s)

  1. PE

    C’est marrant, je pense qu’il serait plus judicieux d’ouvrir une ligne régulière depuis la Chine vers Bordeaux que vers Toulouse (Bordeaux est plus touristique, inscrite à l’UNESCO, et les Chinois sont des grands amateurs de rouge), mais bon… Affaire à suivre !

    • +1
      En chine on parle de « Bowdo » pour désigner un bon vin rouge.
      Et puis Bordeaux colle plus à la vision d’une France « traditionnelle » et « romantique » que Toulouse « l’aéronautique ».
      Sachant que dans tous les cas, pour les touristes chinois, il ne s’agit que d’une porte d’entrée avec à la clef de nombreux déplacements assez lointains, à l’échelle de leur pays.

      • Quelqu’un a dit : « Toulouse c’est l’Italie avec l’Espagne à côté. » Apparemment les Chinois Le savent.
        Quant au classement Unesco ce n’est plus une rareté, tout le monde est accepté, il suffit à la collectivité qui a quelque chose à montrer de dépenser un peu d’argent ( ou beaucoup) Les 74 hôtels particuliers de la Renaissance recensés à Tlse peuvent s’en passer…Et puis le business ce n’est pas romantique mais c’est plus porteur.

  2. un plus de 3000 h de vol - 15 janvier 2016 à 9 h 19 min
    un plus de 3000 h de vol

    Après la route de la « soie » en caravane de « chameaux de Bactriane  » , la route des « composites » en  » Airbus ….ou Boeing? »….en toute Symbiose , j’espère sur la durée…

  3. Tres bonne analyse et entièrement d’accord

  4. Clo2B

    Le fait que des investisseurs Chinois aient investi dans cet aéroport, ne doit pas être étranger à cette décision

  5. Pampille

    En essaimant ds la région, ça va relancer les ventes de foie gras,
    En poussant un peu ils iront jusqu’aux Chateaux Pinards en Bordelais.
    Le nouveau proprio est il retrouvé? Y a réunion du syndic ds dix jours..

  6. Boeing 777-300ER

    Les compagnies du Golfe semblent aussi vouloir s’implanter en Province notamment dans le Sud-Ouest. Peut-être Qatar chez les Cathares ?!

  7. GLLOQ

    Ce qui est sûr, c’est que les vols pour la Chine ont été décidés en six mois, alors que vers le golfe, on en parle depuis maintenant plus de six ans…..? AF a le bras long!
    Pour triple sept, si Blagnac était proche de Montsegur, il y a longtemps que de nouvelles lignes auraient été actées(les Cathares sont des indépendants)! En plus le B777 dégrade les pistes, notamment à Orly où certains taxiways lui sont interdits (PCN).

  8. Filoustyle

    Le rachat de l’aéroport par les Chinois je pense à était voulu par Airbus qui ouvre bientôt les aménagements cabine A330 a Tianjin sans compter l’usine A320 en ce même lieu et vue le nombre de chinois que je constate de plus en plus nombreux dans l’agglomération, Airbus et tous les sous traitant sans oublier Airbus Space et ATR, Airbus a besoin de ces. lignes c’était prévu dans le package Symbiose de toute façons le Golf et les États Unis suivront au vue de l’implantation et le début de production de l’usine Mobile en Alabama A320.
    PS Pour info Toulouse à déposé un dossier au patrimoine mondial de l’Unesco !

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum